300 élus de Haute-Garonne soutiennent Raphaël Glucksmann pour les élections européennes

Rassemblés derrière le président du conseil départemental, Sébastien Vincini, et la présidente de la Région, Carole Delga, trois cents élus de la Haute-Garonne, socialistes et divers gauche, appellent à voter pour la liste Réveiller l’Europe de Raphaël Glucksmann. Entretien avec Sébastien Vincini sur les enjeux du scrutin.

Quel est le sens d’un comité de soutien de trois cents élus de la Haute-Garonne appelant à voter pour Raphaël Glucksmann ?

Ça confirme la dynamique entrevue pendant la campagne électorale. On trouve là des ressorts que l’on n’avait pas vus depuis longtemps, notamment cette capacité à mobiliser au-delà du Parti socialiste. Ce n’est pas seulement le PS, Place publique ou Raphaël Glucksmann, nous avons créé quelque chose de nouveau. Ces élus souhaitent une Europe puissante, qui s’affranchisse de l’ultralibéralisme et s’empare de la question démocratique, de la justice sociale et du défi climatique. Nous faisons pousser les germes d’un nouvel espoir.

A lire aussi :
ENTRETIEN. Européennes 2024 : « Raphaël Glucksmann, c’est la clarté et la sincérité », estime Carole Delga

C’est la gauche raisonnable ?

C’est la rencontre de la gauche historique, des sociodémocrates, avec l’ensemble des progressistes : écologistes, socialistes et écosocialistes. On parle de s’attaquer aux riches, c’est le programme le plus à gauche et le plus écolo que nous avons présenté à des élections européennes ! C’est la gauche capable de dialoguer et qui ne vocifère pas.

Quel est l’objectif que vous fixez à la liste de Raphaël Glucksmann en Haute-Garonne ?

Que l’on arrive en deuxième position. On peut le faire en Haute-Garonne et minimiser le vote en faveur du Rassemblement national. Je suis très inquiet par le score que le RN pourrait obtenir. Il faudra analyser avec humilité et lucidité les résultats du scrutin, comprendre la désespérance des électeurs qui ont voté RN. Ce travail accompli, nous devrons nous retrousser les manches.

A lire aussi :
Élections européennes 2024 : en meeting près de Toulouse, les candidats de la liste PS menée par Raphaël Glucksmann veulent « incarner l’espoir »

L’union de la gauche sera-t-elle toujours possible après ces élections ?

Ce qui est certain, c’est qu’il faut « stocker » ce rassemblement autour de Raphaël Glucksmann. C’est le point de départ. Il ne faut pas revenir en arrière. Il faudra ensuite consolider ce rassemblement et définir cette ligne écosocialiste.

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *