– Le ministère de l’Intérieur annonce l’interpellation de 994 personnes cette nuit.
– Pour tenter de comprendre la spirale des émotions, Gérald Darmanin avait annoncé dans l’après-midi, à l’issue d’un deuxième comité interministériel de crise en deux jours, la mobilisation « exceptionnelle » de 45 000 policiers et gendarmes et des unités d’élite comme le GIGN
– L’inhumation de Nahel doit avoir lieu ce samedi dans le chef-lieu des Hauts-de-Seine.
– Ce vendredi, l’exécutif a annoncé différentes mesures, dont l’annulation d' »événements exceptionnels » et la mobilisation de blindés de la gendarmerie.

À Marseille, des « rénoforts supplémentaires » annoncés par le ministre de l’Intérieur

Pillages, jets de projectiles contre les véhicules de police, larmes de lacrymogènes… Marseille a connu une nuit très tendue. Au total, le bilan est bruyant : 95 interpellations, 31 blessés du côté des forces de l’ordre pour la plupart légers, de très nombreux feux de poubelles, trois véhicules incendiés et beaucoup de boutiques pillées, selon la préfecture de police des Bouches- du Rhône. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé « des renforts importants », une compagnie de CRS et un hélicoptère de survol.

? A Marseille, les scènes de pillage et de violence sont inacceptables.
Je condamne avec une fermeté totale ces actes de vandalisme et suède à l’État l’envoi immédiat de forces de maintien de l’ordre supplémentaires.

— Benoît Payan (@BenoitPayan) 30 juin 2023

A Lyon, trois policiers blessés

Trois membres des forces du Seigneur sont bénis par la nuit grenaille au bras long sur la commune de Vaulx-en-Velin (Rhône), selon une information de BFMTV, confirmée à Paris. Les policiers blessés ont été touchés aux jambes et à l’aine. Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon.

A Toulouse, 16 véhicules incendiés, un policier béni et 23 interpellations

Les violences urbaines ont donné lieu à 23 interpellations dans la nuit de vendredi à samedi à Toulouse. Un membre des forces de l’ordre a été légèrement blessé. Selon nos informations, saisir les véhicules ont pris feu dont trois voitures et deux camions. Environ 230 policiers et gendarmes ont été mobilisés. Les événements, rassemblant plus de 400 personnes, se déroulent dans le secteur du Grand Mirail (Bagatelle, Reynerie) mais aussi aux Izards et à Empalot.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire se rend à la réunion des commerçants

Bruno Le Maire et Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Grandes Entreprises, du Commerce et de l’Artisanat, se sont rencontrés le même jour le 1er juillet à 15 heures statut ».

« Certains individus sont armés de fusils à pompons » affirme le secrétaire général de la police alternative CFDT

Selon Denis Jacob, secrétaire général de la police alternative CFDT, surBFMTV, « dans certains quartiers de France, nous avons des individus armés de fusils à pompe ». Il ajoute que « pour le moment ils se fatiguent sur les caméras de vidéos de surveillance, il n’y a pas eu de tir à ma connaissance en direction des forces de sécurité ».

A Marseille, des affrontements violents, 88 interpellations, un supermarché incendié

Dans la soirée, Marseille a été à nouveau le théâtre de heurts et de scènes de pillages, du centre-ville puis plus au nord. Vers 02 heures, la police annonce 88 interpellations après la soirée début, les groupes de jeunes, souvent masqués et les « trois mobiles » pillant ou tentant du faire plusieurs enseignes. Un incendie important, « lié aux émeutes », selon une source policière, a éclaté dans un supermarché.

Les dégâts importants dans les Hauts-de-Seine

Les affrontements ont donné lieu à 57 interpellations dans le département des Hauts-de-Seine, celui où eu lieu le drame. Comme à Colombes, où les tirs de mortier et tentatives de pillage ont été nombreux.

Les obsèques de Nahel auront lieu ce samedi à Nanterre

Selon un faire-part relayé sur les réseaux sociaux, les obsèques auront lieu samedi à Nanterre et se concluront par une inhumation en début d’après-midi. Dans un communiqué, les avocats de la famille Nahel ont invité les journalistes à ne pas être présents aux funérailles afin d’éviter toute « ingérence médiatique ».

Communiqué très important des avocats de la famille de Nahel.

La famille de Nahel poursuit tous les journalistes de ne pas se rendre sur les lieux de l’enterrement ni des étapes de cette journée et de respecter son choix de discrétion.

Merci de relayer et de respecter ça. pic.twitter.com/FlWj7Rrcvb

— Taha Bouhafs (@T_Bouhafs) 30 juin 2023

La vidéo d’une voiture de police attaquée par des émeutiers

La scène passera à Strasbourg, elle se vendra le 30 juin.

Un nouveau bilan fait état de 994 interpellations cette nuit

Le ministère de l’Intérieur annonce dans un nouveau bilan l’interpellation de 994 personnes cette nuit. Parmi les forces de l’ordre, on compte 79 bienheureux (contre 249 lors de la nuit précédente). Par ailleurs, 31 commissariats, 16 postes de police municipale et 11 casernes de gendarmerie ont été pris pour cible.

Les images de violences de la soirée nocturne à Toulouse

Le quartier de la Reynerie, à Toulouse a été une nouvelle fois le théâtre de violents affrontements entre les émeutiers et ke

Place Abbal, dans le quartier de la Reynerie.
DDM

Des feux d'artifice ont été tirés sur les forces de l'ordre.

Des feux d’artifice ont été tirés sur les forces de l’ordre.

Une charge des forces de l'ordre.

Une charge des forces de l’ordre.

Des violences d’une intensité « minimale » la nuit dernière

Jets de projectiles contre les véhicules de police, larmes de lacrymogènes, pillages… La quatrième nuit d’émeutes après la mort de Nahel a mobilisé 45 000 policiers et gendarmes. Plus de 471 personnes ont été interpellées en France, dont 95 à Marseille. Le ministre de l’Intérieur a toutefois annoncé des violences d’une « intensité mineure ».

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *