Bonjour, c’est Grégoire. Dans cet article, nous allons explorer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, on démarre :

Aujourd’hui, le marché regorge de SUV, de voitures avec une apparence tout-terrain mais qui ont rarement les compétences tout-terrain nécessaires pour sortir en toute sécurité de la route goudronnée. Cependant, certains possèdent ces caractéristiques au cas où vous souhaiteriez profiter d’une voiture 4 × 4.

Configurez votre Renault Koleos

L’un d’eux est la Renault Koleos 4×4, une voiture qui équipe un système appelé All Mode 4×4-i et que nous avons mis à l’épreuve. Ici, nous vous racontons tous nos ressentis sur la façon dont il se déroule sur le terrain pour voir s’il peut vraiment se comparer aux meilleures voitures 4×4 de sa catégorie.

Renault Koleos 4×4 : certains niveaux plus qu’acceptables

Pour commencer, la garde au sol du Renault Koleos 4×4 est de 21 cm et il se classe au-dessus de la moyenne par rapport à des concurrents tels que le Skoda Kodiaq (à près de 19 cm) ou le Toyota RAV4 (à près de 18 cm). De leur côté, les angles d’attaque et de départ sont respectivement de 19 et 26 degrés.

Ces mesures le remettent en bonne position si on le met face à quelques modèles similaires. Par exemple, les données pour un Mitsubishi Outlander à cet égard sont de 21 et 22,5 degrés, et pour un Toyota RAV4 de 19 et 23 degrés.

Renault Koleos 4×4 : trois modes de conduite

exister trois modes de conduite sur le Renault Koleos 4×4 : 2WD, pour sélectionner uniquement la traction avant ; 4×4 automatique, dans lequel l’électronique est chargée de répartir automatiquement la traction entre les deux essieux ; et verrouillage 4WD, qui répartit la force à 50 % entre les deux axes. Dans tous les cas, le conducteur peut voir à tout moment le pourcentage de répartition de la traction au tableau de bord.

Le point négatif du mode 4WD Lock est qu’il se déconnecte lorsqu’il dépasse les 40 km/h ou lorsque le moteur est éteint et rallumé. De plus, il nous manque un contrôle de descente sur les pentes qui équipe, par exemple, le nouveau Dacia Duster 4×4, un véhicule du même groupe d’activités et avec un prix beaucoup moins cher.

Renault Koleos 4 × 4: pneus et suspension

Les pneus que nous transportons dans ce Renault Koleos 4 × 4 ont des jantes en alliage de 19 pouces et un design plus conçu pour circuler sur l’asphalte ; c’est-à-dire qu’ils ne sont pas les meilleurs pour aller sur le terrain. Cependant, cette voiture 4×4 est capable d’aborder des pistes relativement compliquées avec une certaine solvabilité.

La perte de traction n’est pas facile et c’est plus efficace que prévu dans les zones boueuses. De plus, sa suspension est assez confortable et fait que même lors du passage sur des pièces bosselées, le dos des occupants ne souffre pas, puisque le cliquetis n’est pas trop transmis à l’intérieur.

Logiquement, le Renault Koleos 4 × 4 est conçu pour une utilisation sur route principale et quelque chose qui peut s’améliorer si l’on parle d’utilisation tout-terrain (et non pas tout-terrain) est dans le sens de sa direction. Il a une excellente plage de braquage, mais est très peu communicatif, ce qui rend très difficile pour le conducteur de savoir où pointent les roues.

D’autre part, le mode 4WD Lock permet de traverser des endroits où de nombreux SUV (et même des voitures 4×4) seraient bloqués, mais avec le bémol que nous avons évoqué précédemment : vous ne pouvez pas dépasser les 40 km/h.

Renault Koleos 4×4 : conclusion

Notre conclusion sur cette voiture 4×4 ? Si vous voulez sortir de temps en temps en excursion ou affronter à temps une piste de difficulté modérée, avec le Renault Koleos 4×4 vous pouvez le faire. Bien sûr, les routes sont larges, puisque le Koleos mesure 4,67 m de long et 1,84 m de large, il ne pouvait donc en traverser aucune en raison de ses dimensions.

Cependant, Si vous aimez vous amuser hors de l’asphalte et sortir pour des endroits plus sauvages, alors il vaut mieux que vous optiez pour une voiture 4×4 plus axée sur cet usage et qu’il peut sortir encore moins cher, comme un Suzuki Jimny, un Jeep Wrangler, un Range Rover… et même un Fiat Panda 4×4.

C’est la fin pour aujourd’hui, rendez-vous pour un prochain comparatif de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à commenter cet article.

  • Comment fonctionne vraiment le cerveau de votre bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.