Maman, Mamaann

 

057

Billet du 6 octobre 2011 de mon ancien blog « la vie c’est comme une boîte… »

Maman à plein temps ????

Vous êtes-sur ????

On ne peut pas faire autrement ???

Répondre toujours aux pourquoi, aller 3 fois dans la semaine chez le docteur, se demander si l’Atsem vous dit vrai ou fait tout pour vous rassurer.

Jouer avec sa fille quand on a envie d’être sur l’ordi, au téléphone, dans les magasins ou d’être avec les copines…

Avoir envie de rester au lit car la Petite Parlote souffre de terreurs nocturnes faisant de ses parents des adultes terrorisés à l’idée des longues journées de travail qui les attendent.

Ou d’écrire un billet (complètement inutile) en lui disant « cherche toi, je ne suis pas ton boy » car la Petite Parlote est un vrai tyran mais je ne me laisserai pas faire !!!

Et là en direct live la voilà qui me dit « maman, j’arrête le coloriage » et je sais pourquoi, j’en mettrais ma main au feu et je ne me brûlerais pas, c’est parce que je ne suis pas VRAIMENT avec elle.

049 Je suis en train d’écrire…

Les Barbapapa auxquels je rends ici un vibrant hommage me sauve la vie !!!

Je ne veux pas m’oublier, je veux me défaire de cette foutue culpabilité car un jour la Petite Parlote partira.

Rien ne presse… Elle à 3 ans !!!

Je ne veux pas me retrouver comme ma mère à vivre par procuration la vie de ses enfants.

Je ne veux pas être une mère poule toute puissante et étouffante.

Et me retrouver comme une C***E face à moi-même  sans rien pour remplir le vide laissé par les enfants qui partent.

J’ai un boulot qui me passionne et pendant que je travaille je n’ai pas mon petit vampire en train de me sucer le sang et de toute façon j’ai besoin de ce travail…

J’ai aussi un mari que j’aime et que je veux rendre heureux.

Là vie est courte et la maternité c’est le long terme, le temps plein.

Dans mon cas elle est toujours présente à mon esprit, dans mes tripes et aussi dans certaines ondes de manque que je ressens quand ma fille n’est pas avec moi depuis un moment (les mamans passant par là comprendrons, je pense)…

Après une journée de travail, je n’ai qu’une envie c’est la retrouver et essayer de lui faire raconter l’école.

Mais je n’aurai jamais pu rester à la maison à la tête d’une petite tribu, je sais maintenant que je serai devenue folle.

P1140641 Après un mercredi de M***E où à cause d’une mauvaise bronchite son côté Rochon Bougon Grognon a pris le pas sur la Petite Parlote trop rigolote, je me retrouve en train d’écrire un billet désabusé et découragé.

Ce matin je n’ai qu’une envie c’est d’aller travailler et c’est mamie qui ira au charbon chez le pédiatre pour ce nez qui coule et cette mauvaise toux.

Et j’assume…

Enfin pas vraiment, toute la journée, je vais me dire « t’est folle, mais c’est quoi ce billet affreux que tu as écrit » mais je m’en fiche.

C’est mon espace, je me lâche.

Et ma fille je me l’aime…

Quoique j’en dise…

 

Allye

 

améliorer référencement

La Petite Parlote au Portugal

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Comments

Filed under La vie c'est comme une boîte de chocolats...

8 Responses to Maman, Mamaann

  1. Oh, ça me parle ! A la tête de ma famille nombreuse, de mes petits tyrans, j’ai souvent pris beaucoup de plaisir à aller travailler sans trop de culpabilité 🙂 !

  2. tu as reposté un ancien billet? curieux…je partage ton avis, il y a des femmes (comme je disais de moi) qui sont plus extérieur qu’intérieur…lol…ce qui n’empêche pas d’aimer à la folie mes deux fils. bisous ma Belle.

    • De temps en temps je « re-poste » des billets de mon ancien blog dans la catégorie « la vie c’est comme une boîte de chocolats… »
      Travailler ne nous empêchent pas d’être des mères attentives et aimantes, travailler c’est simplement une question de survie…

  3. Bref, tu fais confiance à « la nounou électronique » pour glander tranquillement…

  4. Toutes les mères éprouvent ce genre de sentiment et la culpabilité qui avec….

  5. il ne faut pas s’en faire ! kisss

  6. Je commente avec un peu de retard, ton billet me parle vraiment 🙂
    je me retrouve dans tout ce que tu dis, et mes monstres à moi qui sont grands, 14 et 12, ben je les regarde, puis je regarde les photos d’eux bébés, en me demandant ce qu’il s’est passé :-p
    Heureusement, il me reste ma pépette de 5 ans, mais elle grandit vite aussi 🙂
    (et j’apprécie aussi pleinement les moments où je ne les ais pas)

Laisser un commentaire