Je suis un ventouse pour les arbres à fumée (Cotinus spp.). Ces membres de la famille du cajou (Anacardiacées) Ils sont communs autour de ma maison et offrent un grand spectacle de la fin du printemps à l’automne. Quand j’ai finalement fait le tour de ces arbres, je ne savais pas que tous les spécimens de la ville étaient des représentants de l’espèce eurasienne, Cotinus coggygria, mais il ne m’a pas fallu longtemps pour découvrir que l’Amérique du Nord a son propre représentant intéressant du genre.

L’arbre à fumée américain (Cotinus obovatus) n’est pas très commun à l’état sauvage ou en culture. Aujourd’hui, la distribution est déficiente dans certaines parties du sud de l’Amérique du Nord, avec des populations déconnectées visibles le long du plateau d’Ozark en Arkansas et au Missouri, de la rivière Arkansas dans l’est de l’Oklahoma, du plateau de Cumberland dans le nord-est de l’Alabama, du Tennessee et de la Géorgie, et le plateau d’Edwards en centre-ouest du Texas. La principale caractéristique de l’habitat qui unit ces populations est le sol. On dit que tous poussent sur des sols rocheux et calcaires sujets à la sécheresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *