Cela peut sembler absurde, mais les chevrons ne sont pas particulièrement adaptés à l’été. Surtout, pour les heures centrales de la journée, avec des températures très élevées et un risque extrême de souffrir de vertiges ou de troubles de la vision, et donc d’avoir un accident de la circulation.

Je commente cette circonstance car ces derniers jours j’ai croisé non pas un, mais plusieurs cabriolets sans toit… en pleine canicule et marquant ma voiture à plus de 35 degrés ! Même en portant un chapeau, l’exposition au soleil est si brutale qu’elle est déconseillée du tout.

Toujours avec des températures douces

Une autre chose est que, dès le matin, profitant de votre trajet pour vous rendre au travail, ou déjà au coucher du soleil ou au milieu de la nuit, vous pouvez profiter de ces températures plus douces avec le ciel comme toit.

Cependant, c’est les jours de printemps et d’automne avec des températures douces qu’un cabriolet est le plus apprécié, car le soleil ne laisse pas la tête « grillée » et sa présence est même appréciée mélangée au vent frais qui se lève avec le mouvement.

En bref, si vous faites partie de ceux qui enlèvent le capot lors des pires journées d’été, il vaut mieux ne pas le faire car vous mettez en danger non seulement vous-même, mais également le reste des conducteurs ou des piétons qui vous entourent.

Bouchon et eau, ‘obligatoire’

Cependant, si vous êtes têtu et que vous ne nous écoutez pas, au moindre signe de vertige ou d’incapacité à conduire, arrêtez-vous dans un endroit sûr, sortez de la voiture et hydratez-vous. Vous souffrez peut-être d’évanouissement et, bien sûr, vous n’êtes pas prêt à prendre le volant.

Bien sûr, il est toujours conseillé de porter un chapeau et d’emporter une bouteille d’eau à l’intérieur. Cela ne fait pas de mal non plus que la climatisation vous frappe dans le corps, bien qu’il soit impossible de refroidir une cabine ouverte, bien sûr.

Et rappelez-vous que la vitesse n’a aucune influence sur les étourdissements, car vous pouvez faire le tour de la ville à 50 km/h ou moins et subir une telle exposition au soleil que vous finirez par être très étourdi. Enfin, agissez de manière responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.