l’essentiel
La Mairie de Tarascon-sur-Ariège soutenue par l’UST XV. Le club de rugby a protesté contre la composition de leur poule, qui engendrerait trois déplacements payés.

La commune de Tarascon-sur-Ariège réagit à son tour au sujet de la poule de Régionale 1 de rugby. Comme précisé dans notre édition du 10 août, l’Union sportive Tarascon XV, comme Laroque-d’Olmes, est retrouvée dans un groupe avec les équipes du Languedoc-Roussillon. Une décision de la Ligue Occitanie qui a eu d’importantes répercussions financières pour les clubs, avec le doublement des frais de déplacement pour Tarascon par exemple, et humains.

A lire aussi :
Ariège : la colère de deux clubs de rugby ariégeois contre la composition de leur poule de Régional 1

Bastien Pitarresi, adjoint aux sports, et sa mère Alain Sutra se sont adressés à un courrier aux présidents de différentes instances fédérales, dont Bernard Laporte pour la Fédération française de rugby. Ils proposent une rencontre afin de réfléchir ensemble aux solutions qui conviendront à toutes les parties.

Une décision « injuste »

Les élus, par cette missive, réaffirment leur soutien à l’UST XV et aux clubs amateurs « facteurs de dynamisme et véritables vecteurs de lien social, que permettent aujourd’hui d’ancrer le sport au cœur des problématiques de la jeunesse et de la ruralité, et sont au quotidien des formidables outils éducatifs, de mixité sociale au service de la citoyenneté ».

Ils s’attendent, avec le club et les présidents Audabram et Rescannières. Le rendez-vous proposé le 9 septembre, à 11h, semble être celle de la dernière chance.

Ils insistent sur leur courrier sur les inconsistances d’une telle décision, « injuste », au regard des déclarations lors des dernières élections à la FFR : « Cette décision va également à l’encontre des valores que vindica la famille du rugby et celles du président de la fédération qui est souligné dans la charte d’éthique et de déontologie du rugby english combien « la solidarité » et la combativité dans « le respect » de l’autre sont l’essence même de ce sport si vous précisez ce qu’aime tant partager et faire partager. »

Avec l’ensemble des acteurs du club, ils ne baissent pas les bras. La balle est désormais, comme depuis le début de cette «affaire» d’ailleurs, dans les mains des instances du rugby. En attendant, ici, aux portes des Pyrénées ariégeoises, où on sait depuis plus de 50 ans ce le rugby des villages véhicule comme valeurs, on a dit que j’avais déjà trouvé un petit espoir d’être entendu. Peut-être le 9 septembre en mairie de Tarascon-sur-Ariège,

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.