l’essentiel
Les équipes du Vingt-et-une dont 9 WorldTour prendront le départ, jeudi 16 juin, de Séméac dans les Hautes-Pyrénées. Dans ses cols ignorants. Les difficultés sont plantées beaucoup plus à l’Est de cette année.

De sa naissance en 1977, à une époque où Eddy Merckx pédalait toujours (le Bruxellois fête son… 77e anniversaire vendredi) à aujourd’hui, le format de la course a longtemps évolué. Francis Auriac, après André Masse, Pierre Caubin et leurs équipes ont cherché la meilleure formule, en mars d’abord, puis en juin, juste avant les championnats et le Tour de France.

Le Tour du Tarn est devenu Tour du Tarn et du Rouergue puis Tour Midi-Pyrénées, Route du Sud et Route d’Occitanie-La Dépêche du Midi désormais, semble avoir trouvé son « cadre de croisière ». J’ai proposé le menu, mais si les supporters voulaient une petite ralonge, pour satisfaire les cœurs et les esprits d’une période de trois ans.

A lire aussi :
Route d’Occitanie – La Dépêche du Midi : retour au balisage « premières »

Montée à six jours et cinq étapes dans les années 90, l’épreuve utilise, sur des routes et des sommets divers, le même programme depuis 2007. Quatre étapes, la troisième en montagne (une exception en 2016 avec, en plus, le contre -la-montre du Séquestre), et un constat, le leader du samedi l’est toujours vingt-quatre heures plus tard. On devrait rouler à l’occasion, entre Séméac et Auterive, vers un scénario identique.

A lire aussi :
Cyclisme : Alejandro Valverde sera sur la Route d’Occitanie – La Dépêche du Midi

Des inédits dans les PO

Les sprinters reviennent déjà deux opportunités, au bord du lac de l’Isle-Jourdain (ça va faire du bien!) d’entrée et à Auterive pour finir. À Roquefort-sur-Soulzon, ils pourraient être taquinés par des puncheurs depuis la côte de Tiergues dans le final, haut lieu des 100 km de Millau (à pied…) et la montée vers l’arrivée (2 km à 4.8 km %) où Kim Andersen avant devancé Pedro Delgado lors du Tour de France 1983, pourrait leur rester en travers des cuisses. Moins bien sur que la suite avec ce tracé inédit jusqu’aux Angles (avec un départ de la réserve africaine de Sigean) par le barrage de l’Agly, le col de Roque Jalère (8,1 km à 6,1%), celui de Jau ( 20,8 km à 5,3%), des Lièvres (11,1 km à 6,2%) et la montagne vers Balcère au-dessus des Angles (2,7 km à 6,8%).

A lire aussi :
Route d’Occitanie : découvrez la trace de cette 46e édition qui traverse huit départements

Les 21 équipes engagées

LES 21 ÉQUIPEMENTS RETENUS
Tour du monde : Groupama-FDJ, Cofidis, AG2R-Citroën, Ineos Grenadiers, EF Easy, Movistar, Astana, Trek Segafredo, Israel Premier Tech.
Équipe Pro : Arkéa Samsic, B&B KTM, TotalEnergies, Burgos BH, Kern Pharma, Caja Rural, Uno X.
Continent : Nice Métropole Côte d’Azur, St Michel Auber 93, Team U Nantes Atlantique, Go Sport Roubaix, Hylo Bike Aid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.