Salut à tous, c’est Benoît. Dans cet article, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, c’est parti :

Le circuit Linas-Montlhéry a perdu de son importance au fil des années, mais c’est un lieu intéressant pour l’industrie automobile.

Le point culminant de ces dernières années a été l’un des nombreux gymkhanas dans lesquels Ken Block se vante de « mains » au volant, avec une infinité de dérives et de manœuvres compliquées. Pour la piste française, le pilote a choisi une Ford Fiesta de 650 ch, préparée et « radicalisée » par Olsberg-MSE.

La vidéo de Block a été postée en 2010 et c’est alors que certains projecteurs ont été braqués sur l’asphalte abandonné de l’ovale.

Enfin, la société Utac Ceram s’est chargée de la gérer, la baptisant du nom de Teqmo et dans le but de l’assigner à des tests de voitures autonomes de différents constructeurs, notamment français.

L’inauguration s’est déroulée en présence du Ministre de l’Economie et des Finances de la France, Bruno Le Maire, qui a pu visiter les installations, constituées de 12 kilomètres de pistes d’essais, dans lesquelles les différentes conditions routières sont représentées, avec des simulations des zones des zones urbaines, des aires de stationnement et des diverses manœuvres quotidiennes, telles que les virages et le freinage.

A côté de l’itinéraire, différentes infrastructures de communication ont été installées, dont une couverture 5G, afin qu’elles puissent être remontées avec des voitures autonomes.

Plusieurs partenaires ont déjà rejoint ce projet automobile, comme le constructeur Renault et le groupe PSA, ainsi que d’autres entreprises du secteur des télécommunications, comme Bouygues Telecom, Ericsson et Orange.

L’expert des véhicules autonomes de PSA, Vicent Abadie, a expliqué qu' »entre un et deux millions de kilomètres de tests sont nécessaires pour valider un niveau de conduite sans conducteur ».

Google Waymo

Ce groupe automobile, outre les essais qu’il réalisera à Linas-Montlhéry, dispose de 20 prototypes avec autorisation de rouler sur une route ouverte à la circulation, avec un total cumulé de 170 000 kilomètres réels depuis le début des essais, en 2015. .

Ce chiffre est encore loin des 17 millions de kilomètres parcourus par les véhicules autonomes de Waymo, la filiale de Google, basée à Mountain View, en Californie (États-Unis).

C’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous pour un prochain article de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à liker 😛 cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *