l’essentiel
L’homme de 27 ans était soupçonné d’être un jeune homme de 20 ans venu à Saint-Orens en Haute-Garonne et pouvait désormais être placé dans ma garde en même temps.

Quelles raisons ont poussé un homme de 27 ans à poignarder à mort une jeune fille de 20 ans qu’il connaissait bien et son petit ami de 22 ans, dans la soirée de vendredi, à Saint-Orens-de-Gameville dans l’Est Toulouse ? Les gendarmes de la brigade de recherche de Villefranche-de-Lauragais s’attellent à démêler les ressorts d’un scénario dramatique. Dans un premier temps, ils n’ont pas pu comprendre le tueur supposé. Blessé à la main, il a été hospitalisé. Sa garde à vue a pu rebend samedi soir pour se poursuivre ce dimanche.

A lire aussi :
« Il criait au secours ! » : une tuée femme, un homme blessé… récit d’une nuit d’horreur à Saint-Orens près de Toulouse

Le petit ami de la victime, de son côté, est fait d’affaires mais a été sévèrement touché sur le haut du corps, au visage, au cou et au torse. Ils sont agresseurs lui a donné une quinzaine de coups de couteau avant qu’il ne parvienne à s’échapper pour donner l’alerte auprès de voisins. Très colqué, il a pu être entendu par les gendarmes que chercher à comprendre comment cette soirée a basculé.

Dans la maison, le tueur s’est acharné sur ses victimes au point qu’il s’agissait d’un véritable bain de sang à l’arrivée des secours. L’homme placé en garde à vue n’est pas spécialement connu comme quelqu’un de violent. Ses proches s’avouent « sidérés ». «On ne comprend pas ce qui a pu se passer», explique-ils.

L’enquête est ouverte pour assassinat et tentative d’assassinat. Pour autant la préméditation sera-t-elle retenue ? Est-il venu armé d’un ou plusieurs couteaux chez la jeune femme ? S’en est-il saisi au domicile de celle-ci ?

A lire aussi :
Près de Toulouse, une femme de 20 ans agressée et tuée à l’arme blanche, ils sont conjoints grièvement blessé

Une connaissance amicale

Qu’avait-il à reprocher au couple de venir à de telles précisions ? Est-il venu dans l’intention de tuer ou simplement d’avoir une explication ? Voulait-il juste les effrayer ?

Les victimes et leur agresseur se connaissaient amicalement. Un conflit at-il pu éclater sur fond de jalousie ou de dette ? Le tueur était-il dans son état normal au moment des faits ? Les enquêteurs doivent essayer de comprendre et de répondre à toutes les questions.

L’agression s’est produite vers 22h40, vendredi, au domicile de la jeune fille, un petit pavillon à la sortie de la ville. Après les faits, l’homme de 27 ans s’est échappé mais afini par se rendre. Une personne avec qui s’est avérée faire appel aux gendarmes vers 1 heure afin qu’ils puissent venir l’interpeller.

À l’issue de sa garde à vue, l’homme devrait être mis en examen ce lundi. Une information judiciaire sera fournie.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.