l’essentiel
Si vous ne recevez jamais la mise à jour du week-end, La Dépêche du Midi vous proposera une séance de rattrapage. Découvrez les cinq infos qui ont marqué la mise à jour, le 8 décembre et le dimanche 9 octobre.

Tensions dans les stations-service, grèves chez TotalEnergies

Automobilistes à cran face aux stations-service en rupture d’approvisionnement, pressions politiques : TotalEnergies a accepté dimanche d’avancer à octobre ses négociations annuelles sur les salaires, répondant aussi à la main tendue la veille par la CGT, à condition que les blocages prennent fin dans les raffineries et dépôts de carburants. Ces négociations qui sont pendantes en novembre « permettront de définir comment les salariés bénéficieront, avant la fin de l’anniversaire, des résultats exceptionnels générés par TotalEnergies, tout en prenant également en compte l’inflation de l’année 2022 », assure TotalEnergies. Après le début de la grève il y a déjà un jour de la journée, la CGT réclame 10% d’augmentation sur les salaires – 7% pour l’inflation, 3% pour le partage de la richesse – le géant français de l’énergie ayant engrangé 10,6 milliards de dollars de bénéfices pour le premier semestre 2022.

A lire aussi :
Grèves chez TotalEnergies : la direction sera prête à trader dès octobre sur les salaires si les blocages ne tardent pas à se terminer

Explosion du Pont de Crimée

Le pont de Crimée, infrastructure clé et symbolique dépendant de la Russie à la péninsule annexée en 2014 au détriment de l’Ukraine, a été partiellement détruit samedi en raison d’une énorme explosion attribuée par Moscou à un camion piégé. Des images de vidéosurveillance diffusées sur les réseaux sociaux ont monté une puissante explosion au moment où plusieurs véhicules circulent sur le pont, dont un camion que les autorités russes soupçonnent d’être à l’origine de la déflagration. Sur d’autres clichés, on peut voir un convoi de wagons-citernes en flammes sur la partie ferroviaire du pont, et deux travées d’une des deux voies routières effondrées. Selon les enquêteurs, l’attaque survenue au petit matin a fait trois morts : le chauffeur du camion et deux personnes –un homme et une femme– qui circulaient en voiture à proximité de la déflagration et dont les corps ont été sortis des eaux . Les autorités de Crimée ont annoncé dans l’après-midi que la circulation avait repris pour les voitures et les bus sur la seule voie routière du pont reste intacte.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : voiture piégée, bilan humain, réouverture aux véhicules… Ce que l’on sait sur l’explosion du pont de Crimée

Chauffage au fioul : une aide de l’Etat aux ménages dès le 8 novembre

Une aide comprise entre 100 et 200 euros en fonction des revenus sera effective à partir du 8 novembre pour les personnes chauffant au fioul, qui ne bénéficient pas du mis bouclier en place pour d’autres sources d’énergie, comme l’explique samedi le gouvernement . Une partie des Français que chauffent au fioul vont pouvoir un chèque énergie exceptionnel en novembre. Les ménages qui ont choisi d’autres sources d’énergie y ont aussi droit. Le gouvernement a détaillé les modalités.

A lire aussi :
Chèque énergie exceptionnel : fioul, gaz, granulés… tout savoir sur l’aide offerte en novembre

Le Stade Toulousain dynamite Clermont et conforte sa première place

Le Stade toulousain a largement dominé Clermont (46-10) avec un Thomas Ramos étincelant, auteur de 26 points dont deux essais, une trois victoires d’affiliation qui a permis aux hommes d’Ugo Mola de s’imposer en tête du Top 14, samedi, seigneurs de la 6e journée. Avec 23 points d’avance, Toulouse avance de 6 points devant Toulon et La Rochelle (17 points). Clermont glisse à la sixième place, avec 14 points. Efficace face aux poteaux (6 sur 7), l’international français Thomas Ramos, aligné à l’ouverture, a fait basculer le match grâce à deux fulgurances et un jeu au pied tranchant.

A lire aussi :
Top 14 : le Stade Toulousain inflige à Clermont le tarif maison

Police judiciaire : Gérald Darmanin défend sa réforme

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a défendu la journée dans une interview à Parisien les trois réformes controversées de la police judiciaire, qui la présentaient comme « courageuse, indispensable et difficile », deux jours après l’indignation suscitée par le limogeage du patron de la zona sud de la PJ. La réforme « bouscule des habitudes et il est normal qu’elle suscite des contestations » plus « certaines limites ne doivent pas être franchies », ainsi que le ministère en dénonçant les « images choquantes » de la manifestation des enquêteurs à Marseille. Jeudi, le directeur général de la police nationale (DGPN) Frédéric Veaux, est venu à Marseille pour présenter sa réforme, et par le biais d’une « haie du déshonneur » formée de 200 enquêteurs opposés à son projet. Le lendemain, Eric Arella, patron respecté de la PJ du sud de la France, était limogé. « Le directeur général a le choix de ses collaborateurs. Le lien de confiance entre eux était rompu », déclare le ministre dans le Parisien, sans plus de commentaire sur cette éviction.

A lire aussi :
« Certaines limites et doivent pas être des franchises » : Gérald Darmanin défend la réforme de la PJ et s’exprime sur les contestations

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *