Salut, je suis Laurent. Dans cet article, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, :

La Hyundai i30 est l’une des rares compactes actuelles que l’on peut acheter avec trois carrosseries différentes : Hatchback, ou compacte, familiale et la Fastback. Et justement, coïncidant avec un moment clé où la grande majorité des constructeurs parient sur des SUV à carrosserie coupé, nous avons voulu tester en profondeur la version « coupé » à quatre portes de la i30 renouvelée.

Le troisième corps de l’i30 reçoit le classique restylage ou lifting demi-vie qui rafraîchit son esthétique pour garder l’attention du client. Ce type de carrosserie a très peu de rivales sur le segment généraliste, et la plus similaire est peut-être la Honda Civic, mais la japonaise est bien plus chère, environ 5 000 euros de différence (hors remises).

La Hyundai i30 Fastback est disponible à partir de 19 560 euros avec un moteur à essence de 120 ch. Cependant, l’unité que Hyundai Espagne nous a fournie équipe le moteur à essence de 160 ch et le niveau de finition N-Line plus sportif. Cette configuration revient à 30 660 € et nous ne pouvons ajouter que la peinture, en l’occurrence Polar White, qui coûte 250 euros supplémentaires.

Mais ce n’est pas tout, car actuellement la firme coréenne propose une remise avec le Plan Renove et financement que, si nous remplissons toutes les conditions, nous économiserons 6 400 euros, nous avons donc 24 510 euros avec un bon moteur et chargé d’équipement.

Et si vous aussi vous voulez une offre encore meilleure, allez sur autos.net car nous avons de nombreuses Hyundai i30 avec de très bons prix. Et pas seulement neuf, aussi km0 et d’occasion.

La Hyundai i30 Fastback N-Line est au prix de 24 510 € (avec remises) et est entièrement équipée.

Celui-ci en particulier est un i30 Fastback en finition N-Line. Et comme son nom l’indique, c’est la ligne esthétique la plus sportive sans atteindre la version haut de gamme N Performance et son moteur de 280 ch.

On peut donc avoir une i30 Fastback à l’esthétique très sportive sans avoir à payer plus pour un moteur vitaminé et sans renoncer à un châssis plus adapté à la vie de tous les jours. Qu’apporte la N-Line ? UNE avant redessiné, avec le pare-chocs sport, des prises d’air plus grandes (factices) et une calandre chromée et noire. Les roues de 18 pouces Ils sont de série, tout comme les vitres teintées et les rétroviseurs noirs avec clignotants intégrés.

L’arrière est celui qui change le plus par rapport au reste de la gamme i30, et je le trouve particulièrement super séduisant, notamment grâce au becquet en queue d’aronde intégré au hayon très original.

La version N-Line ajoute également des feux arrière à LED, un pare-chocs redessiné plus sportif et l’installation d’un diffuseur, avec le feu antibrouillard au centre et une vraie sortie d’échappement, ça sonne plutôt bien.

Il mesure 4,45 mètres de long, ce qui le rend légèrement plus grand qu’un i30 normal. Son coffre offre 450 litres.

Par rapport à une i30 5 portes, le fastback est plus long (4,45 m). Il est également plus bas de 2,5 centimètres (1,42 m) et la garde au sol a été abaissée d’un demi-centimètre pour le rendre plus stable visuellement. La largeur est la même (1,79 m), ainsi que l’empattement de 2,65 m., Et son poids est de 1 376 kg.

Dans le à l’intérieur, à l’avant, il n’y a aucun changement par rapport au reste de la gamme i30. c’est exactement le meme. Le niveau de finitions est bon dans la moyenne du segment général. Le tableau de bord a un toucher doux, les portes et poignées sont également recouvertes, le volant est en cuir, ainsi que le pommeau de levier de vitesses qui en cette finition N-Line a un design plus sportif.

Hyundai a fait un grand saut en matière de qualité il y a quelques années et au fil du temps, elle renforce cette philosophie jusqu’à ce qu’elle égale les meilleures marques généralistes. Les Coréens ont mis les batteries, et on aime ça, tant par la conception que par les réglages.

Cependant, si nous faisons une bonne inspection, nous trouverons certains plastiques durs qui peuvent être améliorés ou même quelques finitions qui pourraient être mieux. Mais cela, on le retrouve aussi dans bon nombre des best-sellers de notre pays.

L’intérieur est bien fini, moyen pour le segment, tout aussi agréable et fonctionnel.

Derrière le volant, nous avons un tableau de bord analogique, comme ceux d’une vie, avec un petit écran TFT comme ordinateur de bord. Et au centre du tableau de bord un Écran de 8 pouces pour le système d’infodivertissement. C’est le système multimédia classique de Hyundai, très simple d’utilisation, avec un accès rapide à la navigation, à l’audio ou aux informations du véhicule. De plus, il intègre le Bluetooth et la connectivité Apple CarPlay et Android Auto. Mais n’a pas de navigation, vous devez utiliser le téléphone.

Il intègre également commandes au volant avec lequel contrôler pratiquement tout, une climatisation simple mais efficace, avec des boutons et des cadrans, et dans la console centrale le modes de conduite, le siège chauffant, le frein à main, qui est à main, deux prises 12V et une USB, et un chargeur sans fil pour téléphone.

Avec les sièges nous arrivons à un point clé. Et cela m’a beaucoup surpris de ne pas pouvoir me sentir à l’aise dans cette i30 Fastback. Les sièges sont en tissu, et j’aime ça, ils ne sont pas chauds en été et ils ne sont pas froids en hiver, je le préfère personnellement. Ils sont coupe sportive, pas mal non plus, mais quoi Je n’ai pas été convaincu est le moelleux et les formes qu’ils offrent. Ils sont comme très doux, moi qui pèse les leurs, je coule beaucoup et au bout d’un moment mon dos est assez chargé. Les sièges se règlent manuellement, en hauteur et en profondeur, car on peut également régler la colonne de direction du volant en hauteur et en longueur.

L’écran multimédia est de 8 pouces et intègre Android Auto et Apple CarPlay, mais il n’a pas de navigation.

Niveau de finition N-Ligne ajoute en standard quelques éléments qui rendent l’intérieur un peu plus sportif : comme le pommeau de vitesses, les pédales en aluminium, le toit doublé noir ou une coutures rouges c’est plutôt cool.

Lors de l’accès aux places arrière, vous devrez éviter la chute du toit en baissant la tête. Une fois à l’intérieur, l’espace pour les genoux est le même que dans les autres versions, vraiment bien. Cependant, la hauteur sous plafond est légèrement pénalisée, et dans mon cas, que je suis une personne assez grande, je vais avec ma tête pratiquement collée au plafond. Même comme ça, les sièges latéraux sont confortables et offrent suffisamment d’espace pour la grande majorité des adultes. Pas si la plante, qui si elle est déjà inconfortable en elle-même, avec la chute du plafond est assez limitée.

Le coffre offre une capacité de chargement de 450 litres dans son format standard. Il contribue donc 55 litres de plus par rapport à la i30 5 portes, mais aussi 52 litres de moins que le break. Avec le dos baissé, nous atteindrons jusqu’à 1 351 litres au total. Il intègre un crochet pour accrocher les sacs, une prise 12V et un petit espace sous le sol, où l’on retrouve également le kit de réparation crevaison.

La finition N-Line n’est disponible qu’avec un moteur à essence de 160 ch. On parle d’un Moteur 4 cylindres de 1,5 litre, avec injection directe et turbo. Les 160 ch les délivrent à 5 500 tours et le couple de 253 Nm est disponible à seulement 1 500 tours par minute.

Le seul moteur disponible dans la version N-line est l’essence de 160 ch, que l’on peut choisir en manuel ou en automatique.

Nous pouvons le choisir avec transmission manuelle ou automatique, le nôtre est manuel, et intègre un système micro-hybride 48V avec lequel il obtient le si célèbre autocollant ECO de la DGT.

En termes de performances : accélère de 0 à 100 en 8,6 secondes et atteint 210 km/h de vitesse maximale. Et de consommation, Approuve un chiffre de 6,2 l/100 km selon le cycle WLTP. Un chiffre raisonnable qui peut être atteint en conduisant très calmement. Si vous augmentez le rythme, vous dépensez plus, mais pas beaucoup plus.

Après l’avoir essayé, en ville, sur route, sur autoroute et avec toutes sortes de rythmes de conduite, la consommation moyenne que j’ai obtenue a été de 6,7 l/100 km. Un chiffre qui me semble très bon, pour tout ce qu’il offre.

Le châssis de la i30 Fastback est bien pensé pour être vraiment efficace sur tous les terrains. C’est une voiture confortable au quotidien, mais elle réagit également bien sur les routes sinueuses à un rythme joyeux.. Et c’est pourquoi les suspensions sont en grande partie à blâmer. Ils ont une sensation sportive, mais ils ne sont pas du tout inconfortables, ils permettent au corps de se balancer légèrement mais la stabilité dans les virages est très bonne.

C’est une voiture confortable au quotidien qui répond très bien à une conduite un peu plus sportive.

La direction tactile transmet beaucoup d’informations et le rayon de braquage et la dureté du volant sont bien appliqués. Quant au guidage, aucun reproche, il va exactement là où vous le marquez. Les freins sont normaux, pas sportifs du tout, donc pour une conduite normale ils sont parfaits mais si on augmente la cadence dans un col ils ont tendance à fatiguer.

Ce que je n’ai rien aimé c’est le toucher de l’embrayage. C’est l’un des pires que j’ai eu depuis longtemps. Il a une longue course, mais la plage d’action est très petite, et cela rend, si vous n’êtes pas très habitué à la voiture, démarrer à l’arrêt sans patiner l’embrayage est vraiment difficile.

Le mode de conduite sport comprend un système de type pointe-talon quand il s’agit de rétrograder. Ce système égalise les révolutions d’une vitesse inférieure lorsque nous freinons et nous commençons l’action de déplacer le levier de vitesses pour abaisser une vitesse. Il est très utile en conduite sportive, puisqu’il permet de desserrer brutalement l’embrayage sans risquer de bloquer les roues.

La Hyundai i30 Fastback est une voiture pour tout et pour tout le monde. Elle se comporte encore mieux que la i30 normale, elle est agréable à conduire, efficace pour les plus brûlés, valable pour la ville, pour les trajets quotidiens, pour circuler sur autoroute… et c’est une voiture confortable mais efficace.

Le moteur répond mieux aux régimes moyens-élevés.

Comme je l’ai commenté au début, l’équipement est fermé. Rien ne peut être ajouté ou enlevé sauf la peinture. Mais il ne lui manque pratiquement rien : il possède régulateur de vitesse, limiteur de vitesse, modes de conduite, système de changement de voie actif, capteurs et caméra de recul, chargeur sans fil, système multimédia avec Android Auto et Apple CarPlay, sièges sport, galerie de toit, pédales aluminium, direction cuir roue, pommeau sport, vitres teintées, jantes de 18 pouces et bien plus encore.

La Hyundai i30 Fastback me semble l’un des modèles « abordables » les plus originaux et les plus beaux que l’on puisse envisager. Il conserve les vertus de la Hyundai i30, auxquelles il ajoute une coffre plus généreux, et surtout un Carrosserie de style coupé qui attire beaucoup l’attention. C’est l’excuse parfaite pour quiconque veut une voiture avec une certaine nuance sportive, avec un bon coffre et, surtout, avec un prix correct.

C’est tout pour cette fois, rendez-vous pour un prochain article de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à liker 😛 cet article.

  • Lot de 2 boîtiers pour clé de voiture Hyundai i10 i20 i30 ix35 Elantra KIA Cee'd Picanto Rio
    Matériaux de qualité supérieure. Montage facile et qualité supérieure. Aucune programmation ou codage n'est nécessaire. Remplacement idéal pour les boitiers à clés usés et boutons défectueux. Pièce de rechange de qualité supérieure.
  • Coussin en Caoutchouc ahomi 3 Boutons pour Shell de clé de Voiture à Distance Hyundai Kia Flip (sans Lettre)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *