l’essentiel
Deux hommes se sont introduits chez une dame âgée de 89 ans, sous assistance respiratoire. Sans défense, c’est grâce à sa voisine que les copieurs sont intervenus

Ils s’assurent d’avoir cru que le logement était vide de tout occupant. Deux hommes sont introduits en pleine nuit dans un petit logement du quartier Bonnefoy à Toulouse courant du mois d’avril. Pour rentrer, ils ont brisé une vitre. C’est la voisine du dessus de cet appartement qui est réveillée par ce bruit sourd. Courageuse, cette femme décide avec son mari de descendre pour voir ce qu’il se passe. Elle aperçoit alors deux hommes à l’intérieur du logement de sa voisine du dessous et elle parvient à les faire fuir. Mais moins de deux heures plus tard, le duo est de retour. Elle alerte alors les policiers. Elle n’hésite pas à composer le17 parce que quelques mois plus tôt des personnes ont été tentées de cambrioler sa voisine du dessous.

À l’arrivée des fonctionnaires, les deux hommes sont toujours sur les lieux. Ils découvrent aussi que ce petit appartement est occupé. Une femme de 89 ans aveugle est alitée, sous assistance respiratoire. Cette femme très âgée se trouve dans la chambre d’à côté. Aux policiers, elle explique qu’elle a entendu des gens rentrer chez elle mais qu’elle n’a rien pu faire au regard de son état. « Imaginez le choc pour cette dame sans aucun moyen de défense », assène aux deux hommes présente dans le box la présidente de l’audience. « C’était toujours fermé, j’ai pensé que c’était un squat, je ne savais pas qu’elle était là », j’essaie d’expliquer les deux.

« Des faits insupportables »

Il est d’ailleurs aussi nécessaire pour un autre vol commis deux mois plus tôt dans une boutique. J’ai ouvert la vitrine pour faire exploser une bouteille de champagne. Son acolyte sujet à troubles psychiatriques n’explique pas vraiment son geste. Ils sont discernement est altéré et son traitement médicamenteux lourd. « Ce sont des faits insupportables, la fragilité de la victime, elle subit ce type de comportements », lance le représentant du ministre public qui requiert trois mois de prison ferme pour l’un et six mois pour celui à qui on reproche aussi le vol en boutique

Ce dernier, inconnu de la justice avant son passage devant le tribunal ce vendredi est finalement condamné à quatre mois avec maintien en maintien. Ils sont comparés à trois mois de prison. Ils ont tous les deux été raccompagnés en détention.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *