Toute la moitié du verger a été plantée par des membres de la communauté des environs. Grâce à cette implication de la communauté, le Jardin botanique national du Pays de Galles contribue à faire revivre une riche histoire de la culture de la pomme galloise qui remonte à l’époque médiévale.

Bien que les origines ancestrales de la pomme (Malus domestica) remontent au Kazakhstan, le long de la route de la soie, elle a rapidement été cultivée dans les régions tempérées de tout l’hémisphère Nord, y compris au Pays de Galles. Des mentions de la culture de la pomme au Pays de Galles apparaissent dès le 10ème siècle et les lois de cette période soulignent la valeur des pommes à l’époque. Les lois du Hywel Dda stipulent qu’un seul pommier a la même valeur que 15 cochons ou 60 agneaux. Les pommes étaient largement cultivées dans tout le pays, avec de la poésie galloise médiévale décrivant les vergers trouvés dans les cours princières à travers le pays.

Au cours de cette longue histoire, le Pays de Galles a cultivé de nombreuses variétés de pommes uniques avec des noms tout aussi uniques, notamment Trwyn Mochyn, qui se traduit par le museau du cochon d’Anglesey, et Tin yr Gwydd, qui se traduit par le cul de l’oie. Mis à part les noms mémorables, les variétés de pommes galloises sont également importantes car elles ont été sélectionnées pour pousser spécifiquement au Pays de Galles et sont adaptées au climat tout en étant plus résistantes aux maladies.

Malheureusement, bon nombre de ces variétés du patrimoine gallois ont été perdues à cause de la tendance à normaliser les pommes en termes de taille et de douceur qui s’est produite après la Seconde Guerre mondiale. Les vergers ont été standardisés avec les pommes et les pratiques traditionnelles de gestion des vergers ont été abandonnées. Les vergers traditionnels situés dans le Monmouthshire, au nord-est du Pays de Galles, et dans les vallées des rivières Tywi et Wye sont tombés en désuétude ou ont été commercialisés pour produire des variétés standardisées de pommes.

Il y a eu un regain d’intérêt pour les variétés de pommes du patrimoine gallois ces dernières années. Le Jardin botanique national du Pays de Galles a fait partie de ce renouveau avec la création initiale de notre verger patrimonial en 2013. Maintenant, en agrandissant le verger et en impliquant la communauté dans le projet, nous espérons partager la riche histoire de la culture de la pomme avec un communauté élargie et maximiser son potentiel pour la recherche et la conservation.

Des bénévoles du Swansea Bay Health Board et de plusieurs groupes d’éducation à domicile sont venus nous aider à agrandir notre verger et, ce faisant, sont devenus une partie de la longue histoire de la culture de la pomme au Pays de Galles. Ces groupes sont les premiers de nombreux groupes de la communauté locale qui viendront planter des arbres, découvrir comment un verger traditionnel est géré et découvrir l’histoire de la culture de la pomme au Pays de Galles.

Au fur et à mesure que notre verger s’établira dans les années à venir, nous espérons transmettre les connaissances acquises à d’autres groupes communautaires qui pourraient être intéressés par la création d’un verger traditionnel ou la culture de variétés de pommes du patrimoine gallois, en gardant les connaissances et la tradition de la culture de la pomme au Pays de Galles en mouvement. entre les générations.

  • A Child's Christmas in Wales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *