La campagne express pour les élections législatives anticipées dont le premier tour se tiendra le dimanche 30 juin, a commencé. Voici ce qu’il faut savoir à ce stade ce mardi 11 juin.

21h40. Gérald Darmanin tend la main aux candidats LR opposés à l’alliance avec le RN
« Quiconque refuse chez les députés LR l’ignoble contrat qu’a signé M. Ciotti (…) ne devrait pas avoir de candidat de notre famille politique contre eux ». Lors du lancement de sa campagne aux élections législatives à Halluin, dans le Nord, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a proposé de ne pas investir de candidats Renaissance face aux députés LR qui refusent l’alliance avec le Rassemblement national. « On ne leur demande pas de rejoindre la majorité présidentielle (…) je ne demande rien en échange », a-t-il précisé.

21h35. La majorité pourrait ne pas présenter de candidats face aux députés « qui refusent les accords avec les extrêmes »
Lors de l’ouverture du bureau exécutif du parti Renaissance, son secrétaire général Stéphane Séjourné a déclaré : « Nous réfléchissons à ne pas présenter de candidat dans les circonscriptions de députés d’autres partis, qui refusent comme nous les accords de leurs partis politiques avec les extrêmes ».

20h40. Accord entre le RN et Les Républicains : « C’est une trahison » affirme Xavier Bertrand
Le président LR des Hauts-de-France est revenu sur le souhait d’Eric Ciotti d’obtenir un accord entre Les Républicains et le Rassemblement National dans le cadre des législatives : « C’est une trahison, affirme l’intéressé. On passant cet accord, il a fait le choix de la collaboration avec le Rassemblement National et l’extrême droite. Il nous a trahi pour une circonscription, la sienne. Il nous a trahi pour un poste de ministre. C’est misérable. C’est profondément indigne. C’est le cynisme le plus complet en politique ».

20h32. Jordan Bardella annonce « un accord » entre le RN et les Républicains concernant « plusieurs dizaines de députés »
Invité de France2, le président du Rassemblement national a indiqué « qu’il y aura un accord entre le Rassemblement national et les Républicains (…) il y aura un certain nombre de députés républicains sortants ou investis qui seront soutenus par le Rassemblement national, il y en aura plusieurs dizaines. » Jordan Bardella a par ailleurs confirmé l’absence d’accord entre le Rassemblement national et Reconquête.

20h25. Le Premier ministre affirme que le programme du Rassemblement National pourrait amener à la « ruine complète du pays »
Gabriel Attal affirme que si le Rassemblement National arrive au pouvoir amènerait à la « ruine complète du pays ».

20h21. Gabriel Attal va mener campagne
Le Premier ministre affirme qu’il va « être là pour parler aux Français » : « J’écoute les Français, j’essaye d’avoir un constat lucide sur la situation ». Le chef du gouvernement affirme qu’il « mènera cette campagne ». « Je mènerai cette campagne en tant que chef de la majorité, Premier ministre, avec l’identité qui est la mienne », reprend l’intéressé.

20h19. Législatives : « Ces élections sont probablement les plus importantes pour les Français », estime Gabriel Attal
Gabriel Attal affirme que ces élections législatives sont probablement « les élections probablement les plus importantes pour leur vie quotidienne […] On parle de leur vie quotidienne, de l’avenir du pays dans les années, les décennies prochaines ».

20h13. Dissolution de l’Assemblée Nationale : « c’est une décision lourde, brutale », affirme Gabriel Attal
Questionné sur la dissolution de l’Assemblée Nationale, Gabriel Attal affirme qu’il s’agit là d’une « décision lourde, brutale » : « Le sens de notre mandat, c’est d’agir. On voit bien le risque d’asphyxie, d’impuissance publique qui existait entre le chaos et le désordre de la Nupes menée par La France Insoumise, et le chaos et le désordre de l’extrême droite et de leur incompétence. Si on peut pouvoir agir, il faut éviter ce blocage. » Et le chef du gouvernement de reprendre : « Ces élections législatives « sont probablement les plus importantes pour les Français, on parle de leur vie quotidienne, de l’avenir du pays dans les années, les décennies prochaines », reprend le Premier ministre.

20h11. Éric Zemmour ne se portera pas candidat aux élections législatives
« Je ne me présenterai pas aux législatives pour ne pas faire barrage à l’éventuelle élection d’un candidat RN », a annoncé Eric Zemmour ce mardi soir.

20h01. 🔴 Gabriel Attal va prendre la parole ce mardi soir sur TF1
Le Premier ministre va prendre la parole, pour faire suite à l’annonce d’Emmanuel Macron au sujet de la dissolution de l’Assemblée Nationale.

19h33. La proposition d’alliance LR-RN est « un tremblement de terre » pour François Bayrou
François Bayrou a réagit sur BFMTV à la proposition d’alliance LR-RN d’Éric Ciotti, en la qualifiant de « tremblement de terre ». « On sentait depuis longtemps qu’il pouvait venir », mais « on ne l’attendait pas à ce niveau-là », a ajouté le patron du Modem.

18h42. « Il n’est pas complètement sain que le président fasse campagne pour les législatives », estime Edouard Philippe
« Je ne suis pas sure qu’il soit complètement sain que le président de la République fasse campagne pour les législatives », a-t-il déclaré sur BFMTV.

18h20. Edouard Philippe « tend la main » aux LR opposés à l’alliance avec le RN
Invité sur le plateau de BFMTV, le président d’Horizons s’est dit « convaincu que la situation politique justifie nous essayons de construire une nouvelle majorité ». « Tous ceux qui veulent me rejoindre sont les bienvenus », a-t-il ajouté.

18h16. « Je trouve cette alliance consternante, contre-nature », fustige Edouard Philippe
L’ancien Premier ministre a, lui aussi, dénoncé le rapprochement d’Eric Ciotti avec le RN, fustigeant une « alliance consternante, contre-nature », sur le plateau de BFMTV. Le maire du Havre a par ailleurs salué les « ténors des Républicains qui ont condamné » cette alliance.

16h50. Jordan Bardella rétropédale sur une possibilité d’abrogation de la réforme des retraites
Invité de RTL ce matin, Jordan Bardella a suggéré que la réforme des retraites n’était pas sa priorité, esquivant la question sur une éventuelle abrogation posée par Yves Calvi. « Nous verrons », s’est-il contenté de répondre. « J’ai la lucidité et l’honnêteté de dire aux Français que […] nous allons hériter d’une situation économique qui sera compliquée », s’est-il finalement justifié. « Nous avons un certain nombre d’économies à faire. Nous serons amenés à faire des choix en période de cohabitation. Il faudra faire des priorités », a poursuivi le chef du RN, disant vouloir « réparer les bêtises économiques de la macronie ». Pourtant, comme le pointent nos confrères de Libération, le porte-parole du groupe RN à l’Assemblée tenait la veille un tout autre discours. « Nous avons toujours été très clairs. Nous reviendrons sur cette réforme injuste des retraites portée par Macron », a déclaré Thomas Ménagé sur BFMTV.

16h36. Eric Ciotti pris à partie par des militants de l’UEJF
Le patron de LR a été été pris à partie par des militants de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), dénonçant son rapprochement avec le RN, à la sortie des bureaux des Républicains.

16h11. Selon Marion Maréchal, le RN aurait refusé « le principe d’un accord » avec Reconquête
Marion Maréchal a déploré « un changement de position » du RN qui « refuse le principe même d’un accord » avec son parti, Reconquête pour les législatives. « Malgré mes tentatives de négociation, le regrettable argument qui m’a été avancé (est) qu’ils ne souhaitent aucune association directe ou indirecte avec Eric Zemmour », a expliqué dans un communiqué celle qui dirigeait la liste zemmouriste aux européennes, en précisant que Jordan Bardella l’avait informée cet après-midi de sa décision.

16h01. Jean-Luc Moudenc renie à son tour la possibilité d’une alliance avec le RN
« Ceux qui se rangent derrière les extrêmes insultent nos valeurs. L’opportunisme politique ne justifie pas de trahir les électeurs. Je désapprouve tout autant le ralliement du président des Républicains au RN que celui des socialistes à LFI », a écrit le maire de Toulouse sur X. Il a par ailleurs appelé à un « rassemblement républicain du centre, de la droite, de la majorité présidentielle, des socialistes et des radicaux de gauche ».

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *