l’essentiel
Des militants écologistes de la désobéissance civile ont annoncé ce mardi matin qu’ils avaient dégonflé la nuit dernière 146 voitures stationnées dans les rues de Toulouse pour dénoncer le rôle de ces véhicules polluants.

Ils ont inséré un petit grain de céréales dans la valve dégonflage et ont laissé un petit mot sur le pare-brise pour indiquer aux propriétaires des véhicules que leurs pneus n’étaient pas à plat par hasard. Les « dégonfleurs » ont à nouveau sévi au cours de la nuit de lundi à mardi dans les rues de Toulouse. Ils ont ainsi revendu pas moins de 146 opérations de dégonflage, uniquement sur des voitures de type SUV.

« Nous voulons rendre la vie difficile à leurs propriétaires et leur imposer de voir ce qu’ils ont refusé de prendre en compte : se déplacer en SUV est néfarte pour le climat. Nous laissons un tract informatif sur le pare-brise. Nous n’ agissons que sur les SUV en ville, sans carte PMR ou médecin.Ils sont membres du groupe d’actions international « Tire Extinguishers ».

Consommation de 25% d’essence en plus

Pour ces derniers, ces SUV sont parmi les véhicules les plus polluants et n’ont plus leur place dans le parc automobile des Français. « Les SUV ont représenté la deuxième cause de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans le monde entre 2010 et 2018, d’après l’agence internationale de l’énergie. Ils sont bannis pour consommation excessive : moins performants énergétiquement, à cause de leur poids et de leur aérodynamisme médiocre, ils consomment 25 % d’essence en plus qu’une voiture normale, et toujours plus d’essence que des monospaces. Ils consomment également plus de ressources lors de leur construction », font Valoir les militants qui n’avaient pas depuis plusieurs semaines à Toulouse.

A lire aussi :
Toulouse : plusieurs dizaines de véhicules SUV dégonflés au cours de la nuit

S’ils visent plutôt les véhicules consommant des carburants classiques, ils n’excluent pas les hybrides et électriques « dont il faut prendre en compte le poids écologique des batteries.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *