l’essentiel
Ce samedi 30 juillet au soir (19h00), les joueurs du RAF entament leur quatrième saison d’affiliation au sein de la deuxième division française. Adversaire principal : Quevilly-Rouen, en Normandie. Cette saison encore, l’objectif des Aveyronnais sera de rester en L2.

Laurent PEyrelade, commentez-vous votre efficacité à la reprise du champion de Ligue 2 lors de la soirée sur le stade de Quevilly-Rouen ?

Tout le monde se porte bien. Nous avons bien travaillé pendant les semaines de préparation à la saison. Je suis satisfait du contenu et du bilan de ces séances. Nous avons disputé les matchs amicaux contre les adversaires relevés. C’était un objectif afin de nous élever rapidement niveaux d’exigences mentales, physiques et techniques. Lorsque vous affrontez des équipes de L1 comme Montpellier ou Clermont-Ferrand vous devez être rapidement au niveau. Il n’y a rien de mieux pour attaquer la saison.

Durant cette phase de préparation, ne peut-on pas oublier la dernière saison avec son final compliqué et stressant ?

Chaque saison est différente de la précédente et finalement de toutes les autres. On ne peut pas dire que nous allons jouer de la même façon et connaître la même histoire. Je retiens, en revanche, nos trois saisons précédentes de L2 comme trois expériences enrichissantes pour mieux avancer, devenir plus performantes. C’est en cela que le passé est indispensable.

A lire aussi :
Rodez : une quatrième saison en L2 qui s’ouvre ce samedi

Excusez-nous de revenir encore sur le passé mais la dernière saison vous avez conclu par trois succès vos trois derniers matchs avec un schéma tactique idéal pour le RAF en 5-5. Allez-vous vais-je vous reconduire cette année ?

Il y aura un mix de ce schéma avec un 3-5-2 et un 5-3-2. Il faut que nos nouveaux joueurs s’adaptent à ces approches tactiques comme les anciens ont pu se l’approprier.

Cette interrogation a introduit la question sur votre vision de la saison à venir. Pensez-vous que les équipes vont être plus défensives dans la mesure où il y aura 4 descentes en fin de championnat ?

défenses ? Je ne le pensais pas car il va y avoir deux compétitions dans la compétition. Tout va se jouer au bout de 15 journées. Là, on verra un groupe de dix clubs a été créé jouant l’accession alors qui leur a dit que d’autres seront engagés dans le combat du maintien sur les 23 journées restantes. J’en suis vraiment convaincu.

A lire aussi :
Ligue 2 : Julien Célestine quitte la RAF pour s’envoler vers le championnat mexicain

Quelle est votre analyse générale de la Ligue 2 version 2022-2023 ?

C’est une Ligue 2 que c’est une Ligue 1 bis. Elle est encore plus forte que celle que nous connaissions il y a deux ans. D’ailleurs, ce sera encore plus élevée la saison suivante avec descente de quatre clubs de L1 en L2 du fait du passage de la L1 à 18 clubs. Rendez-vous compte de l’opposition que nous avons avec Bordeaux, Saint-Étienne et Metz. L’an dernier il n’y avait que le TFC qui s’inscrivait dans cette catégorie. On measure encore plus l’exploit de nous voir en opposition directe avec des clubs de cette valeur et richesse d’une histoire sportive extraordinaire. Nous, face à ces équipes, nous avons à opposer notre volonté et une envie de rester en L2. D’ailleurs, regardez notre stade qui est en chantier, que se construit peu à peu, nous sommes un club qui avance. On doit le garder en mémoire avant de débuter ce championnat.

Je construirai l’engagement pour proposer une équipe aussi solide que possible. Vous avez peu recruté, pourquoi ?

Nous savions que nous n’aurions pas tout notre effectif lors de la reprise du championnat car nous devons faire avec nos moyens financiers modestes par rapport à d’autres clubs professionnels. Sur une cible des joueurs. On en attend un par ligne mais on ne veut pas prendre des joueurs pour en prendre. Notre but est d’obtenir une vraie valeur ajoutée. Ces joueurs-là ne coûtent pas le même prix le 15 juillet ou le 15 août quand ils sentent qu’ils pourraient ne pas trouver de club. Rodez peut alors devenir un lieu sympathique pour faire une saison, il est lancé ou il est relancé.

Ce soir à 19 heures au stade Robert-Diochon à Rouen, Quevilly-Rouen reçoit Rodez.
Arbitre : M Valnet.
RODEZ : Cibois, MPasi, Malanda, Chougrani, Raux-Yao, Abdallah, Coelho, Danger, Boissier, Rajot, Ouammou, Valério, Mendes, Corrédor, Depres, Bardy.
Entraîneur : Laurent PEYRELADE.

Le programme de la première journée

> SAMEDI 30 JUILLET
A 15 heures :
Dijon – Saint-Etienne (beIN SPORTS 1)
A 19 heures (multiplex et intégration sur Prime Video) :
Guingamp–Pau
Le Havre-Grenoble
Nîmes – Caen
SC Bastia–Laval
Quevilly Rouen – RODEZ AF
Annecy–Niort
Metz–Amiens
Bordeaux – Valenciennes (match directeur plus codiffusé sur la chaine L’Équipe)
> LUNDI 1er AOUT
A 20h45 : Sochaux – Paris FC (beIN1).

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.