l’essentiel
À l’occasion du trente-deuxième de finale de Toulouse contre le Lannion FC (N3), demanche 8 janvier à Guingamp, I reported 7 buts à 1 par les visiteurs, les deux Norvégiens Haug et Kamanzi, le Finlandais Skyttä et le Grec Tsingaras ont chacun connu leurs premières minutes en Violet cette saison. Revue de détail.

C’est purement mathématique. Trois plus un égalant quatre. En dehors des deux Norvégiens, le gardien Haug et le latéral Kamanzi, dont les premières titularisations – apparitions tout court, même – sous la tunique violette étaient attendus, et du retour de prêt du Finlandais de poche Naatan Skyttä (lequel n’avait donc pas pu jouer cette saison), le technicien du Tef a également lancé dans le grand bain en Bretagne le milieu grec Theocharis Tsingaras. Pareillement, des le coup d’envoi. Le 4 en 1, quoi. Et alors ?

Le bilan est positif à plus d’un titre. Passage en revue des « nouvelles » troupes. Départ pour la cage. Si Kjetil Haug a été quasiment au chômage technique tout ce 32et, il s’est montré malheureux sur le seul mais concède. Auteur d’un premier sauvetage devant l’attaquant lannionnais Achahbar, le portier s’est soulagé pour courir après le ballon qui filait vers sa ligne de but… en même temps que Kamanzi qui lui a dégagé dedans. Le règlement est formel : il s’agit d’un csc.

« Avoir deux bons gardiens est indispensable »

« Mais c’est important que lui aussi ait de la pétition en stock, le défendu son entraîneur. Avoir deux bons gardiens pour tout le championnat, c’est indispensable. »

A lire aussi :
Coupe de France. Le TFC à Lannion, dimanche: Kjetil Haug, l’heure est venue pour le gardien des fjords

Kamanzi, nom Warren, justement. On n’a pas été déçu de la « marchandise » si on ose : très offensif, quasi-décisif déjà (avant-dernier passeur sur le Skyttä mais en présentant le petit magicien pleine surface de réparation). Et, même s’il faudra juger contra de vrais clients, c’est-à-dire en Ligue 1, plutôt serein défensivement. « Il effectue une bonne entrée en matière, poursuit Montanier. Déjà, physiquement, il affiche un niveau satisfaisant – on pouvait nourrir des craintes puisqu’il n’a plus j’ai joué un match après fin novembre. Et c’est le profil qui colle à notre philosophie : il se projette. Ensuite, je l’ai trouvé concentré pour ses tâches de derrière. »

Tsingaras, a réalisé une pubalgie début novembre ? « C’est vrai qu’il joue simple et juste. Avec le ballon il est par conséquent précieux ; il peut être encore meilleur dans la récupération de balle. Cependant, clairement, Theocharis est un numéro 6. »

« Skyttä tient mieux sur ses jambes »

Dernière première, Naatan Skyttä renté de son passage au Viking en D1 norvégienne, n’a pas perdu son toucher de balle dans l’aller-retour. Tous complètent la palette. « Naatan a diminué, il tient mieux sur ses jambes, il s’est étoffé non pas physiquement mais dans les duels. Ça donne un joueur encore plus intéressant, nécessaire. La technique et la vision il possédait; là, se réjouit Philippe Montanier, on a vu que dans le harcèlement, le pressing, il s’est amélioré. »

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

  • Porte-clés: Coupe de France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *