l’essentiel
Le technicien espagnol a été présenté hier, deux jours après la reprise du groupe. L’entraîneur jeune de 39 ans a esquissé ce qui sera son TFC. Rencontre avec un homme qui aime parler de jeu, et surtout de beau jeu.

Où ensuite-vous arriverez-vous au TFC cette saison ?

Je sais que beaucoup de gens ont envoyé de savoir quels sont nos objectifs, ce que nous pouvons viser pour chacune des compétitions. Mais mon objectif aujourd’hui ce sont les entraînements. On s’est très bien entraîné hier (mardi) et aujourd’hui (mercredi) et moi je prépare l’équipe pour que les séances soient parfaites. Si les séances sont parfaites, soustrayez suivra. Je veux que mes joueurs soient des compétiteurs à tout moment, lors de tous les matchs. Pas seulement par instants. Je ne veux pas d’une équipe qui a des hauts et des bas. Je veux que l’on joue très bien, qu’on domine les matchs, qu’on soit au meilleur niveau possible. Force on aura des moments difficiles mais c’est dans ces moments qu’il faut savoir survivre, je dois les préparer à ça. Je suis très ambitieux et je veux aller très loin.

A lire aussi :
REJOUER. TFC : « Come je dis depuis le début, on va jouer la Ligue Europa » Mercato, Ligue Europa, ambitions… Revivez la conférence de Carles Martinez Novell et Damien Comolli

Commentaire si vos premiers jours se sont passés en autant que l’entraîneur numéro un, vous sentez-vous bien dans le nouveau costume ?

Hier j’ai parlé avec les joueurs. Rasmus Nicolaisen m’a d’ailleurs demandé s’il pouvait toujours m’appeler Carles ou s’il devait m’appeler coach, maintenant (des rires). Je lui ai dit de faire ce qu’il préférait. Il y a des choses qui changent lorsque l’on devient n°1 alors que j’étais jusqu’ici adjoint. Quand j’ai appris que je passais entraîneur principal j’ai été surpris. Pour moi c’était une opportunité incroyable. Hier j’ai eu de très bonnes sensations, j’étais heureux, l’équipe travaille très bien, est à l’écoute et veut progresser. J’ai ensuite demandé à Guillaume (Ravé, le préparateur physique), si le premier entraînement n’était pas trop exigeant… On discute, je veux aussi apprendre.

A lire aussi :
TFC : voici la liste des joueurs présents pour la reprise de l’entraînement

Vous avez retrouvé une partie de votre groupe mondi, avez-vous identifié des besoins de recrutement dans certains secteurs et est-ce que certains Pitchouns vous ont tapé dans l’œil ?

En cette période de mercato, tout peut vite basculer. Il nous manque des joueurs (les internationaux) mais ils reviendront peu à peu dans le groupe. Il y en a deux qui arrivent cette semaine, puis Thijs (Dallinga) et Warren (Kamanzi) arriveront ensuite. Nous sommes 24 actuallemente mais ce que je leur ai dit avant la première séance d’entraînement, c’est que tout le monde recommence à zéro, c’est l’un des points positifs quand un nouveau coach arrive. Pour le reste, on parle toujours avec Damien (Comolli). On sait ce que l’on cherche sur les priorités sur les postes car on veut progresser. On veut des joueurs talentueux et intelligents car si le joueur est intelligent il comprend ce que l’on veut mettre en place.

A lire aussi :
TFC : « Trois personnes de l’UEFA sont au Stade aujourd’hui… » ce qu’il faut retenir de la conférence de Carles Martinez Novell et Damien Comolli

Avez-vous eu une conversation avec Philippe Montanier après votre nomination ?

J’avais une très bonne relation avec Philippe et avec Stéphane (Lièvre, ancien adjoint). Vous savez c’est difficile pour moi de parler de ça, la décision a été prise par le club et je ne suis pas au courant de ce qu’il s’est passé lors de ces discussions. Je veux souligner que Philippe m’a énormément aidé cuand je suis arrivé, Stéphane aussi, c’est pour cela que je vais entrer en contact avec Philippe. C’est toujours difficile de trouver le bon moment pour faire cela mais je l’appellerai dans quelques jours. Je leur souhaite le meilleur et j’espère les recroiser à l’avenir. Le côté professionnel est une choisie mais d’un point de vue personnel, je me déis de les mercier pour tout.

A lire aussi :
TFC : le FC Andorre et le Werder Brême en amitié

Des joueurs importants sont partis durant ce mercato et d’autres pourraient l’imiter (Aboukhlal, Rouault, Chaibi…). Avez-vous eu des garanties sur votre effectif la saison prochaine ?

C’est le mercato estival et donc tout peut changer on ne sait jamais et il peut aussi y avoir des arrivées. La dernière saison a été très bonne pour l’équipe donc donc, nos meilleurs joueurs sont convoités. Moi j’aimerais les conserver car ce sont de très bons joueurs, de bonnes personnes. Mon objectif c’est de garder tout le monde et d’ajouter quelques pièces supplémentaires mais je comprends que les joueurs ont des envies et des projets personnels. En tant que coach, je veux les garder tous mais on ne maîtrise pas tout.

A lire aussi :
VIDÉO. TFC : un entraîneur énergique qui est une personne, les jeunes découvrent la méthode Carles Martinez Novell

Vous avez utilisé le ballon dès le début de votre préparation, le stade a été décalé à plus tard dans l’été… La préparation physique sera différente cette année par rapport aux précédents ?

Je n’étais pas là la dernière saison donc je ne sais pas si c’est différent. Mais pour moi, la présaison c’est le meilleur moment pour parler et mettre en place nos plans pour l’exercice à venir et ce qu’on veut mettre en place. On a beaucoup de temps pour parler et mettre les choses en place, l’objectif en ce moment c’est de discuter afin de voir ce que l’on souhaite proposer. J’adore utiliser le ballon dès le départ mais ce n’est pas seulement ça, j’aime que mon équipe ait le ballon mais pas pour que cela soit stérile, je veux qu’on crée des choses, qu’on domine notre adversaire ou que l’on réagisse si l’on est dominé. On doit dominer en attaque mais aussi en défense pour jouer comme on le souhaite et pas comme l’adversaire veut que l’on joue.

Le président a dit que vous iriez encore plus loin en termes de jeu par rapport à ce que l’équipe a fait depuis trois ans. Pouvez-vous détailler le jeu que vous avez ensuite rencontré en place au TFC ?

Tous les entraîneurs veulent dominer les matchs. Certains acceptent de subir pour contrer car ils sont bons en contre-attaque. Moi c’est différent. Si je vois mes joueurs souffrent sur le terrain, je souffre aussi. C’est plus ou moins ce dont on commence à parler avec les joueurs. Aujourd’hui, on analyse en détail les adversaires mais c’est toujours difficile de savoir car nous, on veut surprendre l’équipe en face mais c’est aussi leur cas. C’est pour ça que notre idée c’est de donner les bonnes tenues aux joueurs afin de trouver les bonnes options face à chaque adversaire. Mais sur et va étape par étape. Je veux que nous dominions chaque mètre du terrain. Par exemple, si un adversaire de 3 mètres arrive à s’éloigner, ce n’est pas 4, c’est 3. J’aime travailler sur les détails, car le moindre mètre est très important dans la manière dont on joue. Quand j’étais au Barça, la chose ne parlait pas tout le temps c’est le temps et l’espace. Il faut que les joueurs aient du temps et de l’espace, il faut qu’ils soient dans une position où ils se retrouvent avec du temps et de l’espace car ils ont le talent pour faire de très belles choses lorsqu’ils disposent de ces deux éléments. Des fois qu’un defender central du temps devant lui, ce n’est pas pour cela qu’il faut qu’il sorte avec le ballon ou qu’il fasse une passe car l’espace n’est pas la ou que la solution que l’on veut n’est pas là. L’objectif c’est de donner un bagage aux joueurs pour que dans chaque situation, ils prennent la bonne décision, peu importe où ils se trouvent sur le terrain.

Avez-vous eu un aperçu de la réalisation d’animations individuelles avec vos joueurs ?

Yes of course. Mais je n’aime pas parler que pour moi, je parle pour l’ensemble du staff. Nous allons ensemble faire des entretiens individuels avec vidéo pour chacun des joueurs. On a leur parler bien sûr commencé, ils sont très heureux et il faut qu’ils fument du plaisir. La relation entre les joueurs et le staff est ce qu’il est déjà de plus important.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

  • Stade Toulousain Gourde Collection Officielle - Toulouse - Rugby - 50 CL
    Collection officielle STADE TOULOUSAIN. Gourde sport rugby, Stade Toulousain. Conçue pour le sport et tous vos loisirs. Pour les grands et les petits champions de rugby ! Matière polypropylène. Contenance 500 ML (50 CL). Produit officiel sous licence Stade Toulousain. Marque protégée.
  • Stade Toulousain 2 x Verre à bière Toulouse - Collection Officielle Rugby
    Collection officielle STADE TOULOUSAIN. 2 verres à bière Stade Toulousain. Matière verre, 470 ml. 100% rugby ! 100% Stade Toulousain ! Produit officiel, sous licence Stade Toulousain, marque protégée.
  • Toulouse Football Club - Collection Officielle TéFéCé T-Shirt
    Produit Officiel Toulouse Football Club TFC Debout. Toujours. Et aux couleurs du TéFéCé ! Léger, Coupe classique, manche à double couture et ourlet à la base
  • Stade Toulousain Porte clés
    Porte clés de rugb Composition: MétalDimensions logo : STADE TOULOUSAIN 0.050000 PORTE CLÉS STADE TOULOUSAIN chez Rugby-Corner.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *