l’essentiel
Le bilan 2021 du contrôle technique en France permet de connaître le nom des véhicules en mauvais état par département. Près de 20% des véhicules ont dû revenir pour la contre-visite. Découvrez les chiffres par département en détail.

C’est un rendez-vous toujours un peu stressant, surtout si votre voiture est âgée. Va-t-elle passer avec succès le contrôle technique ? Cette année, les centres de contrôle technique accueillent les véhicules neufs de 2018 et les véhicules d’occasion déjà contrôlés en 2020. Ce printemps, crise du Covid-19 oblige, il y avait embouteillage.

25.427.127 véhicules passeront le contrôle technique en 2021, selon l’UTAC/OTC, l’agence technique centrale. Après vérification, 19,90 % ont été déclarés non conformes : 19,15 % pour les défaillances majeures et 0,75 % pour les défaillances critiques. Les pannes majeures peuvent mettre en péril la sécurité des occupants du véhicule ou avoir un impact négatif majeur sur l’environnement (plaquettes de frein usés, problème au niveau des feux d’éclairage, équipements détériorés) tandis que les pannes critiques représentent un effet immédiat pour le véhicule. Dans le premier cas, l’automobiliste à deux mois pour présenter le véhicule à la contre-visite, dans le second cas, le véhicule est immobilisé.

La lettre de France ci-dessous présente cinq indicatifs par département :

  • nom des techniques de contrôle en 2021
  • nom des contre-visites
  • taux de prescription de contre-visites
  • taux de défaillances critiques
  • taux de défaillances majeures

Il en ressort que la région de Rennes possède le taux de défaillances critiques le plus élevé de France avec 1,45 %. En Occitanie, l’Ariège a obtenu le plus mauvais résultat avec une taxe de 1,18%. Le Lot, la Haute-Garonne et le Tarn suivent derrière. Le meilleur résultat régional est obtenu pour l’Hérault avec 0,49 %.

Le contrôle technique des véhicules légers est plus sévère depuis 2018. 149 points de contrôles sont vérifiés et une plus grande attention portée à la pollution des véhicules. Voici les dix raisons les plus adoptées pour inciter un véhicule doit revenir en contre-visite :

  • 4,74% : direction d’un feu de croisement au-delà des limites prescrites
  • 3,15 % : a éclipsé la valeur du ticket de caisse
  • 3,00% : pneus gravement endommagés
  • 2,53% : pour un contrôle impossible des émissions d’opacité
  • 2.19% : sensibilité de l’indicateur d’usure de profondeur des sculptures des pneumatiques

Si vous redoutez d’effectuer le contrôle technique, des garagistes vous proposent un précontrôle technique pour mettre toutes les chances de votre côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.