l’essentiel
La mort de Didier D., un sexagénaire de Rieumes, près de Toulouse, pose de nombreuses questions. Cet amateur de pêche a été découvert sans vie, mercredi 28 septembre dans son lit.

Ce mercredi, la maison de Didier D. paraît presque abandonnée. Sa caravane des années 90 garée à hauteur du portail masque le drapeau français qui trône devant un garage. Sur la porte d’entrée, un scellé vient d’être apposé par les forces de l’ordre. Il peut être interdit de pénétrer sur cette scène potentiellement criminelle.
Cet habitant de Rieumes âgé de 60 ans, est-il décédé suite à un accident ou a-t-il été victime d’une agression ? C’est une question à laquelle les gendarmes et le parc de Toulouse tentent de répondre depuis le 28 septembre. Monsieur le Procureur de la République a ouvert une information judiciaire pour «recherche des causes de la mort». Le dossier est désormais entre les mains d’un juge d’instruction.

Virements bancaires inhabituels

Ce mystère lift au 26 septembre dernier. Ce jour-là, le fils et la fille de Didier D. auraient reçu un virement bancaire de plusieurs milliers d’euros de la part de leur père. Visiblement surpris, le fils de Didier D. aurait essayé de le joindre plusieurs fois au téléphone sans réussir à l’entendre. Pour s’assurer que tout allait bien, ce trentenaire se serait rendu chez son père le mercredi suivant, 28 septembre. À son arrivée, le jeune homme aurait alors découvert le corps sans vie du sexagénaire, alloné dans son lit.
Les premières constatations ont été faites le jour même par les gendarmes de la compagnie Muret et elles ne leur ont pas permis de déterminer les causes du décès. A priori, le sexagenaire est décédé sans l’intervention d’un tiers plus précaution, il a diligemment sollicité une autopsie.

Des blessures suspectes à la tête et aux avant-bras

Les résultats sont arrivés deux jours plus tard, vendredi 30. Et le procès-verbal a été établi par les médecins légistes s’ils étaient en difficulté. Le corps de cet amateur de pêche porte différents stigmates. La blessure sur la grue peut être consécutive à une chute mais les cellules retrouvées sur les avant-bras s’apparentent à des blessures de défense. Comme s’il voulait repousser une attaque. A la suite des résultats de l’examen, pour n’écarter aucune hypothèse, il a souhaité confier les investigations à la section de recherche de la gendarmerie, assistée de la brigade de recherche de Muret.

Dans le voisinage, Didier D. est décrit comme un homme solitaire, trois attaché à la tradition française. Il vit à Rieumes depuis plus de quinze ans et s’investit dans les associations de pêche. Ce récent retraité est aussi connu pour son franc-parler et ses coups de sang. L’attitude lui at-elle défini des ennuis ? Ces derniers temps, Didier D. et sa compagnie étaient proches d’une séparation. Ceux qui ont croisé sa route récemment se sont même inquiétés de le voir nerveux si fragilisé.
A ce stade des investigations, un décès lié à un tir accidentel reste possible, mais la piste criminelle est clairement explorée.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *