l’essentiel
Condamné en première instance à 14 ans de prison pour le meurtre de sa femme Stéphanie, David Turtle, un Britannique de 69 ans, a été condamné en appel à une peine de 20 ans par la cour d’assises du Gers.

Après 6 ans, David Turtle le répète. Il n’a pas « volontairement » tué sa femme. Il l’a écrasée le 30 mars 2017, après une dispute, mais c’était un accident jure-t-il, des sanglots plein la voix. La cour d’assises du Lot n’a pas cru cette version en décembre 2021 et l’a condamnée à 14 années de réclusion criminelle.

Celle du Gers non plus n’a pas été convaincue par ces explications et a considérablement alourdi sa peine. 20 ans de prison pour ce ressortissant britannique de 69 ans accusé de meurtre. À Prayssac dans le Lot, il a roulé sur sa femme et l’a tuée, « sans la voir, ni la sentir ».

« J’aimais ma femme de tout mon coeur. Quand je l’ai rencontrée, mon existence a changé, et le but de ma vie était de la rendre heureuse. Cette nuit tragique, ma vie a été détruite ». Son amour pour Stéphanie, personne ne le répond. Les témoins interrogés ont parlé d’un couple « fusionnel ». Aucun n’a jamais assisté à la moindre scène de violence. Même l’avocate générale le reconnaît : « Je pense qu’il aimait profondément sa femme et qu’elle l’aimait aussi ».

Alors voilà, le 30 mars 2017, après une vaine dispute sur le sujet de l’émission télévisée, David Turtle décide de « faire un tour pour se calmer » et n’a pas vu sa femme allongée devant la voiture ? Commentez-il pu lui rouler dessus sans la sentir sous ses roues. « Cela fait 8 000 heures que je me pose la question », dira d’ailleurs l’accusé devant le psychiatre à la maison d’arrêt d’Agen quand il était détenu en provisoire.

Un couple sans histoire

David et Stéphanie Turtle sont venus s’installer en France en 2016, pour ouvrir des chambres d’hôtes. David vient de prendre sa retraite et Stéphanie, cadette de 13 ans, est licenciée. « Nous voulions passer plus de temps ensemble », justifie David Turtle face aux jurés.

Mais, pour l’accusation, le couple n’est plus si « fusionnel » depuis l’installation dans le Lot. Stéphanie s’intègre plus facilement et naturellement que son mari. La dynamique de couple n’est plus la même, ce qui aurait nourri chez l’accusé un ressentiment. Jusqu’à rouler sur sa femme dans un accès de colère.

« On a tout fouillé. Il n’y a pas la moindre trace d’une quelconque infidélité, de jalousie entre ces deux personnes. Il n’y a pas non plus de tensions sur l’argent. Ils sont très à l’aise Financièrement et partagé un compte commun. Nous n’avons rien trouvé de tout cela. Sa femme c’est toute sa vie », tente de persuader Me Laurent Bruneau pour la défense. Il va jusqu’à convener le souvenir d’Huguette, Gersoise écrasée par sa fille en pleine nuit, « un malheureux enchaînement d’événements », pour faire le parallèle avec son client.

Me Edouard Martial, aussi à la défense, fustige ces amis du couple Venus témoigner au procès et qui ne décrit pas David « assez triste » au lendemain de la mort de Stéphanie. « Qui sont-ils ces amis qui jugent votre comportement, votre deuil ? Qui sont-ils pour dire que je dois pleurer, que je dois leur montrer l’épaisseur de mon chagrin ? Estomac et y enfoncer le poing pour essayer d’atténuer la douleur. Qui sont-ils? Qu’est-ce que c’est que ces gens-là ? »

Trois heures de sortie

David Turtle a tué sa femme. L’a-t-il fait volontairement ? « C’est un acte volontaire. Il l’a sûrement immédiatement regretté, il le regrette encore aujourd’hui », soutient l’avocate générale, en réclamant 15 ans de prison. « On peut tuer quelqu’un sans intention de donner la mort. On peut tuer avec sa voiture sans être accusé de meurtre », a répondu Me Laurent Bruneau.

Il aura fallu 3 heures aux jurés pour rendre leur verdict. David Turtle a bien roulé sur sa femme et est coupable de meurtre.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *