l’essentiel
L’Euro de Natation s’est terminé mercredi, et les six Toulousains ont mouillé le bonnet pour représenter leur club. Trois médailles et une poignée de finale plus tard… La Dépêche débriefe leur prestation.

Les six nageurs des Dauphins du Toec (Blanchetière, Bouchaut, Guth, Herlem, Viquerat, Yebba) sont une nouvelle fois illustrés lors de ces championnats d’Europe avec en tête d’affiche, le jeune Yebba (23 ans, 2 médailles en relais). Le directeur sportif du club toulousain, Michel Coloma fait le point à chaud, sur la compétition.

La révélation Wissam-Amazigh Yebba

« Ça a été impressionnant. Il était déjà très bon l’année dernière. J’ai commencé à nager à Poitiers et je suis champion de France de petit bassin avant d’arrêter la natation il y a deux ans […]. Il est ensuite arrivé à Toulouse et a repris la natation au printemps dernier avec les Dauphins. Il a nagé les championnats de France et s’est régalé. Nous, on a remarqué qu’il avait un potentiel de dingue. Il a fait un stage avec l’équipe de France pour continuer à nager et améliorer sa condition et voilà le résultat. Deux médailles aux championnats d’Europe. C’est un garçon d’une gentilesse extrême. Donc c’est parti pour la saison prochaine, on le garde avec nous. On peut lui prévoir un bel avenir. Il ne se prend pas la tête et il est sérieux. »

Les bonnets verts ont tenu leur rang

« Les autres nageurs font leur classement. Ils sont là où on les attendait. Ce qui est un peu rageant c’est pour Guillaume Guth. C’est la première de la compétition internationale et la presse actuelle pour la finale de la compétition mixte 4x100m nage libre. Mais c’est un autre nageur qui a été mis à sa place. Il aurait pu distribuer avec un titre de champion d’Europe, ce qui n’est pas rien. Mais dans l’ensemble nos six nageurs ont tenu leur rang. Pour Adèle Blanchetière c’est compliqué d’aller plus vite pour l’instant car elle débarque dans les compétitions internationales. Comme elle, la plupart sont des jeunes qui découvrent donc les prestations sont logiques. Et pour Joris Bouchaut, sa qualification en finale du 400m lui fait du bien. Il va être requinqué. »

Antoine Viquerat peut faire encore mieux

« Antoine est un peu moins performant que ce à quoi il peut prétendre. S’il y a un point noir ça serait ça. Plus après la compétition avec une médaille d’argent (relais 4×100 4 gammes) se termine. Il peut espérer encore mieux pour la suite. »

Le programme des jours à venir

« Ils ont le droit à un peu de repos. Ceux qui ont participé aux championnats d’Europe reproduront l’entraînement autour de la mi-septembro. Les autres seront de retour une semaine avant. Et on repart pour une nouvelle saison. »

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.