l’essentiel
De passage à Toulouse à l’occasion de son évènement « Diaki’Day », Bafodé Diakité, ancien joueur du TFC et désormais défenseur du LOSC, a répondu aux questions de La Dépêche du Midi.

Bafodé, vous pensez avoir raté votre retour au Stadium en mars dernier, l’année prochaine sera la bonne ?

Je vais cocher cette date à chaque fois. C’est un match que je veux jouer. L’année dernière, je n’ai pas pu. Cette année, j’espère être présent.

Votre départ du TFC a été un vrai chamboulement pour vous…

Je m’étais préparé. Je savais que mon heure allait arriver et que j’allais devoir prendre mon envol. C’est toujours bizarre de quitter la famille mais je savais que ça allait être pour mon bien.

Qu’avez-vous changé dans vos habitudes ?

J’ai changé beaucoup de choses. Ma mère était avec moi, donc niveau de nourriture, je n’avais pas de problèmes (rires). Après, le club du LOSC a rencontré des choses en place pour m’aider.

Ce qui fait votre force, c’est votre mental.

Le mental, si tu ne l’as pas, tu peux vite te faire manger. Dès le début, j’ai eu cette mentalité de toujours progresser, vouloir jouer, être le meilleur.

Vous gardez toujours une attache très forte avec Toulouse…

Quand on vent d’une ville, on veut la représenter et la mettre en avant. Je suis un joueur du LOSC, mais je suis un mec toulousain. J’ai fait cet événement ici car je veux juste montrer aux enfants que j’étais comme eux, et qu’ils peuvent le faire aussi.

Le TFC aussi, c’est une vraie famille.

Souvent, je parle avec mes anciens coéquipiers. On s’appelle souvent avec Moussa (Diarra, NDLR). Même si on est longe, on essaye de garder des liens. C’est le cas aussi avec Manu et Amine en Allemagne.

Connaissez-vous bien Logan Costa, comment avez-vous un double son ?

J’étais sonné (x2) et très content pour lui. Je m’en rappelle encore, j’ai crié chez moi, je suedais moi ce qu’il se passait. J’étais vraiment content pour lui.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *