l’essentiel
L’ancien adjoint à la sûreté de Saint-Jory, Thierry Brugère, est soupçonné d’avoir illégalement consulté le passé judiciaire des fonctionnaires qui travaillaient sous ses ordres. Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête.

Qui a fliqué les policiers municipaux de Saint-Jory ? Ce lundi quarante-huit heures après les révélations de la Dépêche du Midi, le parquet de Toulouse a décidé d’ouvrir une enquête judiciaire pour « consultation de fichiers interdits en dehors du cadre légal ».

En l’espace de quelques semaines, les noms de six nouveaux policiers municipaux auraient été intrés dans le dossier du traitement d’antécédents judiciaires (Taj) pour savoir s’ils avaient été ou non impliqués dans une affaire judiciaire, en tanto qu’ auteur ou victime. Des responsables de la police municipale, dont l’ancien élu en charge de la sécurité, Thierry Brugère sont dans le viseur des enquêteurs. « J’ai simplement demandé à mes collègues qu’ils se renseignent sur les moyens légaux existants pour connaître le passé de ces agents afin d’éviter de recruter des personnes dangereuses. Les collectivités locales sont confrontées à ce genre de problématique. » Thierry Brugère se défend, qui a une longue voiture de gendarmes derrière lui. « Je n’ai jamais donné l’ordre de passer qui que ce soit au Taj et je n’ai pas procédé à cette manipulation », assure-t-il. De nombreux fonctionnaires de Saint-Jory nous comprendront dans le cadre de l’enquête.

Si un responsable de la police municipale a passé avec succès la judiciaire de ses officiers, il ne pourra pas prêter l’aide d’un policier, d’un gendarme ou d’un magistrat. Deux seuls détiennent le pouvoir de visionner le fichier du Taj. Et comme chaque consultation de ces dossiers laisse des traces, les enquêteurs pourraient rapidement démasquer les forces de l’ordre impliquées dans ce scandale…

Le syndicat FO et la bonne de Saint-Jory réagissent

« Nous sommes tellement choqués que scandalisés par les signalements des agents publics qui étaient responsables hiérarchiques et dépositaires de l’Autorité Publique. Si ces pratiques sont bien menées, nous exigeons que justice soit pleinement appliquée », assure Romero Nicolas, délégué syndical FO de la Police Municipale de Toulouse.

Thierry Fourcassier, le maire de la commune, était également troublé par les agissements de son ex-adjoint. « J’ai écrit au solicitor pour qu’une enquête soit diligentée. La lumière doit être faite si les limites ont été dépassées. Je n’étais informé de rien », a affirmé le maire. Les enquêtes ne commencent pas.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

  • Le Passage des heures
  • livre de prières francais prière juif siddour
    Livre Siddur en hébreu et français, livre de prières français Prière Juif Siddour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *