La Ford Mustang Mach-E GT est la nouvelle version plus puissante de cette croisement break cinq portes. Avec ses 487 CV de puissance et les améliorations incorporées par son châssis, serait-ce, oui, le premier des Mach-E à mériter qu’on l’appelle Mustang ? Nous allons essayer de savoir dans ce essai vidéo:

Comme la Ford Mustang Mach-E « classique » est déjà plus que prouvée de notre part, en cette fois nous nous chargerons d’expliquer ce qui distingue cette version du reste de la gamme. Et surtout, pour savoir si la Mustang Mach-E nous convainc vraiment.

Frappant à l’extérieur…

La Ford Mustang Mach-E GT arbore une image plus robuste qui la rapproche un peu plus du concept original de la Mustang.

Dans chaque variante sportive, la clé réside dans les changements qui ne se voient pas, mais ceux qui sont évidents comptent aussi.; et dans le modèle GT, les éléments qui rendent son emballage attrayant sont concentrés sur la face avant. Là, le protagoniste principal est sa grille noire (ou pas de grille, car entièrement carénée), qui présente un design avec un effet tridimensionnel. En dessous, le pare-chocs intègre, en plus d’une apparence plus agressive, certains éléments qui améliorent l’aérodynamisme du véhicule ; Parmi eux, les passages d’air latéraux, conçus pour canaliser le flux qui atteint l’essieu avant, et une lèvre inférieure qui donne à la voiture une image de course.

La vue latérale est presque identique à celle des modèles conventionnels. Oui certaines couleurs de revêtement sont exclusives, comme le joli jaune orangé que porte notre unité. De plus, le modèle GT peint les passages de roues de la même couleur de carrosserie.. Les pneusspécifiquement développés par Pirelli, ils sont plus larges et de taille standard 245/45 sur roues de 20 pouces. Sous ceux-ci, l’italien aussi Brembo signe un système de freinage plus puissant, notamment sur le train avant, où l’on a des disques ventilés de 385 mm mordus par des étriers à quatre pistons.

Les changements appliqués au corps ne sont pas nombreux mais ils sont très efficaces.

Passant à l’arrière, la GT ne présente que deux nouveautés notables. La première est qu’au lieu de cheval à bascule, montre l’inscription du modèle; et la seconde est que la partie inférieure du pare-chocs intègre un diffuseur. Parmi les choses qui ne changent pas, est votre coffre ; ou pour être plus précis, votre deux troncs. Les plus tard, avec le même et un peu rare 402 litres; et le Effronté, dont 100 litres de capacité supplémentaire permettent de pallier ce manque.

La cabine offre beaucoup d’espace pour les passagers mais pas tellement pour leurs effets personnels.

Quant à la deuxième rangée de sièges, rien de nouveau à l’avant: assis derrière on sera très à l’aise car la distance au plafond est large (principalement parce que la banquette est située en position basse) mais, surtout, parce qu’il y a beaucoup d’espace pour les jambes. Deux adultes voyageront dans un grand confort, et ils ne doivent être prudents à l’entrée ou à la sortie du véhicule que s’ils ne veulent pas risquer de se cogner la tête contre l’encadrement de la porte.

… Discret à l’intérieur

Nous nous attendions à trouver une position de conduite plus différenciée du reste de Mach-E. L’ajout le plus notable ici sont les sièges sport signés Ford Performance.

Étant le modèle le plus sportif et suggestif de la gamme, il est surprenant que la position du conducteur soit si sobre et donc … égal au reste des modèles. Oui, on retrouvera l’inscription GT sur les seuils de porte et sur l’accoudoir central, mais à part quelques détails de finition, l’ambiance intérieure est la même. De toute façon, Il convient de souligner comme un ajout précieux les sièges développés par Ford Performance. Son rembourrage est ferme mais confortable, et ils maintiennent bien le corps sans le serrer.

Pour le reste, nous avons le même instrumentation numérique qui, oui, intègre différentes orthographes (comme l’indicateur d’utilisation de la batterie en temps réel), et le même méga-tablette Centre de 15,5 pouces. Comme vous le savez déjà, cet écran permet de gérer de nombreuses fonctionnalités du véhicule.

Deux moteurs, quatre roues motrices et beaucoup de puissance

Ses deux moteurs électriques (un pour chaque essieu) délivrent une puissance combinée de 487 ch.

Les caractéristiques de la Mustang Mach-E GT deux moteurs électriques, un pour chaque axe, ce qui permet de donner naissance à un système de transmission intégrale géré électroniquement. son Puissance totale combinée de 358 kW Il le place à la hauteur de la Tesla Model Y Performance, et nettement au-dessus de l’Audi Q4 Sportback e-tron ou d’une Jaguar I-Pace, pour donner deux exemples. Attention, de quoi parle-t-on ? 487 chevaux, mais le nombre qui impressionne vraiment est leur 860 Nm de couple. En conséquence, cette voiture est capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes. Le seul frein est dans notre bon sens… et dans la vitesse maximale, qui est limitée à 200 km/h.

L’électronique du véhicule nous permet de choisir entre différents modes de conduite qui, en plus d’affecter la réponse des moteurs et de la direction, permettent de définir le degré de fermeté des amortisseurs à rigidité réglable MagneRide, qui sont de série sur la Mustang GT.

Son châssis a des améliorations importantes qui le rendent beaucoup plus efficace et amusant.

Du plus silencieux au plus « sauvage », les programmes de conduite s’appellent Chuchotement (conçu pour une conduite silencieuse et économique, et donne une certaine préférence à la traction avant), actif (celui sélectionné par défaut, qui permet un certain dynamisme, avec une réponse très agile du moteur et du châssis) et Sauvage (Le mode qui déchaîne vraiment la Mustang GT, car c’est là qu’elle libère toute sa puissance, rigidifie les suspensions au maximum, et surtout, assouplit les commandes de contrôle et de stabilité.)

Ce dernier permet d’activer un sous-mode appelé Untamed Plus que la marque recommande d’utiliser uniquement en circuit car il minimise l’intervention de l’électronique. Ce programme réduit la puissance maximale délivrée par les propulseurs afin d’éviter une surchauffe de la batterie et ainsi réduire les performances du véhicule. Ainsi, il garantit la disponibilité de cette puissance lors d’une utilisation prolongée et permet d’obtenir une performance constante sur la piste.

Ne manquez pas le test vidéo qui accompagne cet article ! Nous y expliquons en détail le comportement du véhicule et partageons avec vous nos impressions de conduite au volant de la Ford Mustang Mach-E GT.

Excellente batterie, à tous points de vue

L’association d’une grosse batterie à un système électrique performant permet d’homologuer une autonomie de 500 kilomètres.

Sa batterie lithium-ion refroidie par liquide est la plus grande que l’on puisse trouver dans une Mustang Mach-E puisqu’il a 88 kWh net, une capacité qui passera début 2022 à 91 kWh net grâce à la mise à jour logicielle annoncée par la marque. Avec cette batterie, l’autonomie atteint jusqu’à 500 km selon WLTP. Les consommation approuvée en cycle mixte de 20,6 kWh/100 km, bien que nous ayons en moyenne 23 kWh/100 km lors de notre essai routier habituel en conduite normale. En tout cas, vous savez déjà que les véhicules électriques sont très sensibles aux conditions de l’itinéraire que nous choisissons : dans certains d’entre eux, nous sommes arrivés bien en dessous du chiffre autorisé ; et dans d’autres, tout à fait au-dessus.

Nous pouvons recharger la batterie avec jusqu’à 11 kW de puissance en courant alternatif, et jusqu’à 150 kW dans une station de charge rapide avec courant continu. Si vous avez la chance d’en trouver une d’une telle puissance, vous pourrez faire passer le niveau de batterie de 10 % à 80 % en trois quarts d’heure, et il vous faudra 10 minutes pour récupérer 100 km d’autonomie.

C’est cher mais c’est bien équipé -pardon-

La Ford Mustang Mach-E GT est bien sûr le modèle le plus cher de la gamme, mais aussi le plus excitant.

L’équipement est très complet dans le modèle GT; et en fait, presque tout ce que vous avez vu dans l’unité testée est livré en standard avec un équipement de sécurité active intéressant. Les seuls extras disponibles sont le toit panoramique en verrel (qui coûte 850 euros) et toute couleur de carrosserie autre que le noir (Le Cyber ​​Orange coloré a un supplément de 1 500 euros). Tout le reste est inclus dans le prix. L’inconvénient est que son prix de départ est élevé : la Ford Mustang Mach-E GT, avec 487 ch de puissance et quatre roues motrices, Il a un prix de 72 754 euros.

Oui, c’est beaucoup d’argent en termes absolus ; mais d’autre part, il ne coûte que 7 850 euros de plus que le 351 CV Ford Mustang Mach-E protagoniste de ce test vidéo dans lequel, entre autres, nous nous sommes « aventurés » à voyager entre Madrid et le château de Loarre, à Huesca. Si vous voulez tout savoir sur la Ford électrique, Nous vous invitons à le voir !

En suivant ce lien, vous trouverez l’ensemble de l’offre de voitures neuves Ford en vente sur notre site Internet ; Et si vous êtes intéressé par une voiture d’occasion, vous trouverez sûrement votre Ford d’occasion ici, car chez autos.net, nous avons la plus large gamme de voitures.

  • Restaurez, réparez votre Mustang de 1964 1/2 à 1970
  • Mustang Passion NE: Tous les modèles de 1964 à nos jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.