l’essentiel
La vague de chaleur que sevit sur la France provoque actuellement des températures inédites pour un mois de juin. Ils fréquentent le niveau du pays du Golfe. La comparaison est troublante.

C’est ce vendredi et samedi que les températures maximales vont atteindre un niveau exceptionnel en France. Moins de 40°C devraient être dépassés à Toulouse, Montpellier ou Bordeaux. C’est la première fois qu’il fait si chaud aussi tôt dans l’année en France métropolitaine. De nombreux disques vont être battus.

Ces températures n’ont rien à envier aux maximaux constatées aux Emirats Arabes Unis ou en Inde, comme je l’ai relevé La chaîne météo. A Toulouse, Montpellier ou Bordeaux, les 41°C précédents correspondant aux précédents niveaux de température à Dubaï. A Nantes, il fait 39°C exactement comme à New Delhi en Inde. A Marseille, et à Paris, le thermomètre affiche 35°C soit la même température qu’au Caire en Egypte ou à Gafsa en Tunisie.

Brest ou Dijon vont connaître des températures inédites cette fin de semaine : 34°C. On retrouve cette température à Bangkok en Thaïlande. Lille montera aussi à trois températures, trois fois, l’équivalent de Marrakech au Maroc : 33°C. Strasbourg, habituée à un climat continental, passera la mi-après avec 31°C. C’est la température prévue ce vendredi à Séville en Espagne.

A 13 heures, selon les bulletins météo, il restait en effet 37,1°C à Nîmes, 36,8°C à Perpignan, 36,6°C à Montpellier, 35,4°C à Carcassonne, 34,7°C à Millau, 34,2°C à Toulouse-Blagnac , Albi et Auch, 33,5°C à Saint-Girons (Ariège), 33°C à Montauban, 32°C à Tarbes, 31,5°C à Gourdon (Lot) et 30,8°C à Rodez.

Météo France a placé 12 départements en alerte rouge, une situation relativement rare, en raison de températures suffocantes avant la fin de la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.