L’Australie pourrait bientôt suivre l’Union européenne en interdisant la vente de nouveaux véhicules à moteur à combustion interne. Pour l’instant, le gouvernement du Territoire de la capitale australienne (ACT), une région qui comprend Canberra, a annoncé cette décision pour 2035, tout comme l’UE.

Le plan décrit plusieurs initiatives que le gouvernement souhaite mettre en œuvre pour faciliter la transition, telles que l’expansion du réseau de recharge public ou des subventions pour installer des infrastructures de recharge dans les foyers.

Il s’agit de la première juridiction du pays à interdire les ventes et met en évidence un problème potentiel en Australie, où les États édictent des règles et réglementations contradictoires, typiques d’un État fédéral.

Aide à l’achat de voitures électriques

Le gouvernement du Territoire de la capitale australienne vise également à ce que 80 à 90 % des ventes de voitures neuves sur le territoire soient des véhicules « alimentés par batterie » et des véhicules électriques à pile à combustible à hydrogène. Le reste passerait par d’autres énergies alternatives.

Le gouvernement veut également interdire aux compagnies de taxis et d’autopartage d’ajouter plus de véhicules à combustion interne à leurs flottes. Il est prévu d’augmenter le réseau d’infrastructures publiques de la juridiction à 70 chargeurs d’ici 2023, avec l’objectif d’en avoir 180 d’ici 2025.

Selon Car Expert, le Territoire de la capitale australienne espère mener la révolution des véhicules électriques en Australie. Cette région offre déjà de généreux prêts sans intérêt pouvant atteindre 15 000 $ pour l’achat de voitures électriques admissibles et deux ans d’immatriculation gratuite.

L’Australie atteindra-t-elle cet objectif ?

L’exécutif a également déclaré que son plan appelle lui-même et ses membres à passer aux voitures vertes dès que possible.

L’annonce de l’ACT intervient quelques semaines seulement après que l’Union européenne a officialisé une interdiction de la vente de voitures à moteur à combustion interne dans toute sa juridiction d’ici 2035. Cela empêche chaque pays de créer des réglementations contradictoires qui ajouteraient des coûts et de la complexité à l’industrie automobile.

L’annonce par le gouvernement du Territoire de la capitale australienne (ACT) pourrait jeter les bases d’un règlement fédéral qui aligne tous les territoires de l’Australie. L’objectif de 2035 est ambitieux et à plus d’une décennie de devenir une réalité. Jusqu’à présent, il n’englobait qu’une petite partie de la population. Cependant, l’industrie automobile évolue et les gouvernements du monde entier prennent note pour se préparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.