l’essentiel
Les enquêteurs l’ont interpellé ce mercredi dans le Confluent.

Fin avril, Buzet sur Baïse était le théâtre d’un drame son nom. Au retour d’une fête familiale à Tonneins, un père de famille de 32 ans à été abattu sous les yeux de ses enfants et de leur mère alors qu’ils rentraient à leur domicile rue de La Gravère à Buzet-sur-Baïse. L’enquête express des gendarmes de la section recherches d’Agen a permis d’interpeller deux, puis trois suspects.

Un quatrième homme, complice présumé des trois autres, à cette place en garde à vue ce mercredi. Il a été interpellé à son domicile tôt dans la matinée. Selon nos informations, il sera impliqué dans le décès du père de famille, sans toutefois avoir participé sur place. Il doit être présenté ce jeudi au juge d’instruction chargé de ce dossier criminel.

Les premières suites judiciaires ont été intervenues quelques jours après les coups de feu mortels. Un Espagnol de 32 ans est actuellement mis en examen pour assassinat, un Portugais pour complicité d’assassinat et un autre ressortissant de ce pays pour association de malfaiteurs, comme les deux autres. Ils ont tous été placés en détention provisoire.

Le trentenaire de nationalité espagnole a ensuite été reconnu, dans le bureau du magistrat, avoir tiré sur la victime. L’autopsie de la suite a confirmé que les munitions se trouvaient du côté gauche du visage. Le père de famille se trouvait sur le siège conducteur. Il a abattu d’une balle en pleine tête. Les premiers éléments pour expliquer le geste de laisser-faire comprendront que la victime et ses agresseurs ont eu des mots vifs la veille au soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.