l’essentiel
Les canicules s’enchaînent, et le ventilateur tourne à plein régime. Mais combien vous coûte une nuit avec le ventilateur allumé des heures durant ? La Dépêche vous répondez.

C’est l’un des produits stars de l’été. Lorsque les vagues caniculaires succèdent en France, le ventilateur nous permet de passer des nuits plus supportables lorsque les températures restent trop élevées. Mais sachez toutefois que cette petite brise fraîche que vient refroidir les nuits caniculaires à un coût que l’on ne soupçonne pas toujours.

Entre 3 et 12 euros par mois

Pendant la nuit, un ventilateur tourne en moyenne 12 heures. Sa puissance, elle, varie généralement de 50 et 200 watts. Le prix du kilowattheure, en juillet 2022 en France, est estimé à 0,174 euros, selon le site fournisseur-électricité. Si vous multipliez le prix du kilowattheure par le nom des fonctions du ventilateur, vous obtenez 10 centimes d’euro supplémentaires par nuit pour un ventilateur alimenté de 200 watts, et 40 centimes d’euro supplémentaires pour les modèles les plus énergétiques. Ramenée au mois, la dépense moyenne pour se rafraîchir la nuit est donc comprise entre 3 et 12 euros selon les modèles.

Tout dépend bien sûr aussi de votre fournisseur d’énergie et de votre abonnement.

La clim bien plus onereuse

Pour une utilisation moyenne de quatre heures par jour, un climatiseur vous reviendra beaucoup plus cher. Selon les calculs effectués par les professionnels de la climatisation, un climatiseur coûterait 50,22 euros par mois pour un logement de 30 mètres carrés, 100,44 euros par mois pour un logement de 60 mètres carrés. Si votre logement mesure 100 mètres carrés, il vous en coûtera 167,40 euros par mois.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.