Inutile de vous dire qu’actuellement, l’achat d’une voiture neuve représente une dépense plus importante qu’il y a quelques mois. Nous allons le corroborer avec l’un des modèles les plus populaires de notre marché, la Dacia Sandero.

Vous vous souvenez peut-être que l’utilitaire roumain était à vendre pour moins de 10 000 euros. Sans aucun doute, son faible coût a toujours été la grande attraction lorsqu’il s’agit d’ajouter des ventes, mais maintenant, bien qu’il soit encore bon marché, son taux d’accès a vraiment augmenté un peu.

Dacia Sandero, à partir de 12 790 euros

Vous trouvez que c’est beaucoup de le débourser au moins 12 790 euros ? Eh bien, puisque les tarifs de toutes les voitures ont augmenté, cela ne semble pas être une dépense injustifiée, n’est-ce pas ?

Bien sûr, ce n’est plus le ‘marché’ d’avant et le pire c’est que, même si l’inflation devrait baisser à court et moyen terme, on ne sait plus si le prix actuel pourrait être plus intéressant que celui des mois à venir .

Bref, ce que l’on peut vous dire, c’est que la Dacia Sandero la moins chère est propulsée par un moteur essence 1.0 TCe turbo de 90 ch, à trois cylindres, qui est associé à une boîte manuelle à cinq rapports et porte l’étiquette C.

Climatisation, un supplément

La consommation moyenne homologuée atteint à peine 5,3 litres aux 100 kilomètres, mais il faut dire que l’équipement de série n’inclut pas la climatisation, pour laquelle il faut débourser 440 euros.

De série, les phares à LED, le mode de conduite Eco, l’aide au démarrage en pente, le siège conducteur avec réglage en hauteur et accoudoirs, l’indicateur de changement de vitesse ou encore les pare-chocs couleur carrosserie sont de série.

Si vous souhaitez le financer, vous pouvez conserver une redevance mensuelle à partir de 96 euros par mois, en payant 2 403 euros au départ et avec une facture finale de 8 218 euros. N’oubliez pas que la Dacia Sandero était la deuxième voiture la plus vendue en Espagne au cours du mois de juin, il ne semble donc pas que la hausse des coûts vous ait fait du mal…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.