Salut, je suis Grégoire. Aujourd’hui, nous allons parler de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, :

Subaru a renouvelé son modèle le plus sportif, la WRX, qui a atteint sa cinquième génération et qui lance la plateforme mondiale de la marque, déjà connue pour son utilisation dans les nouvelles générations à la fois du XV (test vidéo de la version hybride de ce modèle), et du Forester (test vidéo de ce modèle) et, plus récemment, Outback (test vidéo de ce modèle). La WRX sera vendue, pour l’instant, sur des marchés comme le Japon et l’Amérique du Nord avec carrosserie berline et moteur de 275 ch qui, en raison d’un problème d’émissions, n’atteindra pas l’Europe.

La nouvelle WRX est, pour le moment, une voiture pour les États-Unis puisqu’elle n’existe avec aucun type de mécanique compatible avec la législation européenne.

La nouvelle plate-forme fournit cette voiture augmentation de la rigidité en torsion, qui, avec les modifications de la suspension, de l’ancrage des stabilisateurs, la présence d’une suspension à commande électronique Avec trois niveaux de réglage et l’abaissement du centre de gravité, il devrait donner à cette voiture comportement dynamique supérieur celui de la version qu’il remplace.

Comme d’habitude chez Subaru, il n’y a pas de gros régimes en matière de design, mais tout dans la WRX est nouveau, de l’avant, avec nouvelle calandre et phares, un capot différent et des passages de roues très marqués en aluminium pour gagner du poids, à l’arrière, également totalement nouveau. La voiture monte des roues de 18 pouces et la présence de protecteurs noirs sur les passages de roues, une caractéristique du SUV et très inhabituel dans un modèle avec une coupe sportive claire.

Le grand écran vertical de 11,6 pouces est le point culminant du nouvel intérieur.

Le design intérieur maintient la sobriété traditionnelle de la marque, avec une instrumentation conventionnelle et, oui, un écran central vertical de 11,6 pouces de diagonale compatible avec les différents systèmes de connexion des téléphones portables et qui élimine les deux écrans présents jusqu’à présent dans cette voiture.

Le moteur de cette Subaru est complètement nouveau. Il a une cylindrée de 2,4 litres (la génération précédente utilisait un moteur de deux litres) et a 275 ch et 350 Nm de couple. Il s’agit bien entendu d’un bloc de type boxer avec les cylindres en position horizontale, comme il est d’usage pour la marque, et il est suralimenté.

La seule variante présentée pour le moment est avec une carrosserie berline 4 portes

Subaru offre aux clients américains deux options pour la transmission puisque le traditionnel La boîte de vitesses manuelle à six vitesses ajoute une boîte de vitesses de type CVT à huit pas Il est actionné par des palettes derrière le volant. Comme tous les modèles de la marque (sauf la BRZ), la WRX est une voiture à traction intégrale avec un système symétrique combiné à un gestionnaire de paires vectorielles.

Aux États-Unis, la nouvelle WRX sera offert en deux finitions différentes, l’une d’entre elles, baptisée GT, à vocation nettement plus sportive, mais sans pour le moment l’inévitable variante STi hautes performances qui devrait arriver dans un futur proche. Ce que la WRX ne fera pas, c’est atterrir en Europe où sa mécanique non hybride la rend impossible à commercialiser.

C’est tout pour cette fois, rendez-vous pour un prochain article de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à liker 😛 cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *