L’ADN de Cupra est clairement sportif et la marque concentre non seulement tous ses projets dans cette perspective, mais aussi il les met en valeur avec des modèles comme la León VZ Cupune version qui, tant dans la carrosserie 5 portes que dans la voiture familiale, intègre des éléments exclusifs tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, qui ils lui donnent une image encore plus racing si possible. Esthétiquement, il est extrêmement attrayant et à première vue, vous pouvez voir le travail effectué par Cupra pour obtenir cet aspect dont ils l’ont doté, mais nous ne pouvions pas nous empêcher de nous demander si dynamiquement ce serait aussi sportif qu’il y paraît. Il n’y avait qu’un seul moyen de le prouver… en le testant.

Cette nouvelle finition est disponible dans la version hybride rechargeable avec le moteur 1.4 de 245 chavec le 2.0 TSI 300 ch essence et avec le 2.0 TSI 310 ch 4Drive (disponible uniquement en version familiale) et avec boîte DSG à 6 rapports dans le cas de la version hybride et 7 dans les moteurs 2.0 TSI

Notre unité était la version hybride rechargeable avec le moteur 1.4 de 245 ch et, entre autres, nous voulions vérifier combien de km nous allions faire en mode électrique et quelle consommation nous obtenions une fois le mode électrique épuisé. Mais, si vous le pensez, avant Voyons quelles différences nous trouvons entre la Cupra León VZ et cette VZ Cup.

L’esthétique de cette finition Cupra León VZ Cup est formidable. Très sportive mais aussi avec des touches élégantes qui en font une voiture avec une image particulière.

Esthétiquement, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une authentique Cupra, notamment à cause des détails qui ont été incorporés dans cette version. Les plus évidents sont peut-être les roues de 19 pouces en noir et cuivre et les disques de frein Brembo de 370 mm avec étriers à quatre pistons. Les coques de talon Cupra spécifiques se distinguent sur le côté et à l’arrière une extension de spoiler en fibre de carbone. Le diffuseur est similaire à celui de la version VZ ainsi que les deux doubles sorties d’échappement… faux !

Toutes les coupes VZ intègrent des phares Matrix LED, des rétroviseurs avec boîtier noir, (éventuellement en fibre de carbone, comme c’est le cas avec notre unité) et toit ouvrant. Les versions TSI sont équipées de série Pneus Bridgestone Potenza Race semi-slicksadapté au caractère de la voiture. Le prix de la VZ Cup avec ce moteur et cette carrosserie est de 52 710 € et 53 710 avec carrosserie Sportstourer.

Des sièges « Racing » pour la Cupra León VZ Cup

Les sièges baquets de série sont le joyau de la couronne en matière d’équipement intérieur.

Parmi les nouveautés de l’intérieur, se démarquer les sièges sport CUPBucket, en cuir bleu (comme c’est le cas) ou noir, avec une coque rigide arrière en fibre de carbone. Il s’agit de sièges entièrement sportifs qui soutiennent très bien latéralement grâce au rembourrage élevé sur les côtés (à la fois sur la banquette et sur le dossier), mais qui maintiennent un haut degré de confort. Un autre point à souligner se trouve dans le volant, où deux commandes satellites sont situées ; l’un pour démarrer et l’autre pour varier les modes de conduite. De son côté, la planche de bord reçoit une surpiqûre couleur cuivre qui vient parfaire les détails de cette finition.

Rien ne change dans la zone arrière sauf que l’on « profite » voir la fibre de carbone sur les dossiers des sièges avant. Il n’y a pas non plus de différences en ce qui concerne le coffre du VZ qui Il a une capacité de 270 litres110 litres de moins par rapport aux versions essence, qui disposent de 380 litres, en parlant toujours des versions avec la carrosserie 5 portes, puisque la version familiale hybride rechargeable offre une capacité de 470 litres.

Il n’y a aucun changement dans la VZ Cup par rapport aux autres versions de la Cupra León, sauf dans la couture du tableau de bord

Le reste de la cabine ne varie pas par rapport au VZ, conserver le tableau de bord numérique configurable, l’écran tactile 10″ (ou 12″ selon les finitions), ainsi que la climatisation à trois zones. Bien sûr, il dispose d’une connexion Apple CarPlay et Android Auto, sans fil et en raison de son statut d’hybride rechargeable, il a un menu spécifique qui nous permet de gérer la façon dont nous voulons circulersoit en mode 100% électrique soit en mode hybride, associant le moteur électrique et le moteur thermique.

Parmi les éléments de sécurité et les aides à la conduite, il dispose régulateur de vitesse adaptatif et prédictif avec détection des piétons, freinage d’urgence automatique, assistant de changement de voie involontaire, alerte de trafic arrière et reconnaissance des panneaux de signalisation, entre autres. Pour améliorer la dynamique intègre le contrôle adaptatif du châssissystème de direction progressif ou différentiel électronique XDS.

Consommation en mode 100% électrique de la León VZ Cup

Son statut d’hybride rechargeable nous a permis de faire près de 50 km en mode tout électrique.

Sur les 60 km qui selon la marque peuvent être parcourus en mode électrique, nous avons réussi à faire 46 km, oui, avec un itinéraire dans lequel il y avait une ville et un peu d’autoroutes et d’autoroutes. Il est clair qu’il est préférable de rouler en mode hybride sur route et autoroute et économiser de l’électricité pour la ville. Une fois la batterie épuisée en roulant uniquement avec le moteur thermique à vitesse légale, nous avons obtenu une consommation moyenne de 8,2 litres.

Le système hybride est formé par le Moteur thermique 1.4 Turbo 150 ch(avant la dernière génération 1.5 TSI) qui délivre une puissance maximale entre 5 000 et 6 000 tr/mintandis que les 250 Nm de couple maxi sont proposés entre 1 550 et 3 500 tr/min et pour un moteur électrique de 116 ch et 330 Nm qui, ensemble, nous permettent d’avoir 245 ch et 400 Nm de couple. Il accélère de 0 à 100 en 6,7″ avec une réponse assez immédiate qui donne l’impression d’être plus rapide qu’il ne l’est en réalité. La vitesse maximale est de 225 km/h.

L’hybride rechargeable VZ Cup offre la possibilité de charger la batterie avec le moteur thermique pendant la conduite, ainsi que de maintenir la charge lorsque vous arrivez en ville. Pour recharger la batterie de 13 kwh nous aurons besoin entre 3h30 et 6h en fonction du tir.

Dynamique de Cupra

Dans les versions essence de la Cupra León VZ Cup, les roues de 19 pouces sont équipées de pneus Bridgestone Potenza Race qui offrent de meilleures performances dynamiques.

Conduite en mode Confort, la Cupra est une voiture confortable, cavec un réglage de suspension ferme mais pas inconfortable, et avec une sensation de direction douce. Il tourne assez plat et a une bonne stabilité dans les virages rapides et donne un sentiment de sécurité et de facilité de conduite même à bonne allure.

Grâce aux modes de conduite, à la suspension réglable et au différentiel électronique, la VZ Cup hybride rechargeable peut être convertie en une voiture sensationnelle sportivepuisqu’en mode Cupra la suspension se raidit, la réponse de l’accélérateur est plus immédiate et la direction devient plus ferme.

La hauteur du corps au sol a été abaissé de 25 mm et quelques nouveaux fuseaux lui confèrent un plus grand carrossage négatif à l’avant. Si à tout cela on ajoute l’efficacité des freins Brembo qui résistent très bien à la fatigueon retrouve une Cupra qui malgré son statut d’hybride rechargeable peut aussi être qualifiée d’efficace en conduite sportive mais…

Avec la Cupra León VZ Cup Hybrid, vous pouvez rouler léger et son ADN se remarque dès que vous imprimez un rythme élevé, mais elle n’a pas ce point d’efficacité supplémentaire des modèles à moteur à essence.

La VZ Cup transmet la sportivité, oui. Mais pas tout ce que nous aimerions, vraiment. Pèse 164 kg de plus que les versions essencesans commandes, il perd beaucoup de traction lorsque nous accélérons de manière décisive et l’adresse ne transmet pas autant que dans les versions précédentes. Il semble avoir moins d’aplomb et à bonne allure, il oscille un peu plus que prévu et est moins agile que les versions essence.

Cette version, ou finie comme vous préférez, C’est une voiture qui offre de bonnes performances mais c’est curieux qu’on soit plus à l’aise avec ça si on a les commandes connectées. d’abord parce que ils ne sont pas très intrusifs et vous laissent aller léger et deuxièmement parce qu’ils évitent cette perte soudaine de traction lorsque nous accélérons et le maintient mieux sur la bonne voie. De cette façon, le potentiel du moteur est mieux exploité et il est plus efficace dans les zones venteuses. On ne peut pas dire que nous ne l’apprécierons pas sur les routes sinueuses, mais, bien sûr, n’offre pas le toucher des Cupras non hybrides. oh! et quelque chose qui déçoit clairement; sonner. En mode Cupra, c’est très artificielest entendu à travers les haut-parleurs et, à mon avis, est mal réalisé.

Si on la conduit avec l’envie de chercher les limites, moins d’agilité et, surtout, une perte de motricité marquée, limitez-la par rapport à ses frères.

Nous l’avons dit au début de ce test : « sera-t-il aussi sportif qu’il y paraît ? ». Ben oui et non. Bien sûr, c’est une Cupra et ça lui donne un esprit sportif inné. Avec ce moteur, le VZ Cup est efficace et peut aller très léger, mais il n’est pas aussi féroce qu’il n’y paraît. Je pense que les qualités de cette Leon avec ce propulseur il faut les chercher en profitant de leur statut hybride pour circuler dans la ville en mode zéro émission et profiter des avantages de son label 0 en ville, mais n’oublions pas que malgré tout c’est une Cupra et aussi nous pourrons « en profiter » en dehors de la ville, aussi bien sur les routes rapides que sur les routes de montagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.