l’essentiel
Vendredi 17 juin, l’A321XLR, le premier jour de l’Airbus, arrive à 15h00 à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Ce monocouloir long-courrier ambitionne de révolutionner le transporte par les airs avec grâce à un rayon d’action de 8 700 km. Une nouvelle ère de l’aviation insufflée par l’avionneur Airbus que conforte encore plus la place de Toulouse comme haut lieu de l’industrie aéronautique.

Vendredi 17 juin, un nouveau chapitre de l’industrie aéronautique vient d’ouvrir à Toulouse. A 15h10, l’A321XLR, le nouveau monocouloir long-courrier de l’avionneur toulousain Airbus, prend place sur le tarmac de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

A lire aussi :
VIDÉO. Revivez le premier décollage réussi du dernier-ne d’Airbus, l’A321 XLR

A landfall surveillé de près par tous les spotteurs de la région que l’œil rivé sur l’objectif et le doigt sur le déclencheur, attendaient l’instant parfait pour capturer ce moment historique.

Deux nouveaux appareils fin 2022

Le grand frère de l’A320LR, MSN 11000, est arrivé peu après 13h07 après l’aéroport de Hambourg-Finkenwerder en Allemagne avec l’exploit avec succès ce mercredi 15 juin es premier vol d’essais.

Lors du vol d’aujourd’hui entre Hambourg et Toulouse, qui a duré un peu plus de deux heures, les pilotes d’essais expérimentaux, même si les ingénieurs à bord ont en profité pour poursuivre les tests des commandes de vol, les moteurs et les systèmes principauxaux, initiés ce mercredi.

Entrer en service en 2024

Cette période d’essais devrait durer encore quelques mois pour que le monocouloir puisse entrer en service debut 2024. Pour ce délai, deux autres appareils supplémentaires vont rejoindre la campagne des essais dans le vol d’ici la fin de l’année.

Si le site toulousain est le principal centre de vol des avions Airbus, l’A321XLR a ouvert sa phase de test après Hambourg pour la simple et bonne raison qu’il a été assemblé sur l’une des lignes de production hambourgeoises.

Un rayon d’action de 8700 km

D’ici 2023, les trois autres sites d’Airbus (en plus de celui d’Hambourg) auront également d’assembler à leur tour les A321neo, à savoir : Toulouse en France, Mobile aux États-Unis et Tianjin en Chine.

Pour Philippe Mhun, EVP Programmes et Services d’Airbus, « il s’agit d’une étape majeure pour la famille A320 et ses clients dans le monde entier. Avec l’entrée en service de l’A321XLR, les compagnies aériennes seront en mesure d’offrir un confort long-courrier sur un avion monocouloir, grâce à sa cabine Airspace unique.

Une évolution de l’A320LR

En fait, le dernier né de la famille A321neo est une évolution de l’A320LR. Doté des réservoirs de plus grande capacité, l’A321XLR offrira un faisceau d’action sans précédent pour un avion monocouloir, même après 8 700 km de faisceau d’action, ce qui permettra à l’assureur de tenir longtemps plus 10h. Soit 15% de plus que l’A321LR.

Avec cette révolution, sa consommation de carburant est toujours inférieure à 30% par rapport aux avions de la génération précédente, réduisant les émissions de CO2 pour la même occasion.

Laisser 500 commandes dans le registre

Concurrent direct, entre autres, le B737max du constructeur américain Boeing, le nouveau long-courrier pourra transporter entre 180 et 220 sièges en configuration deux classes.

L’A321XLR a déjà séduit bon nombre de compagnies aériennes. Airbus voit son carnet de commandes sera rempli à vue d’œil. Plus de 500 commandes emmenantes de 20 clients ont déjà été enregistrées. Premières livraisons avant-premières en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.