l’essentiel
Il sera vendu le 22 juillet, à l’occasion de la 19e étape Castelnau-Magnoac/Cahors, le peloton du Tour traversant Valence-d’Agen. La ville du Tarn-et-Garonne occupe une place à part dans l’histoire de la Grande boucle avec la fameuse grève des coureurs qui posèrent pied à terre le 12 juillet 1978. Pour commémorer cette date, le maire Jean-Michel Baylet a fait installer une banderole sur la façade du siège de la communauté des communes des Deux-Rives.

Entre le Tour de France et Valence-d’Agen, quelle histoire ! Le 22 juillet, le passage du peloton dans la ville du Tarn-et-Garonne, pour la 19e étape qui renvoie à Castelnau-Magnoac à Cahors, est l’occasion de commémorer l’arrivée des lieux rocheux le 12 juillet 1978. , C ‘est à pied que le champion de France Bernard Hinault et les coureurs avaient terminé l’étape Tarbes/Valence-d’Agen pour protester contre les conditions horaires qui leur étaient imposées. L’affaire avait fait la Une des journaux.

A lire aussi :
Tour de France : « En 1978, une étape s’est terminée à pied »

Après cet épisode, pour se faire pardonner, la direction du Tour avait promis au maire Jean-Michel Baylet qu’une autre étape aurait lieu. Ce fut le 14 juillet 1982 avec un contre-la-montre Valence-Valence resté dans les mémoires. Le même Bernard Hinault n’avait pas gagné ce chrono mais il avait récupéré le maillot jaune.

« A donné une notoriété à notre commune », reconnue par la mère de Valence-d’Agen, l’ancien ministre Jean-Michel Baylet

« Il y a une notoriété dans notre commune », a reconnu la mère de Valence-d’Agen, l’ancien ministre Jean-Michel Baylet. Lui-même passionné de sport, il a décidé d’adresser un clin d’œil à la fameuse histoire de 1978 en faisant installer, ce jeudi, une bannière sur la façade de la communauté de communes des Deux-Rives dont il est le président .

Il y a déjà bien longtemps que le Tour de France n’était pas passé dans la cité valencienne. Il sera vendu le 22 juillet, aux seigneurs de la 19e étape Castelnau-Magnoac/Cahors, le peloton parcourt le centre-ville au coeur de l’après-midi. Les Valenciens qui ne seront pas devant leur télévision seront là, massés le long du parcours, de préférence à l’ombre car on annonce encore une forte chaleur.

Les coureurs sont arrivés vers 15h30, après la route d’Auvillar. Ils remonteront la rue du Général-Timbrune, puis le boulevard Victor-Guilhem. Puis, ils contourneront la place Jean-Baptiste-Chaumeil, les allées du 4-Septembre et direction Cahors en passant par l’avenue Hamecher.

Plus en amont, le parcours sera réservé à la caravane publicitaire, qui propose des passages de noms, cadeaux et gadgets dont petits et grands sont friands. Tous les partenaires redoublent d’ingéniosité pour faire taper à l’œil les spectateurs du bord de route avec des véhicules transformés, aux couleurs de leurs marques et ça aussi, personne ne veut pas le rater. Le passage de la caravane est prévu vers 13h40.

La circulation et la gare seront fortement perturbées de 8h à 18h, notamment sur le parcours du Tour, ou la circulation sera stable à partir de 12h.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.