l’essentiel
Météo France a décidé d’augmenter sensiblement le nombre de départements placés en vigilance canicule orange ce samedi après-midi. La liste comprend environ 37 noms, contre 16 en matinée. Tout le sud-ouest est concerné, ainsi que l’Andorre. Dans le reste du pays, seuls quatre départements évitent la vigilance jaune.

La France métropolitaine étouffe. Ce samedi 16 juillet après-midi, les prévisionnistes ont décidé de plaisir pas moins de 37 départements en alerte orange contre la chaleur. Une zone allant de la Bretagne aux Pyrénées est concernée, même si une grande partie de la vallée du Rhône. En Occitanie, seuls l’Aude, l’Hérault, la Lozère et les Pyrénées-Orientales se contentent d’une vigilance jaune, tout le reste de la région se couvre d’orange. C’est aussi le cas en Nouvelle-Aquitaine pour le Lot-et-Garonne, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, voire la Gironde, toujours en proie aux flammes. L’Andorre est également concerné.

C’est simple, dans le pays, il n’y a plus que quatre départements à ne pas avoir basculé en vigilance canicule : la Corse-du-Sud, le Puy-de-Dôme, l’Allier et l’Ain.

Et Météo France ne voit pas d’amélioration come to très court terme. Ça devrait même être pire : « Dimanche, la hausse des températures se poursuit, en particulier dans le Sud-Ouest où les valeurs voisines de 40°C seront souvent utilisées », écrivent les prévisionnistes dans leur dernier bulletin.

Lundi, la pire journée

Les fortes chaleurs vont également s’étendre vers le Nord-Ouest. Les départements bretons connaissent ainsi souvent 34/35°C ou plus. rafraîchissement nocturne sera donc moindre », ajoute encore Météo France, qui considère que la journée de lundi sera la point culminant de cette vague de chaleur pour le pays.

« Lundi marquera le point culminant de cet épisode caniculaire sur la façade ouest du pays avec des valeurs parfois remarquables : les 40 °C seront souvent approchés, atteints ou dépassés. Des records seront certainement battus. Dans le même temps, les fortes chaleurs gagneront vers Le flanc est du pays. Mardi, la baisse sensible des températures par l’Atlantique semble se confirmer. Les fortes chaleurs persistent sur la moitié est de la France », précisent les météorologues.

Toute l’Europe occidentale touchée

La vague de chaleur actuelle touche l’ensemble de l’Europe occidentale, provoquant des feux de forêt comme dans le Sud-Ouest de la France, en Espagne ou au Portugal. Au Royaume-Uni, l’agence météorologique a émis la toute première alerte « rouge pour chaleur extrême » de l’histoire du pays. Les températures pourraient y dépasser les 40 degrés, une première depuis le début des mesures météo.

Pour la première fois, des températures de 40°C ont été prévues au Royaume-Uni et le tout premier avertissement rouge pour chaleur exceptionnelle a été émis.

En savoir plus dans notre communiqué de presse ud83dudc47

— Met Office (@metoffice) 15 juillet 2022

La dernière vague de chaleur pour un mois de juillet remonte à 2019 et fut d’une intensité exceptionnelle avec des records de température moyenne. La France avait ainsi connu sa journée la plus chaude depuis le début des mesures avec 29,4 °C le 25 juillet (ex-aequo avec le 5 août 2003), tout comme sa nuit la plus chaude, avec une moyenne de 21,4 °C, la nuit du 24 au 25 juillet.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.