l’essentiel
Le TéFéCé a obtenu ce mercredi (18h15) sont des billets pour les quarts de finale de la Coupe de France. A domicile, les Violets ont disposé du Stade de Reims (3-1).

Le film du match

21′ : Le TFC ouvre la marque ! Sur corner, une combinaison astucieuse mène à la tentative de Spierings. Celle-ci heurte la barre transversale avant de rebondir sur le portier rémois pour ensuite pandre le chemin des filets… (1-0)

34′ : Les Violets font le break ! I launch par Spierings, Aboukhlal seul seul face au gardien rémois et l’élimine d’un petit pont. Le Marocain n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (2-0).

62′ : Le Tef alourdit le but ! Van den Boomen a lâché un caviar sur la tête de Farès Chaïbi qui a triplé la mise (3-0).

89′ : Reims débloque sont compteur ! Cajuste est trouvé dans la surface et trompe Haug pour réduire le score (3-1).

Une combinaison astucieuse pour venir à bout du score

Le hasard est provoqué. Elle sourit aux audacieux, aux entreprenants… L’ouverture du score du TéFéCé en est le parfait exemple. Les hommes de Philippe Montanier sont toujours aussi dangereux sur les coups de pied arrêtés. Habituellement, c’est la botte du maestro Néerlandais Branco van den Boomen qui seme la zizanie dans les défenses adversas.

Cette fois-ci, les Haut-Garonnais ont décidé de faire preuve d’imagination et de malice. Sur un corner, les Toulousains ont utilisé une combinaison astucieuse. A la fin de celle-ci, Stijn Spierings était accusé de finir le travail. Sa tentative, déviée par un défenseur rémois, a heurté la barre transversale avant de rebondir sur le malheureux portier rémois qui n’a pu que vérifier l’ambleur des dommages. 1-0 pour le TFC ! Avec la chance, oui. Mais elle a été provocée.

Yehvann Diouf, une soirée compliquée

Comme les Toulousains, les Rémois ont décidé de donner du temps de jeu à leur gardien remplaçant à l’occasion de ce huitième de finale. C’est donc Yehvann Diouf qui a pris place dans les buts rémois ce mercredi. Le jeune gardien de 23 ans passe une nuit difficile. C’est le moins que l’on puisse dire.

Auteur d’un but contre son camp malheureux à la 21ème minute de jeu, il s’est ensuite montré maladroit à la 34ème minute de jeu avec une sortie hasardeuse qui a permis à Aboukhlal de le dribbler d’un petit pont avant de pousser le ballon au fond des filets. À l’heure de jeu, il n’a rien pu faire face à la tête de Farès Chaïbi, brillamment servi par Branco Van den Boomen (62).

Saïd Hamulic est entré en jeu

Une recrue pleine de promesse. Voilà comment a été présenté Saïd Hamulic à son arrivée sur les bords de la Garonne. L’attaquant bosniaque est arrivé lors de ce mercato d’hiver en provenance du club polonais du Stal Mielec contre peu plus deux millions d’euros. J’ai signé la première apparition sous le maillot de Toulouse et sur la pelouse du Stadium ce mercredi à la 72ème minute. Sans pression. Le tour était déjà joué. Les Violets menaient déjà 3 à 0.

Les enseignements du match

L’aventure se poursuit et prend de plus en plus la forme d’une épopée. La troupe de Philippe Montanier continue discrètement son bonhomme de chemin en Coupe de France et n’est désormais plus qu’à 180 minutes d’une finale au Stade de France. Ce mercredi, les Violets ont su s’extraire avec aisance du piège rémois.

Il faut dire que les Violets ont pris le match par le bon bout. Au moment de gagner les vestiaires, ils avaient déjà fait le break (2-0). Au deuxième mi-temps, ils ne sont pas reposés sur leurs lauriers pour alourdir la marque. Sur une merveille d’offrande de Branco van den Boomen, Farès Chaïbi a trouvé une nouvelle fois le chemin des filets.

A lire aussi :
TFC : le parc visitant le Stadium est désormais équipé de deux immenses filets impressionnants

« On va aller à Toulouse et les fracasser ». L’était le discours du coach rémois Will Still après le match nul décroché à Auxerre (0-0). Cette déclaration n’est certainement pas passée inaperçue du côté du board toulousain qui a donc décidé de répliquer sur le terrain, de la plus belle des manières.

Cette nouvelle victoire réussie obtenue avec autorité montre que la courte défaite samedi dernier à Paris n’a pas stoppé l’élan toulousain qui grossit match après match depuis le début de l’année 2023.

Ce jeudi soir, le TFC connaîtra l’adversaire qu’il devra affronter le 1er mars en quart de finale.

A lire aussi :
Coupe de France : pour le TFC-Reims, une centaine de supporters toulousains voulaient venir au Stade pour un travail ténu

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *