Carlos Alcaraz ne figure pas parmi les favoris de Wimbledon bien qu’il soit la cinquième tête de série. Son oisillon dans l’herbe l’exclut de se battre pour Wimbledon, le troisième Grand Chelem de la saison. Son regard, même si ni lui ni son entourage ne l’ont exprimé publiquement, est à l’US Open, où il a déjà atteint les quarts de finale en 2021 et captivé le public américain. Mais vous devez d’abord continuer à acquérir de l’expérience dans le «grand». Et à Londres, où il fera ses débuts lundi prochain, il a une belle opportunité.

Le tirage au sort du tableau principal du tournoi qui se déroule hier au All England Club a fourni un chemin plein d’épines pour le Murcien. Alcaraz, qui n’a pas un grand service, chose essentielle sur gazon, affrontera au premier tour un rival dangereux sur cette surface malgré le fait qu’il soit actuellement classé 158e au classement ATP, Allemand Jan-Lennard Struff, qui l’avait séparé il y a un an de Roland Garros au troisième tour. À 32 ans et mesurant 1,93 mètre, c’est un serveur puissant, mais il n’a remporté que deux matchs en une saison. L’un d’eux était à l’ATP 250 de Stuttgart (Allemagne) contre l’Américain Marcos Giron, et l’autre à la Coupe ATP de Sydney contre un autre cogneur, Josh Isner. Dans le reste des tournois auxquels il a participé, il a perdu au premier tour. En tout cas, on ne peut pas faire confiance au Murcien beaucoup plus expert et tiré sur ce type de surface.

Déjà au second tour, le Néerlandais Tallon Griekspoor ou le vétéran italien Fabio Fognini seraient présentés à l’élève de Juan Carlos Ferrero. Avant le premier, il présente le bilan d’une victoire, en avant-première ATP 250 à Montpellier, et d’une défaite, à Estoril ; et le second, 35 ans, il a battu en demi-finale de Rio de Janeiro, le premier ATP 500 qu’Alcaraz a remporté dans sa carrière sportive. S’il parvient à venir à bout de ce tour, celui-là même où il est tombé il y a un an contre Daniil Medvedev, absent cette année en raison du veto des athlètes russes, l’Allemand Oscar Otte, numéro 32 mondial, est le candidat pour affronter Alcaraz. entre Gojowczyk, Clarke et Harrison. Il y a une semaine, il a atteint les demi-finales à Halle, également sur gazon, où il n’a pas pu battre Medvedev, mais a laissé Khahanov et Basilashvili en route, qu’il a vaincus, et Kecmanovic. Auparavant, à Stuttgart, l’Italien Matteo Berrettini, autre spécialiste du gazon, l’avait également coupé en demi-finale.

Déjà en huitièmes de finale, les possibles rivaux d’Alcaraz sont Sinner, Wawrinka ou Andy Murray, tandis que en quart de finale, ils devraient s’affronter avec le maximum de favoris, Novak Djokovic, qui a été encadrée dans le même secteur de la table finale.

Aujourd’hui, il joue à Hurlingham

Mais avant de faire ses débuts lundi prochain à une heure encore indéterminée, le tennisman d’El Palmar affrontera ce samedi Casper Ruud, rival potentiel en demi-finale à Wimbledon et finaliste à Roland Garros, dans le tournoi exhibition de Hurlingham, qui peut être suivi à travers le profil facebook du Giorgio Armani Classic, qui est le nom du tournoi. Ce sera à partir de deux heures et demie de l’après-midi qu’il entrera en action. Après avoir perdu lors du premier de ses duels sur gazon contre l’Américaine Frances Tiafoe en deux sets et portant un bandage au coude droit, hier le Murcien s’est entraîné sur les courts de Wimbledon avec l’Argentin Diego ‘El Peque’ Schwartzman, avec qui Il a un excellente relation d’amitié.

Nadal fera ses débuts mardi contre l’Argentin Cerúndolo

Rafa Nadal fera ses débuts avec l’Argentin Francisco Cerúndolo mardi au premier tour du tournoi de Wimbledon, tandis que le champion en titre, le Serbe Novak Djokovic, le fera contre le Sud-Coréen Soonwoo Kwon. Les Balkans et les Baléares, respectivement première et deuxième têtes de série en l’absence du numéro un et du numéro deux, le Russe Daniil Medvedev -pour le veto du tournoi contre les joueurs de tennis russes et biélorusses- et l’Allemand Alexander Zverev -pour une blessure à la cheville-, ils s’éviteraient jusqu’à la finale.

Nadal, qui ira au fond du tableau, rencontrera Cerúndolo, numéro 42 mondial, à ses débuts, tandis qu’au deuxième tour il pourrait rencontrer l’Américain Sam Querrey ou le Lituanien Ricardas Berankis.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.