Salut, je m’appelle Benoît. Ci-après, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, :

La BMW 320d xDrive Touring C’est la version la plus intéressante de la gamme Série 3 avec un corps de frein. pour ceux qui recherchent un modèle familial avec de l’espace, bon démarrage et faible consommation, grâce à son moteur diesel légèrement hybridé. Nous l’avons testé en version quatre roues motrices et avec l’élégante finition Luxury. Le prix commence à 51 350 euros.

C’est un familier qui mesure 4,70 mètres de long sur 1,82 de large et 1,44 de haut et pèse 1765 kilos. Et en tant que bon parent, il a un coffre grand et pratique avec 500 litres et quelques gadgets intéressants. Par exemple, l’ouverture est électrique en standard, elle dispose d’un bac à enroulement qui monte et qui descend et que l’on peut remonter pour ne pas déranger lors du chargement, même s’il faut faire attention car il a tendance à se détacher et restez au top, réduisant la visibilité.

Le coffre de la BMW 320d xDrive Touring propose 500 litres, mais surtout un équipement très complet pour en tirer le meilleur parti.

Il dispose également d’un réseau de séparation des cargaisons et l’ouverture indépendante de la lunette arrière pour quand nous nous sommes garés près d’une autre voiture et que nous n’avons qu’à partir ou à prendre un manteau, par exemple. La capacité totale est de 1 510 litres Si on rabat les dossiers arrière et que le coffre a des guides à la base pour déplacer les colis et deux doubles fonds, pas très profonds mais parfaits pour laisser de petits objets.

Les sièges arrière sont spacieux tant que seuls deux occupants les utilisent. Le carré central est inconfortable et le porter rend les deux autres inconfortables.

Les sièges arrière sont spacieux, mais seulement pour deux. La distance entre les rangées est très correcte et la distance au plafond aussi puisque la conception de la partie arrière prolonge le toit et maintient l’habitabilité. La place centrale n’est pas très utilisable (dossier dur, tunnel de transmission très envahissant et banc étroit dans les places extérieures si l’on déplace leurs « locataires » vers la porte). Le toit vitré électrique, les vitres arrière teintées, les stores pare-soleil et le rabattement des sièges depuis le coffre Ils partent dans un forfait appelé Voyage qui coûte 2 027 euros.

Tant la sellerie cuir que le réglage électrique des sièges avant sont en option.

Et enfin, les sièges avant. Le design est celui de BMW habituel, avec maintien d’un levier de vitesses digne de ce nom et le bouton rotatif pour contrôler l’écran qui, bien qu’il soit tactile, est bien mieux manipulé depuis le bouton susmentionné. Les évents se déplacent vers une position plus basse, sous l’écran et les commandes de climatisation restent hors de l’écran, ce qui est un vrai soulagement.

L’écran central nous permet, comme d’habitude, gérer le téléphone, l’équipement audio, le navigateur et les aides à la conduite qui, dans cette voiture, sont, pour la plupart, facultatifs. Et voyez les caméras de recul et de périmètre qui doivent également être payées séparément. Le navigateur est standard et la voiture a un point d’accès wifi et préparation pour Apple Car Play et Android Auto.

Tableau de bord typique de la Série 3, avec la console face au conducteur, le levier conventionnel et la touche technologique de l’instrumentation numérique.

Nous avons donc passé en revue une cabine de qualité, dans laquelle, cependant, il y a de nombreux éléments optionnels, en particulier dans la section sur les aides à la conduite. Notre unité, par exemple, comportait le pack Innovation qui comprend de nombreux éléments tels que l’avertissement de sortie de voie, le maintien de la voie, l’avertissement de trafic transversal arrière, le régulateur de vitesse avec stop and go, les phares laser à réglage automatique avec commutation automatique courte à longue, l’affichage tête haute, les rétroviseurs rabattables et l’écran central de 10,25 pouces.

Ce paquet Avec tout ce que nous avons mentionné, il vaut 7 067 euros et ajoute également une instrumentation numérique, très complète, configurable et avec le compte tours inversé et le contrôle gestuel qui peut être très bon mais qui, si l’un des occupants, conducteur ou passager, parle avec véhémence avec les mains, changer de station ou augmenter le volume sans venir à l’esprit.

Tout le chrome extérieur de notre unité BMW 320d xDrive Touring est inclus dans le pack Luxe en option.

Ils sont également facultatifs les caméras périmétriques précitées et le stationnement assisté (1 243 euros), le pack confort, qui comprend l’accès sans clé, les vitres acoustiques, le siège conducteur à mémoire et les sièges électriques et chauffants (2 234 euros) et les finitions intérieures et extérieures. Cette unité avait la finition Luxe qui coûte 4 127 euros et comprend, sans s’y limiter, les phares antibrouillard à DEL, les cadres de fenêtre chromés, les garnitures intérieures en bois, le tableau de bord en tissu Sensatec, la sellerie en cuir et les roues de 17 pouces à double rayon.

Un bon vieux moteur

Le moteur, longitudinal avant 4 cylindres en ligne donne 190 ch de diesel, c’est-à-dire avec beaucoup de couple : 400 Nm. Il dispose d’une injection directe, d’une admission variable, d’un turbocompresseur à géométrie variable et d’un système d’hybridation léger avec une batterie de 48 volts et une petite machine électrique qui génère 11 ch supplémentaires avec une capacité de 0,53 kWh. Ce système micro-hybride est celui qui fournit le label Eco de la DGT.

La BMW 320d xDrive Touring conserve la sportivité de tous les modèles BMW, avec une très bonne direction et un châssis à la hauteur de ce qu’on attend d’une telle voiture.

Ce deux litres est l’un de ces moteurs qui, il y a 5 ans, étaient les grands protagonistes de l’industrie et qui aujourd’hui, ils sont presque évincés simplement parce qu’ils sont diesel. La vérité est qu’il conserve toutes les vertus du diesel de deux litres. C’est très utilisable, avec beaucoup de basses, bon couple, un moteur très complet, qui répond bien à l’accélérateur et qui s’adapte très bien à cette voiture.

Il peut sembler que 190 ch soient peu pour une voiture de cette taille et surtout de ce poids, mais il a tellement de couple qu’il fonctionne très bien lors de l’accélération et de la récupération. En haut c’est une autre histoire puisqu’il n’a pas l’éclat d’un moteur à essence ni sa musicalité, mais pour une voiture comme celle-ci, le moteur diesel de 190 ch est peut-être, celui qui correspond le mieux à la philosophie d’un membre de la famille en voyage.

Confortable sur autoroute et sur autoroute, la 320d xDrive est équipée de série d’une suspension souple. Il existe une autre sportive et une autre pilotée en option.

L’hybridation légère dont je vous ai parlé au début permet de réduire légèrement la consommation. En ville, ça coupe le moteur quand on n’accélère pas et la voiture perd de la vitesse – chose typique quand on arrive à un feu tricolore – et sur autoroute, dans les descentes, aussi débrancher le moteur quand il comprend que la voiture peut passer en mode voile. De cette façon, vous ne perdez pas de vitesse, ce qui se produit avec un rapport engagé, et aucun carburant n’est gaspillé, ce qui se produirait si le moteur tournait au ralenti. BMW déclare une vitesse de pointe de 225 km/h., une accélération de 0 à 100 km/h. en 7,4 secondes et une consommation moyenne de 5,1 litres aux 100 km.

Le changement c’est automatique, 8 vitesses (le ZF habituel que la marque monte) avec convertisseur de couple. C’est un changement agréable à porter, monte vite, ne descend pas tellement, et qui peut être utilisé en mode manuel via les palettes sur le volant ou via le levier lui-même. Pour une voiture destinée à l’autoroute pendant la majeure partie de sa vie, c’est un changement idéal.

La consommation de cette voiture est très faible. Il atteint à peine les six litres en moyenne, avec la possibilité d’en rester près de 5 sur autoroute.

Comme toutes les séries 3, cette voiture utilise une suspension avant de type McPherson, ce qui n’est pas le meilleur pour un train avant, mais c’est celui qui équilibre le mieux les performances avec l’espace qu’il occupe, et une suspension arrière à double quadrilatère qui est la plus performante, d’autant plus que l’arbre d’entraînement principal est l’arrière.

est pas une voiture de sport enragé, mais elle a la touche sportive, la touche de sportivité de toutes les BMW de la Série 3, une voiture qui est devenue, après le passage de la Série 1 à la traction avant, dans le gardien des essences de la conduite traditionnelle BMW.

La voiture idéale pour voyager en famille si nous sommes quatre membres. Clairement meilleur qu’un SUV dans son comportement dynamique, il consomme aussi moins.

La suspension est assez souple, pour obtenir un comportement routier qui offre un confort de conduite élevé, mais contrôle très bien les inclinaisons latérales du corps À moins que nous ne conduisions à l’abattage sur une route locale. Ces dernières années, BMW a choisi d' »assouplir » ses suspensions sur ses modèles de gros volumes mais laissant toujours à la fois la suspension sport plus ferme et la suspension pilotée, qui s’adapte aux différentes utilisations, dans la liste des options.

Autrement, corriger les freins sans être génial (la voiture pèse et ça se voit) et la direction avec la précision habituelle dans les voitures de la marque, dont vous savez déjà qu’elle est l’une des meilleures de cette section. A mon avis une seule Alfa Romeo Giulia (test vidéo sur ce lien) parmi les berlines de ce segment a une adresse plus précise et informative que la Série 3 ce qui est, j’insiste, très bien.

20 000 euros d’options

Le prix et le rapport entre celui-ci et l’équipement est le seul bémol que l’on puisse mettre à cette BMW 320d xDrive Touring.

Avec toutes les options que notre unité porte, le prix de vente est de 71 300 euros. Sans toutes les options évoquées et avec une peinture non métallisée, elle coûte 51 350 euros. 20 000 euros d’options ? Eh bien oui, hé. C’est une BMW.

Les BMW ne changent pas. Ce sont toujours des voitures que vous voulez conduire. Et nous aimons ces parents plus que les SUV. Elles dépensent moins, elles ont un coffre similaire, elles ne sont pas si chères… ce sont vraiment des voitures familiales, même s’il est vrai que les SUV ont tendance à être plus spacieux. Ce 320d xDrive est plus que suffisant. Plus besoin de moteur en l’état. Cela roule en excès et ceux qui n’habitent pas dans des régions où il pleut et neige souvent ou ne skient pas par exemple, peuvent économiser la transmission intégrale qui la rend plus chère de 2 500 euros. Sans les quatre roues motrices il reste à 48 850 euros, un prix déjà plus raisonnable pour un membre de la famille qui serait parfait s’il était un peu plus abordable.

Voilà pour cette fois, rendez-vous pour un prochain comparatif de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *