l’essentiel
Après le mercredi 13 juillet, une équipe de six pompiers du SDIS 82 est engagée avec un fourgon pompe-tonne du centre de secours de Valence-d’Agen sur les incendies massifs du sud de la Gironde. Le groupe a depuis été relevé par six autres soldats du feu tarn-et-garonnais ce samedi 16 juillet.

« Cette nuit, on a dormi deux fois deux heures. On respire de la fumée tout le temps en avançant dans des villages déserts ». La peur du capitaine Stéphane Hauw, chef du centre sec de Valence-d’Agen, s’est mobilisé après la même journée du 16 juillet lors des incendies de masse du sud Gironde, peur de l’extrême intensité des foyers qui étaient actuellement confrontés à les 1 700 soldats du feu déployés sur ce sinistre hors norme.

Un premier groupe d’intervention feux de forêts (Giff) était composé de six sapeurs-pompiers du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) du Tarn-et-Garonne pour rejoindre mercredi dernier le secteur pour renforcer les équipes locales. Une mission qui se déroule de 24 à 72 heures, avant que nous puissions découvrir et enlever les lieux ou soit relevé par une autre équipe du département.

Les pompiers du SDIS 82 sont engagés sur les incendies de forêt du sud de la Gironde
Photo capitaine Stéphane Hauw

Le feu n’ayant pas faibli, bien au contraire, le capitaine Hauw avec cinq autres pompiers des centres de secours (CSP) de Valence-d’Agen, Castelsarrasin – Moissac, Caylus, Verdun-sur-Garonne et Villebrumier ont pris le relais week-end. « Habituellement dans ce genre d’intervention, on replace les sapeurs locaux dans leur mission pendant qu’eux luttent contre le feu. Cette fois, on est tous mobilisés sur les incendies », indique l’officier volontaire du SDIS 82.

Les pompiers du SDIS 82 sont engagés sur les incendies de forêt du sud de la Gironde

Les pompiers du SDIS 82 sont engagés sur les incendies de forêt du sud de la Gironde
Photo capitaine Stéphane Hauw

Avec l’un des fourgons pompe-tonne du CSP de Valence-d’Agen, les pompiers tarn-et-garonnais ont pour mission principale de défendre les habitations, antennes relais de téléphonie et usines du secteur. « On ne rentre pas dans la forêt, on est en appui des « CCF » (camions-citernes feux de forêts qui peuvent rouler en hors des routes, NDLR) », précise le capitaine Hauw qui malgré son expérience, dit n’avoir jamais J’ai vu le niveau d’intensité d’un feu.

Les pompiers du SDIS 82 sont engagés sur les incendies de forêt du sud de la Gironde

Les pompiers du SDIS 82 sont engagés sur les incendies de forêt du sud de la Gironde
Photo capitaine Stéphane Hauw

Les températures caniculaires jusqu’à 41 degrés aujourd’hui mettent aussi à rude épreuve les secouristes. « Avec notre équipement anti complet par cette météo, l’organisme est vite éprouvé. On doit faire attention à ne pas prendre un coup de chaud. C’est intense : un vrai marathon », garantit le soldat du feu dont l’équipe pourrait être relevée au terme de 72 heures d’activité par un troisième groupe de pompiers du SDIS 82.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.