Trois départements, trois régions différentes. Les 167 coureurs encore présents au départ de cette 12e étape s’élanceront d’Auvergne-Rhône-Alpes et plus précisément d’Aurillac. Mais au bout de 36 kilomètres, ils rentreront en Occitanie pour y effectuer un long passage dans le département du Lot. Les 50 derniers kilomètres se feront en Nouvelle-Aquitaine et plus précisément dans le Lot-et-Garonne avec une arrivée à Villeneuve-sur-Lot.

La course ! Echappée : Valentin Madouas (FDJ) 🇫🇷, Quentin Pacher (FDJ) 🇫🇷, et Jonas Abrahamsen (Uno-X Mobility) 🇳🇴
Peloton : (à 30′)43 km. Il fait très chaud à Villeneuve-sur-Lot
Plus de 30 degrés sont ressentis sur l’asphalte de la commune du Lot-et-Garonne. Une difficulté pour les coureurs mais aussi pour les spectateurs qui se massent à l’ombre. Des habitants du quartier d’Eysses à Villeneuve se regroupent sous un arbre DDM 45 km. Le peloton dans le Lot-et-Garonne (47) !
Les coureurs quittent le Lot pour arriver dans le département voisin où ils finiront l’étape du jour à Villeneuve-sur-Lot. 53 km. Vers un sprint massif à Villeneuve ?
L’écart continue de fondre pour les échappées. Même si le peloton se regroupe attention aux attaques dans le final qui pourraient venir contrecarrer les ambitions des sprinteurs. 58 km. Montflanquin est prêt à accueillir les coureurs
Une vue aérienne des champs aux abords de la commune montre les grands dessins imaginés pour accueillir le Tour ! Vue aérienne de Montflanquin DDM 61,5 km. Le peloton profite de ses derniers instants dans le Lot
Frayssinet-Le-Gélat est traversé par les cyclistes du Tour. Ils sont attendus dans le Lot-et-Garonne dans moins de 20 kilomètres ! 68 km. Le maillot à poids prend le point au sommet !
Jonas Abrahamsen rajoute une petite unité au classement du meilleur grimpeur. 68,8 km. Turgis lâché !
Le Français n’arrive pas à suivre ses compagnons d’échappée dans la côte de Montcléra. 69 km. C’est parti pour la côte de Montcléra
2 kilomètres avec une pente moyenne de 4,6% attendent les coureurs ! 70 km. Le peloton arrive à Montcléra
Ils ne vont pas tarder à aborder la dernière difficulté du jour, classée en quatrième catégorie. 74 km. L’écart se réduit pour l’échappée
Les quatre coureurs en tête voient leur écart fondre à moins d’1 minute. 78,1 km. Les coureurs traversent Pont-Carral
Aucun changement est à noter dans le peloton. 83 km. Il fallait venir tôt pour avoir une place sur la ligne d’arrivée !
Comme ce groupe d’amis du Villeneuvois il fallait se lever tôt ce jeudi matin pour apercevoir les coureurs sur la ligne d’arrivée à Villeneuve. En attendant c’est pique-nique et jeu de carte. Un groupe d’amis devant la ligne d’arrivée DDM 91 km. 🟩 Le classement de ce sprint
1. Turgis, 20 pts
2. Abrahamsen, 17 pts
3. Pacher, 15 pts
4. Madouas, 13 pts
5. Girmay, 11 pts
6. Philipsen, 10 pts
7. Coquard, 9 pts
8. Teunissen, 8 pts
9. Rex, 7 pts
10. Gibbons, 6 pts
11. Matthews, 5 pts
12. Oliveira, 4 pts
13. Dillier, 3 pts
14. Wellens, 2 pts
15. Guys, 1 pt 93 km. Anthony Turgis passe en tête du sprint intermédiaire.
Belle opération pour le vainqueur d’étape des Chemins blancs (dimanche dernier) qui empoche 20 points. Le premier du peloton à arriver en tête n’est autre que le maillot vert en personne Biniam Girmay. 95 km. Le sprint intermédiaire en approche
Les quatre échappées ne sont plus qu’à 2 kilomètres du sprint intermédiaire à Gourdon. 20 points pour le maillot vert sont à la clé. A noter qu’Anthony Turgis est 3e de ce classement… 100 km. On rentre dans la zone de ravitaillement
Les coureurs vont pouvoir reprendre quelques forces avant d’aborder les 100 derniers kilomètres. 102 km. Remco Evenepoel est attendu à Monflanquin
Le Belge, actuel 2e du classement général (à 1’06 de Pogacar) sera soutenu par de nombreux supporters à Monflanquin. Ninnia et Peter, Belges flamands qui habitent à Monflanquin depuis sept ans. Ils sont venus avec des amis et de la famille venus de Flandres. Eux, ont jeté leur dévolu sur Remco Evenepoel. « Il y a beaucoup de Belges en ce moment dans le Lot-et-Garonne avec les vacances ». La Belgique est présente Valentin Vié 105 km. L’écart se stabilise
Le peloton l’a décidé, il ne laissera pas plus de deux minutes aux échappées. 1’54 d’avance pour Pacher, Madouas, Turgis et Abarahmsen à 105 km de l’arrivée. 110 km. Les spectateurs se mettent en place à l’arrivée.
Villeneuve-sur-Lot commence à se remplir. La ville Lot-et-Garonnaise accueillera l’arrivée aux alentours de 17h00. Les spectateurs sont déjà là au niveau de l’arrivée MORAD CHERCHARI Les spectateurs sont déjà là au niveau de l’arrivée MORAD CHERCHARI 115 km. ❌ Pello Bilbao abandonne
Le Basque, 35e au général et leader de la Bahrain Vicotorious met pied à terre. Visiblement malade, il ne peut plus continuer. C’est le 3e de la journée à quitter les routes du Tour après Michael Morkv (non-partant) et Jakobsen (abandon). 119 km. Abrahamsen passe à nouveau en tête
Un nouveau point récolté par le Norvégien en haut de la côte de Rocamadour. Le peloton pointe à 2’04 au moment de passer en haut du col. 122 km. L’échappée entre dans la côte de Rocamadour
Les reliefs se poursuivent. Place à la côte de Rocamadour ! 125 km. Les enfants sont heureux aux bords des routes
Bastien, 13 ans, originaire d’Issigeac en Dordogne. Fan de Mikael Delage (ancien coureur de la FDJ). Il a un panneau allez la FDJ. Il est venu avec sa maman, sa petite sœur et ses copains d’école. « Il a fait la flamme olympique à Bergerac et là il fait le Tour », dit sa maman. La FDJ a ses supporters Valentin Vié 128 km. Les coureurs sont à Alvignac
Les petits villages lotois sont traversés et le public a répondu présent. Belle ambiance sur les routes du Tour. 132 km. Le peloton accélère
L’échappée avait 3’30 mn d’avance à 160 kilomètres de l’arrivée. L’écart a profondément chuté et n’est plus qu’à 1’55 mn. 134 km. Le Château de Castelnau-Bretenoux mis en valeur
Les coureurs ne sont pas passés par Bretenoux mais l’imposant Château n’est pas passé inaperçu pour les caméras des diffuseurs du Tour 🏰 Château of the day: welcome to the Château de Castelnau-Bretenoux 🏰 Château du Jour : bienvenue au splendide Château de Castelnau-Bretenoux #TDF2024 pic.twitter.com/N2Qn9MSGMC— Tour de France™ (@LeTour) July 11, 2024 136 km. Des passionnés du Tour… Il y en a beaucoup au bord des routes.
Kevin et Amélie sont des passionnés du tour. Le couple originaire de Hazebrouck dans le Nord a choisi de passer des vacances à côté de Sarlat. Ce matin avec leur fils Louis ils ont décidé de venir voir le tour. « Je fais du vélo en compétition », explique Kevin 36 ans qui a fait plusieurs fois les routes du tour à vélo. « Je fais du cyclo-cross », pour ce champion ufolep de Nord Pas-de-Calais de VTT pas question de rater le passage du tour. Louis a 4 ans accompagné souvent son père sur les routes il a déjà participé à des courses de draisienne ! Pas question de rater le passage du Tour David Naulin 140 km. Abrahamsen passe en tête de la Côte d’Autoire
Le maillot blanc à pois rouge (par défaut puisque Pogacar porte déjà le maillot jaune) prend le point donné en haut de ce col. Il n’est plus qu’à deux longueurs du Slovène. 141 km. C’est dur pour Pello Bilbao
Le cycliste basque -habituellement à l’aise en montagne – a du mal dans ce col d’Autoire. Il est distancé par le peloton. 142 km. C’est parti pour la côte d’Autoire !
Nous y sommes dans ce premier col répertorié de la journée. Avec une longueur de presque 3 km et une pente moyenne d’environ 5,9%, c’est un premier test dans cette journée. Le Cirque d’Autoire et le Château des Anglais sont mis en valeur. 145 km. Pendant ce temps, la Caravane poursuit son Tour…
Le soleil est présent dans le Lot où la Caravane continue son périple avant le passage des coureurs. Elle est actuellement dans la côte de Montcléra. 150 km. Les coureurs sont à Saint-Céré
Du beau monde au bord des routes au niveau de Saint-Céré. Petit hommage à Pierre Poujade de la part de FranceTV. 158 km. Le public arrive à Rocamadour
Le public se fait nombreux au niveau du deuxième col de la journée. Les coureurs sont actuellement au niveau de Fraysinhes (46). Ils seront à Rocamadour vers 14h30. Le public commence à se masser sur les bords de la route au pied de Rocamadour. Bertoni Laetitia 162 km. Le peloton laisse une certaine avance à l’échappée
Sur la dernière étape de sprint, les équipes de sprinteurs n’avaient pas pour idée de laisser partir des coureurs. Cette fois-ci, c’est bon, une échappée a pris forme. Et…

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *