Salut, je suis Laurent. Aujourd’hui, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, :

Depuis le 1er septembre 2021, un total de 550 kilomètres de routes à péage payant sont devenus gratuits. Ce changement est dû à la fin de la période de concession des péages et au refus de renouveler le contrat.

Ainsi, après plusieurs décennies, certains tronçons d’autoroutes passeront des concessionnaires privés aux mains de l’État central, tandis que d’autres seront gérés et entretenus par la Generalitat de Catalogne. Ces contrats ont été signés entre 1967 et 1974, pour une durée de 38 ans, mais ils ont été étendus à près de 55 ans.

L’un des itinéraires qui devient gratuit est l’AP-2, qui relie Alfajarín (Saragosse) et El Vendrell (Tarragone), avec une longueur totale de 215 kilomètres et un coût de 25,95 euros. A ce tronçon s’ajoutent deux autres de l’AP-7, celui de Tarragone-La Junquera (Gérone), de 245 kilomètres et un péage de 20,05 euros, et celui qui relie Montmeló à El Papiol (dans la province de Barcelone) , 31 kilomètres et un prix de 2,60 euros.

La Generalitat a également ouvert la section de 75 kilomètres de la C-32, qui relie Barcelone et Lloret, et 18 kilomètres de la C-33, entre Barcelone et Montmeló. Les péages dans ces zones étaient respectivement de 4,95 et 1,7 euros.

Le ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain a indiqué que la libéralisation du péage dans ces zones bénéficiera à environ 220 000 véhicules par jour, ce qui représentera une économie annuelle de 752 millions d’euros pour les utilisateurs.

Dix conseils pour voyager sur l'autoroute

On estime que 83 % des véhicules qui circulent dans ces sections sont des voitures particulières et des camionnettes, tandis que le reste est lourd. Les près de 12.000 camions qui utilisent ces kilomètres pour se rendre en France chaque jour, pourront économiser environ 1.900 euros par an après cette mesure.

La suppression des péages sur certaines autoroutes espagnoles a commencé en décembre 2018, lorsque le contrat qui payait le tronçon de 84 kilomètres de l’AP-1 entre Burgos et Armiñón a pris fin. Un peu plus d’un an plus tard, le 1er janvier 2020, 373 kilomètres de l’AP-7, entre Alicante et Tarragone, et 94 autres kilomètres sur l’AP-4, à la jonction de Séville et Cadix, ont été libéralisés.

Ce processus se heurte à la campagne que l’exécutif de Pedro Sánchez a voulu mener. En fait, en mai de cette année, il était prévu que les autoroutes du pays seraient à péage en 2024.

La raison de cette décision est donnée par les 26 466 kilomètres d’extension du réseau de l’État, ce qui déclenche le coût de l’entretien et provoque un déficit de 8 000 millions d’euros rien que pour l’entretien de ces routes.

Législation routière 2019

Cependant, ce projet est arrêté, dans l’attente d’un consensus parlementaire pour son approbation. L’État dispose de 15 % du total des kilomètres de réseau routier en Espagne (165 445 kilomètres au total) sur lesquels circulent 52,4 % du trafic total et 64,6 % du trafic lourd.

Le reste est divisé en 71 205 kilomètres de routes administrés par les Communautés autonomes, avec 42,4 % du trafic, et 67 773 kilomètres gérés par les Conseils provinciaux, qui cumulent les 5,2 % restants.

Des autoroutes toujours payantes :

AP-7 Malaga-Estepona. Fin de concession : 2046

AP-7 Estepona-Guadiaro. Fin de concession : 2054

AP-7 Alicante – Carthagène. Fin de concession : 2048

AP-7 Carthagène – Véra. Fin de concession : 2040

AP-9 Ferrol- Frontière portugaise (Tuy). Fin de concession : 2048

AP-53 Saint-Jacques-de-Compostelle – Haut de Saint-Domingue. Fin de concession : 2074

AP-46 Alto de las Pedrizas – Malaga. Fin de concession : 2044

AP-51 Ávila-Villacastin. Fin de la concession : variable entre 2031 et 2036

AP-6 Villalba – Villacastín – Adanero. Fin de concession : 2029

AP-66 Campomanes-León. Fin de concession : 2050

AP-71 Léon-Astorga. Fin de concession : 2055

AP-61 Ségovie- San Rafael. Fin de la concession : variable entre 2031 et 2036

AP-68 Bilbao – Saragosse. Fin de concession : 2026

Autoroutes sauvées par l’Etat :

Radial 2 Madrid – Guadalajara. Fin de concession : 2039

Radial 3 Madrid – Arganda del Rey. Fin de concession : 2049

Radial 4 Madrid – Ocaña. Fin de concession : 2065

Radial 5 Madrid- Navalcarnero. Fin de concession : 2049

M-12 Madrid-Aéroport Barajas. Fin de la concession : 2030

AP-41 Madrid-Tolède. Fin de concession : 2040

AP-36 Ocaña (Tolède) et La Roda (Albacete). Fin de la concession : variable entre 2040 et 2048

La rocade d’Alicante. Fin de concession : 2040

Autoroutes à péage :

AG-55 La Corogne -Carballo. Fin de concession : 2045

AG-57 Puxeiros- Bayona. Fin de concession : 2045

AP-8 frontière française à Bilbao (la date n’est pas connue car elle dépend de la Diputación de Vizcaya)

AP-15 Tudela- Irurzun. Fin de concession : 2029

Tunnel C-16 Cadí. Fin de concession : 2037

C-16 Tunnels de Vallvidrera. Fin de concession : 2037

C-16 Sant Cugat-Terrassa-Manresa. Fin de concession : 2039

C-32 (tronçon sud) Castelldefels-El Vendrell. Fin de concession : 2039

C’est la fin pour aujourd’hui, rendez-vous pour un prochain comparatif de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à partager cet article.

  • Ravensburger - Jeu Educatif - Qui mange quoi ? - Découverte des animaux - Association logique - Développement du langage - A partir de 3 ans - 24034
    Un jeu incontournable pour apprendre à nourrir les animaux de la ferme ! A l'aide du plateau de jeu l'enfant s'amuse à identifier les aliments et à nourrir les animaux. Apprendre les habitudes alimentaires des différents animaux sera un jeu d'enfant ! Les enfants sont fascinés par les animaux et veulent tout savoir de leur mode de vie et leur mode d’alimentation. Ce jeu favorise ainsi le développement du vocabulaire lié aux animaux, la capacité de concentration et l'appréhension du jeu à plusieurs. A travers un parcours ludique dans une ferme pédagogique, l'enfant part à la rencontre des cochons, canards, oies, poules, lapins, chèvres, ânes et poneys mais aussi à la découverte d'aliments comme les fruits, les plantes et les insectes que les animaux mangent. Contenu: 1 grand plateau de jeu recto-verso à assembler, 4 seaux, 24 jetons-aliments, 24 jetons jaunes, 1 roulette, 1 notice. Ce produit est composé de matériaux issus de forêts bien gérées certifiées FSC, de matériaux recyclés et de matériaux issus d’autres sources contrôlées (FSC-C111262). Produit imaginé en France et fabriqué en Europe. Ce coffret s'accompagne d'une collection entière pour les enfants dès 3 ans. Le coffret "Où vivent-ils" ou le coffret "formes et couleurs" pour comprendre les formes, les tailles et les couleurs. Retrouver pour chaque âge de 2 à 5 ans une multitude de jeux basés sur les notions essentielles et sur des connaissances à acquérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.