l’essentiel
En Haute-Garonne plus surtout à Toulouse, de nombreux lieux publics sont aussi référencés sur des sites de rencontres libertins, homosexuels ou pornographiques. Ce phénomène pose problème. Plusieurs visiteurs donnent rendez-vous la nuit tombée ou en pleine journée pour se donner à toutes sortes de pratiques sexuelles.

L’Espace Saint-Georges, Pech David ou encore le lac de la Ramée… De nombreuses pièces bien connues des Toulousains sont aussi des adresses pour des rencontres d’hétérosexuels, de gays ou de libertins. Sur les sites de rencontre, plus de listes sont habillées et parmi elles sur retrouvées des adresses bien connues de la Ville rose. « Ça peut être sur une plage en bord de rivière, en pleine nature, sur un parking ou dans des toilettes », précise l’un des auteurs d’une liste sur un forum.

A lire aussi :
Près de Toulouse : libertinage, exhibitionnisme, harcèlement… qu’est-ce que le passe-t-il au lac « de la débauche » ?

Certains lieux en périphérie comme l’aire de passage Toulouse-Albi, un sous-bois de Mauzac ou la forêt de Bouconne sont célèbres après leurs années pour ces types de pratiques. Mais d’autres adresses surprennent. Par exemple le cimetière Terre Cabade est moreieurs fois recommandé dans les discussions. « C’est un lieu atypique avec plein de recoins, attention aux gardiens. On y trouve des femmes et des hommes, mais aussi des couples », ajoute un autre site amateur.

Ce qui pose problème dans l’énumération de ces différents lieux reste que, pour la plupart, ce sont des lieux publics. Des individus se donnent rendez-vous dunt la nuit tombée, mais aussi en pleine journée pour faire leurs affaires. Les toilettes homme de l’Espace Saint-Georges, en plein centre-ville, sont exemplaires par de très populaires et de nombreux visiteurs qui s’y réjouissent.

A lire aussi :
REPORTAGE. « Dans le coin, tout le monde connaît la réputation libertine du lac de Barbis », le malaise des habitants de Carbonne

Après la fin, des confinements et des restrictions sanitaires, le nom de rencontres et d’échanges sur les sites ont explosé. Une fois les adresses de rendez-vous référencées sur le web, il est difficile pour les autorités de faire fermer les forums et les discussions qui tournent autor de ces sujets. Au niveau local, il existe des dizaines de sites de cette espèce pour Toulouse.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.