Salut à tous, c’est Grégoire. Aujourd’hui, nous allons évoquer de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, on démarre :

La DS 4 est entièrement renouvelée avec une esthétique SUV et un intérieur plus luxueux que jamais. Il est déjà en vente en Espagne à partir de 28 800 euros. Nous nous sommes rendus à Chantilly, près de Paris pour la conduire pour la première fois.

Le modèle compact de la firme française est disponible avec trois moteurs essence PureTech de 130, 180 et 225 ch, un diesel BlueHDI de 130 ch et un hybride rechargeable E-Tense de 225 ch qui certifie 50 kilomètres d’autonomie en mode électrique.

Tous ces moteurs sont à quatre cylindres, à l’exception de l’essence moins puissante qui est un trois cylindres. De série, toutes ces mécaniques sont associées à une boîte automatique à 8 rapports., il n’y a pas d’option manuelle.

La DS 4 se décline en trois niveaux de finition : la Basic, la Cross au look crossover et la Performance Line haut de gamme.. La version de base peut être configurée avec trois intérieurs différents : Bastille, Trocadéro et Rivoli. Alors que la Croix ne peut être que Trocadéro ou Rivoli.

La DS 4 est déjà en vente en Espagne à partir de 28 800 euros.

Mais bon, vous savez, si vous n’obtenez pas le nouveau, sur autos.net, nous avons une large gamme d’unités d’occasion. Actuellement, à la fois sur notre site Web et dans notre application, vous pouvez trouver plus de 120 unités d’occasion. DS 4s à partir de 7 000 euros seulement.

Confortable et très silencieux

La première chose qui attire votre attention une fois que vous l’avez essayé, c’est son confort.

Nous avons testé la DS 4 près de Chantilly, un quartier proche de Paris avec des petites routes avec beaucoup de lignes droites et peu de courbe. Ce fut un bref contact pour avoir quelques premières impressions.

La DS 4 est une voiture très bien isolée, la cabine a un haut degré d’insonorisation. En effet, on entend à peine les bruits de vent ou de roulement provoqués par les pneus.

L’unité que j’ai testée avec la finition Cross comportait une jante de 19 pouces., au lieu du 20” des autres finitions. C’est précisément avec cette combinaison de roues que vous montez un pneu avec un profil plus élevé et améliorez ainsi le filtrage des nids-de-poule.

Au moyen d’un bouton dans le tunnel central, vous pouvez choisir l’un des quatre modes de conduite : Eco, Normal, Confort et Sport.

À l’aide d’un bouton sur le tunnel central, vous pouvez basculer entre les 4 modes de conduite disponibles : Eco, Normal, Confort, Sport. Pour trouver encore plus de douceur je me suis tourné vers le mode Confort. Précisément avec le mode Confort, les caméras vidéo placées en hauteur sur le pare-brise sont activées. Ceux-ci lisent les irrégularités de la surface de la route et transmettent ces données aux amortisseurs afin qu’ils répondent juste et exactement de la manière la plus précise à la bosse qui vous attend.

Maintenant, vous vous demanderez, Mais est-ce que ça marche ? Vous avez raison. Car malgré le port de cette large jante 19″ elle est très confortable, même sur de l’asphalte cassé comme celui que l’on trouve sur ces routes départementales près de Paris.

L’adresse est ce que vous attendez dans une voiture Premium a une sensation initiale qui montre un certain poids, quelque chose qui vous donne l’impression d’être au volant d’une grande voiture sûre. Maintenant, ce n’est pas du tout inconfortable puisque vous pouvez l’actionner très doucement. Ce qui me manque, c’est un degré plus élevé de communication.

Le moteur PureTech de 225 ch est un 4 cylindres en ligne essence 1,6 litre turbo.

Lors de ce premier contact dynamique j’ai eu l’opportunité de piloter le moteur le plus puissant de la gamme, le PureTech de 225 ch. Un 4 cylindres en ligne turbo de 1,6 litre. Malgré une si petite cylindrée, il offre une bonne réponse. Il délivre 300 Nm à 1 900 tr/min et 225 ch à 5 500 tr/min. Ses performances ne sont pas mal du tout avec une accélération de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et une vitesse de pointe de 235 km/h.

Comme toutes les autres motorisations, ce PureTech de 225 ch est associé de série à une boîte automatique à 8 rapports. C’est une boite avec un convertisseur de couple très doux en mode auto.

De série, tous les moteurs de la gamme DS 4 sont associés à une boîte automatique à 8 rapports.

Ce boîtier offre la possibilité de sélectionner un mode « manuel » via un bouton sur le tunnel central.. Avec ce mode on peut passer les vitesses en activant les palettes au volant, mais je vous dis déjà que lorsqu’il s’agit de couper, la boîte de vitesses monte en vitesse automatiquement. Ce n’est pas un manuel manuel.

Au niveau dynamique, il offre un bon compromis. Ce n’est pas qu’en activant le mode Sport la voiture change comme de nuit en jour. La meilleure chose est que le mode que vous avez sélectionné n’a pas d’importance, dans tous, la voiture est toujours très visible sur le site et au-dessus de lui son corps se balance à peine dans une courbe.

Style VUS

Ainsi, à première vue, la DS 4 présente un design très SUV. Cette version Cross avec des protections en plastique sur le devant encore plus.

Vu comment ça se passe et depuis qu’on était à Chantilly nous n’avons pas pu résister à contempler sa conception en détail à côté du Château de Chantilly. La DS 4 se décline en trois versions différentes : la basique, la Performance Line et la Cross, c’est précisément ce à quoi nous devons faire ce premier contact.

Un premier aperçu de la DS 4 révèle déjà une jolie essence de SUV. Le pare-chocs avant est très vertical, le capot est très haut et la carrosserie est à 150 millimètres du sol.

De plus, la version Cross offre une esthétique encore plus crossoverCe n’est pas pour rien qu’il s’appelle Cross… Pare-chocs avant et arrière avec protections en plastique, jantes 19″ au design spécifique, barres de toit, encadrements de vitres en noir brillant et le toit de la même couleur que le reste de la carrosserie.

L’arrière a un design très élaboré. Comme sur la DS 9, les poignées de porte sont cachées pour affleurer la carrosserie.

En plus des phares à LED accrocheurs, les poignées de porte escamotables méritent d’être soulignées. Une solution que l’on avait déjà vue dans la DS 9 qui apporte un plus de design et d’exclusivité à l’ensemble.

Il y a un détail curieux de la DS 4 qui me rappelle la Citroën SM. Surtout si vous le regardez de côté, dans sa partie la plus en arrière, dans la partie finale du plafond. Il y décrit une forme en « Y » qui semble inspirée de la SM, la version plus sportive de la première « DS », la Citroën DS.

Le design de la DS 4 est à cheval entre une compacte traditionnelle, un SUV compact et pourquoi pas un SUV compact Coupé. Ce que l’on appellerait dans l’argot gastronomique la cuisine fusion. Ses dimensions ne sont pas si compactes. Il mesure près de 4 mètres et demi, plus de 1,8 mètre de large et près de 1,5 mètre de haut. L’empattement de 2,67 mètres garantit une bonne habitabilité intérieure.

Le luxe à la française

La qualité des matériaux utilisés est exquise. Le cuir des sièges et du volant offre une touche que l’on ne retrouve pas dans les autres modèles de ce segment.

Une fois à l’intérieur la hauteur libre au plafond à l’intérieur est très bonne. C’est une voiture confortable et spacieuse, en grande partie grâce à sa carrosserie de style SUV. Le tableau de bord est également éloigné, vous avez donc encore plus de sensation d’espace.

Les matériaux avec lesquels DS a réalisé l’intérieur de la DS 4 sont de la plus haute qualité. Cuir, cuir et bois, bois. De plus, nous ne parlons pas de n’importe quel bois, mais de bois à pores ouverts et même d’un cuir au toucher exquis. Dans les deux cas, ce sont des éléments que vous ne trouvez que dans les segments supérieurs et que vous ne voyez généralement pas dans les modèles de segment C.

Même le bois à pores ouverts est quelque chose que vous ne voyez que dans les voitures de super luxe et qui est présent ici.

Ce qui attire le plus l’attention et ceux qui ne sont pas en vue sont les sorties d’air du système de climatisation. Ils sont cachés dans le tableau de bord, mais ils fonctionnent. Un autre élément caché qui mérite d’être souligné est son affichage tête haute avec réalité augmentée qui est projetée sur le verre simulant que nous voyons ces données à environ 4 mètres devant la voiture. Aussi évident, jeu de mots, le système de vision nocturne DS Night Vision.

L’écran tactile grand format accepte commandes vocales via votre assistant intelligent qui répond au nom de « OK IRIS ». On peut également contrôler cet écran avec le pavé tactile dans le tunnel central.

Le coffre de la DS 4 offre un volume de chargement de 439 litres en configuration 5 places.

Des revêtements en cuir exquis, des inserts en carbone forgé, du bois ou encore des motifs Guilloché Clous de Paris sont un reflet du soin que les spécialistes des couleurs et des finitions ont apporté à l’intérieur de la DS 4.

Non seulement c’est luxueux, mais c’est aussi pratique. L’espace derrière est confortable et au dessus il offre un coffre plus grand que ses rivaux plus directs avec 439 litres capacité en configuration 5 places.

En bref

DS4 2021

À l’époque, la première génération de Mercedes-Benz GLA a beaucoup vendu à son propre frère, la Classe A. Chez DS lors du lancement d’un nouveau modèle compact, ils ont opté directement pour un modèle à l’esthétique SUV marquée. Exactement ce que demande le marché.

C’est la fin pour aujourd’hui, rendez-vous pour un prochain examen de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à liker 😛 cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *