l’essentiel
Depuis que l’épidémie de Covid-19 s’est propagée à la maison sur une période de sept jours, La Dépêche du Midi vous présentez les symptômes de votre sous-variante aujourd’hui majoritaire : le BA.5.

La circulation du SARS-CoV-2 s’intensifie sur l’ensemble du territoire, marquant la 7e vague de l’épidémie. Deux variantes sont aujourd’hui majoritaires, le BA.4 et le BA.5. En ce qui concerne le denier, il semble provoquer les symptômes les plus longs et les plus forts que d’autres variantes aient observés. Une situation qui intrigue la recherche. A l’heure où 14 400 personnes sont hospitalisées à cause du Covid-19, voici une petite piqure de rappel sur les symptômes propres au sous-variant BA.5.

A lire aussi :
Covid-19 : le nom des positifs « devrait dépasser les 200 000 ce soir », prévient François Braun, nouveau ministre de la Santé

Toux, fièvre, maux de tête

A la demande de beaucoup d’autres variantes, BA.5 présente les symptômes « classiques » du Covid-19. Séoul problème, ces derniers seraient beaucoup plus violents d’après certaines personnes ayant contracté la maladie. BA.5 cause en premier lieu une grosse fatiguegénéralement suivi toux et fièvre. Ces symptômes peuvent être accompagnés de maux de tete parfois intenses et d’un nez qui cool. Santé Publi France précise que la probabilité de présenter un perte de l’odorat et du goûtmême si vous donnez écoeuré, vomissement et diarrhée était plus élevée pour les cas de BA.4 et BA.5 par rapport à ceux de BA.1″.

Et BA.5 ne s’arrête pas là, les effets du sous-variant seraient plus longs que ceux provoqués par ses cousins : « autour de sept jours pour BA.5 contre quatre jours pour les sous variantes précédentes d’Omicron » atteste pour Ouest-France Yannick Simonin, virologue et enseignant-chercheur à l’université de Montpellier.

A lire aussi :
Covid-19 : le Conseil scientifique craint « de nouvelles vagues épidémiques »

D’autres symptômes à surveiller

Au-delà de la fatigue ou de la toux, BA.5 (au même titre que BA.4 ndlr), peut entraîner d’autres symptômes sur lesquels il faut aussi rester vigilantes. Comme le note Santé Publique France, le sous-variant peut entraîner des céphalées (douleur dans une partie de la tête), des myalgies (souffrance d’intensité variable ressentie au niveau des muscles), unit dyspnée (difficulté respiratoire) ou encore des rhums. A noter que pour les deux derniers cas, cela reste assez rare.

Encore une fois, les symptômes liés à BA.5 sont le plus fréquemment ressentis par les patients : « Seuls 9 cas enquêtés (3%) étaient des asymptomes (pour BA.4 et 5 BA.5), soit une proportion moins importante que pour les cas de BA.1 (10,9 %) », conclut Santé Publique France.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.