Conduire la nuit augmente le risque de accident de la route, puisque la vision est considérablement réduite, mais surtout parce que la le niveau de fatigue est beaucoup plus élevé que pendant la journée. L’apparition du sommeil est responsable de nombreux accidents de la circulation par an, il est donc essentiel de savoir contrôler le sommeil lorsque l’on conduit la nuit, comme à des périodes comme Pâques, même s’il est bien connu que il est conseillé de ne pas conduire la nuit pour éviter la fatigue. Selon certaines études, conduire somnolent peut être équivalent, dans certaines situations, à conduire avec un taux d’alcoolémie de 0,05, après 18 heures sans sommeil, et jusqu’à 0,10 après 24 heures sans fermer les yeux. Ensuite, nous vous donnons 5 conseils pour conduire la nuit sans s’endormir au volant et être capable de conduire en toute sécurité lorsque le soleil se couche.

1. Faites un arrêt de sommeil

La première chose à faire quand conduire la nuit est de réfléchir à la possibilité de faire une halte dans une zone de service et dormir un peu. Avec 20 ou 30 minutes, il suffira de récupérer de l’énergie et de réactiver le cerveau rapidement, en plus d’améliorer l’humeur et les performances. La tranche horaire nocturne où la fatigue et la fatigue apparaissent le plus se situe entre 4 et 6 heures du matin, bien qu’il soit toujours conseillé d’augmenter les arrêts et la période de repos, en fonction de la durée de notre voyage.

2. Buvez une boisson contenant de la caféine

La caféine redonne de l’énergie et nous libère du sommeil. Il est toujours conseillé de boire un peu café Pour nous tenir éveillés Un substitut au café peut être le thé, mais jamais de boisson avec de la caféine et du sucre. Les boissons sucrées doivent être évitées en raison de l’excès de glucose qu’ils introduisent dans le corps et ce n’est pas nécessaire. De même, comme à tout moment de la journée, il est nécessaire de bien s’hydrater et, pour cela, la meilleure option est de boire de l’eau. Cela étant dit, la caféine peut retarder un peu l’endormissement, mais pas définitivement. Dans ce cas, il est préférable de revenir au point précédent et de s’arrêter pour une sieste.

3. Restez actif

Il existe plusieurs façons de rester actif pour éviter de dormir tout en nous roulons la nuit. L’un d’eux est chewing gum. Avec cela, nous bougeons continuellement les mâchoires et permettons au cerveau de rester éveillé. Il aide également à prévenir les bâillements. Une autre option est écouter la radio ou jouer de la musique entraînante avec des rythmes rapides et un son puissant. N’écoutez jamais de chansons lentes ou de musique classique car cela aide à augmenter la relaxation du corps. c’est aussi une bonne idée baisser les vitres pour que l’air frais souffle au visage ou simplement le bruit du vent aide à rester éveillé.

4. Faites des arrêts pour vous étirer

Une autre astuce consiste à faire tout le s’arrête qui sont nécessaires pour étirer les jambes et bouger le corps. Il est bon de le faire toutes les deux heures au moins, Cela aidera à réduire la fatigue musculaire, à maintenir la circulation sanguine et à nous garder au frais pour continuer.

5. Évitez les médicaments

L’un des conseils les plus importants est ne pas prendre de médicaments parce que beaucoup d’entre eux provoquent de la somnolence au volant. S’ils sont nécessaires pour les prendre, vous devrez faire mieux une fois arrivé à destination et, ainsi, ne pas subir leurs éventuels effets secondaires. Il est également très important de planifier le voyage à l’avance, en évitant de sortir aux premières heures de la nuit.

Découvrez d’autres astuces

Si vous avez trouvé ces cinq conseils utiles, vous trouverez également intéressant comment éviter les allergies dans votre voiture, comment faire demi-tour ou traverser correctement un rond-point.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.