l’essentiel
Ce week-end, au sud et au nord d’Auch, deux bus ont été retrouvés blessés près de routes. L’une d’elles a été « évacuée » vers l’école de vétérinaires de Toulouse, hier matin, par un volontaire ayant répondu à un appel posté sur les réseaux sociaux.

C’est une histoire assez cocasse à première vue mais qui est finalement assez courante pour Nature en Occitanie et son pôle médiation faune sauvage. En effet, l’association basée à la Ville Rose est chargée de sensibiliser la population aux espèces protégées et de permettre la cohabitation entre les hommes et ces espèces. Mais elle déplore un manque de bénévoles disponibles dans le département du Gers.

Le week-end dernier, elle a été sollicitée par deux habitants d’Auch et ses environs qui ont trouvé deux bus blessés (décidément de sortir ces derniers temps dans le Gers). Pour le transporteur vers la clinique spécialisée de l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, lieu le plus proche pour accueillir ces espèces, l’association a lance sur sa page Facebook, suivie par près de 1 600 personnes, un appel pour trouver un « taxi » .

mission accomplie

Une habitante de l’agglomération toulousaine, Lucile, pour répondre à l’appel et rejoint la préfecture du Gers pour faire la navette, pour l’un deux rapaces, le deuxième n’ayant finalement pas nécessité de « taxi ». « Pour éviter tout soupçon de recels d’animaux lors d’un contrôle potentiel, nous avons fourni à la dame un document autorisant le transport de cette espèce protégée et nous avons prévenu la police nationale et de l’environnement » explique Mickael Nicolas, coordinateur médiation du pôle.

L’animal a pris place dans une caisse de transport pour chats dans la voiture.
RD

J’ai récupéré du jardin d’un pavillon auscitain mardi matin, chez un bon samaritain, l’animal a été placé dans une caisse utilisée habituellement pour le transport de chats par la jeune Toulousaine. « La buse, de petite taille, n’a montré aucun signe d’aggressivité : ils sont sixième sens a dû lui faire je comprends que ces choses sont bonnes », raconte Lucile, dont c’était le premier voyage « solidaire » animalier ( les frais kilométriques sont remboursés).

La jeune femme sera informée chaque jour de l’évolution de la santé du rapace, retrouvée près d’une route et dont les causes des blessures n’étaient, hier, pas encore connues.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.