Alertée, pour des faits de violences intrafamiliales, la police cadurcienne intervient à 12h30, rue de l’Université. Elle est retrouvée confrontée à un homme déterminé, retranché dans un logement du centre-ville.

Parvenant à mettre en sécurité la femme victime de ces faits de violence, la police décide d’appeler le RAID de Toulouse en renfort. Étonnamment, cette unité d’élite a engagé des négociations avec la personne qualifiée « de danger et susceptible de détenir les armes dans son domicile », même si, pour l’instant, les autorités ont assuré qu’elles ne seraient pas armées.

Quitter deux heures de négociation

Après deux heures de dialogue, le Raid est toujours sur place, la situation n’a pas évolué. Les pompiers stationnés sur le boulevard, ont été appelés en appui, par précaution. Le périmètre de ce bouclé dans cette rue située parallèlement au grand boulevard de Cahors, à une centaine de mètres de la célèbre place Gambetta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.