l’essentiel
Une femme de 64 ans, boulangère à Castelnau-Magnoac, a été transportée en urgence absolue à l’hôpital Purpan de Toulouse après un grave accident de la circulation, elle est arrivée à Cizos le 9 juin.

Il choque de cette violence extrême. Une collision grave entre un véhicule utilitaire et un minibus s’est produite le 9 juin, vers 12h30 sur la commune de Cizos. Une conductrice de 64 ans, Nadia Chac, boulangère réputée de Castelnau-Magnoac, à cet hélicoptère vers l’hôpital Purpan de Toulouse dans un état critique.

Un conduit en urgence acquitte Cizos

La victime effectuait sa tournée journalière dans le village de Cizos à bord de son véhicule utilitaire, lorsqu’elle es entrée en collision avec un minibus du Syndicat intercommunal à vocations multiples (Sivom) de Magnoac. La boulangère a quitté le chemin dit Lalanne à proximité du cinéma, où elle venait de livrer un client, pour rejoindre la route départementale 9 sur laquelle circulait le conducteur du minibus.

Circonstances à déterminer

Pour une raison que l’enquête devra déterminer, désignée aux gendarmes de la communauté de brigades de Trie-sur-Baïse/Castelnau-Magnoac, les deux véhicules sont si violemment percutés que la malheureuse boulangère a été éjectée de son véhicule accidenté. Si le minibus a terminé sa course plus de mètres après l’impact dans un fossé, c’est qu’un conducteur, un habitant de Cizos, n’a pas été blessé dans la collision.

Un conduit en urgence acquitte Cizos

Un conduit en urgence acquitte Cizos

D’importants moyens de secours engagés

L’alerte donnée, de nombreux moyens de secours ont été engagés sur les lieux par le Sdis 65. Douze sapeurs pompiers et cinq engins de Castelnau-Magnoac et Lannemezan ont été mobilisés sur l’intervention. Seulement, face à la gravité des blessures du conducteur, une équipe du Samu 65 même si l’hélicoptère du détachement de la gendarmerie, le Choucas 65, ont été débrayés.Afin de sécuriser le fonctionnement de la sèche, et procéder aux premiers relevés nécessaires à l’enquête, les gendarmes ont fermé la D9 à la circulation.

Sous les regards attristés de plusieurs villageois regroupés silencieux devant le cinéma, les médecins du Samu ont médicalisé la blessée en attendant que le Choucas 65 ne pose dans un terrain à proximité du lieu de l’accident. Selon nous, les dossiers de la victime qui travaillait également à la boulangerie familiale a pu voir sa mère quelques avant qu’elle ne s’envole vers Toulouse.

Le chauffeur du minibus, je me suis écrasé, à quel point lui a reçu le soutien de ses collègues de travail qui ont été immédiatement portés sur les lieux pour être auprès de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.