l’essentiel
La deuxième ligne du Stade Toulousain Richie Arnold fait partie des joueurs australiens évoluant en France qui sont suivis par le staff d’Eddie Jones.

Et si un nouveau joueur du Stade Toulousain se rjoutait à l’impressionnante eau de Cologne « rouge et noir » qui devrait contester la Coupe du monde 2023, prévue en France du 8 septembre au 28 octobre 2023 ? La possibilité existe bel et bien puisque Richie Arnold fait partie des joueurs suivis par le nouveau sélectionneur des Wallabies Eddie Jones, qui est toujours en train de composer son staff en vue du Mondial.

La deuxième ligne toulousaine, jamais sélectionnée avec son pays, a d’ailleurs rencontré une délégation australienne il y a une dizaine de jours à Toulouse. Une délégation australienne, composée d’Eddie Jones et de deux autres membres du staff, venue visiter les installations d’Andrézieux, lieu du camp de base aussie en attendant la compétition internationale, assistant également en Italie-pays de Galles et France-Pays de Galles, car les Gallois ont franchi la route des Wallabies en phase poules.

Un premier camp d’entraînement le 16 avril… sans les « Européens »

Lors du rendez-vous à Toulouse, Richie Arnold a ainsi pu s’entretenir avec le sélectionneur, notamment sur la préparation, à laquelle il pourrait éventuellement participer, programmé sur les mois précédant la Coupe du monde. Les joueurs d’Eddie Jones sont revenus sur la première du camp d’entraînement du 16 avril en Australie. More seulement avec les rugbymen engagés dans le Super Rugby. Et donc sans ceux jouant au Japon ou en Europe, qui devront, eux, se contenter probablement d’une réunion en visio.

Car outre Richie Arnold, le staff d’Eddie Jones a également rencontré, pendant sa visite en France, les Rochelais Will Skelton et Tawera Kerr-Barlow.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *